Le Moscou « secret » : le Top 5 des clubs peu connus des étrangers

Le club Gazgolder n’a pas besoin de publicité, il se contente d’être connu de ses propres milieux. Source : service de presse

Le club Gazgolder n’a pas besoin de publicité, il se contente d’être connu de ses propres milieux. Source : service de presse

On entend de plus en plus souvent les langues étrangères dans les clubs de Moscou. Pourtant, la capitale garde encore quelques clubs peu connus des étrangers ; ils ne figurent sur aucun guide mais ils font partie intégrante de la vie nocturne de la capitale. Il est difficile d’y rentrer, mais une soirée dans un de ces établissements vous montrera Moscou mieux que n’importe quelle visite guidée. Où sort le Moscou « intime » ?

Gazgolder

Le club, créé à Moscou à partir de zéro, est resté fermé pendant 4 ans et vient tout juste de rouvrir ses portes. L’établissement n’a pas besoin de publicité, il se contente d’être connu de ses propres milieux, et il est célèbre pour ses stars invitées, ses spectacles, animations et, bien sûr, la qualité de sa musique.

Dans cette grande salle sombre façon « loft », les armatures et les murs en briques s’allient gracieusement aux fauteuils « baroques » en velours et à une cheminée douillette. Bienvenus à Gazgolder, la Mecque de l’anti-glamour moscovite. 

·         S’y rendre

Métro Kourskaïa, 5, impasse Nijni Sousalni, bât 1 (entrée par la rue Kazakova). Cherchez le bâtiment voisin du bar à bière Krujka, entrez par le côté et tapez sur la porte fermée ne portant aucune indication. Soyez prêt à donner votre nom et à montrer le SMS d’invitation.

·         Propriétaire du club

La mondaine Anna Antimoni

·         Le public

Pour les anciens clubbers, à l’origine du mouvement rave moscovite. Le club n’est pas propice aux rencontres. On y va pour se reposer et pour savourer de la techno de qualité. L’âge du public varie entre 20 et 50 ans.

·         La musique

« Techno choisie » et ses variations : progressif, trance, etc.

Vous n’y entendrez pas les morceaux connus de David Guetta, car la musique est, pour la plupart, non accompagnée de voix.  

·         Les horaires

Les soirées ont lieu une fois tous les mois ou deux, tout au plus.

·         Y rentrer

Il faut être sur la liste. La veille ou le jour de la soirée, l’heureux élu reçoit le SMS d’invitation.

·         Ticket moyen

A partir de 1 500 roubles. Les prix « ne mordent pas », car l’établissement est à caractère non commercial, mais uniquement amical. Cartes bleues acceptées.

·         Dress code

Le public s’habille très simplement. Les talons et les tenues de soirée ne sont pas bienvenus.

Troyka Multi Space

L’un des plus beaux clubs, située dans un hôtel particulier du centre de Moscou, il doit son nom à son adresse, bât. 3, rue Yaouzskaia.

·         S’y rendre

1/15, rue Yaouzskaia, bât. 3

Vous ne pouvez pas manquer le portail, la foule et une horde de voitures garées devant, côté rue Yaouzskaia.

Le club a trois étages. Le premier abrite le vestiaire et la zone d’accueil. Le deuxième abrite le dancefloor et la scène, le troisième, un autre dancefloor. Il n’y a pas de restaurant proprement dit.  

·         Propriétaire du club

Deux investisseurs, propriétaires de plusieurs hôtels particuliers à Moscou, ont ouvert ce club qui, à ce jour, demeure un projet entièrement non-commercial.

·         Le public

A ce jour, le club est plutôt générique, ce qui augmente vos chances d’y rentrer. Age : 25-30 ans et plus.

·         La musique

De la très bonne techno, couplée à des guest stars étrangères de la techno.

·         Les horaires

Le club organise 12 soirées par an. Idéalement, il faut arriver vers 23h et rester jusqu’à 3h du matin.

·         Y rentrer

Les soirées sont annoncées par SMS ou sur la page du club sur les réseaux sociaux. Vous pouvez également faire la demande sur la page du club, en indiquant le nom de la personne qui peut vous recommander, pour ensuite recevoir un code spécial. Soyez prêt à ce que, dès réception de la recommandation, l’administration du club étudie votre profil Facebook avant de rendre son verdict.

·         Ticket moyen

Venez après avoir bien dîné, car vous ne pourrez pas vous restaurer dans le club qui ne sert pas de nourriture. Vous pourrez commander un vase de baies ou de fruits. Le ticket moyen varie entre 1 500 et 5 000 roubles. Les cartes bleues ne sont pas acceptées.

·         Dress code

Pas de dress code particulier. Venez comme bon vous semble.

Vanilla Ninja

Ne soyez pas effrayés en rentrant dans cette salle sombre 100% techno … Ressentez l’ambiance du club, car les moyens financiers sont investis dans les DJs et les artistes. Le club a ouvert ses portes il y a plus de 5 ans et a même eu le temps de déménager, tout en gardant son public fidèle.

·         S’y rendre

Métro Krasnopresnenskaia, 15 rue Rodtchelskaia.

·         Propriétaire du club

L’un des copropriétaires, un personnage bien public, est le fondateur de plusieurs dizaines de clubs commerciaux à Moscou, Seva Chtcherbakov.

·         Le public

Pour les fans de la techno.

·         La musique

C’est le lieu où vous pourrez entendre toutes les variations autour de la progressive et de la trance.

·         Les horaires

Deux jours par semaine : le jeudi, pour ceux qui ne se lèvent pas tôt et sont maîtres de leur temps, et vendredi. Vous pouvez suivre les soirées avec DJs invités sur la page du club sur Facebook. Une semaine avant les événements, le club les annonce par SMS. Il convient de noter le partenariat du club avec le club Troyka : lorsque des soirées sont organisées à Troyka, Vanilla Ninja ferme ses portes.

·         Y rentrer

Entrée uniquement par inscription sur la liste, avec la carte du club ou si vous connaissez personnellement les promoteurs du club. Vous pouvez essayer de rejoindre le groupe fermé du club sur Facebook.

·         Ticket moyen

Les cartes bleues sont acceptées. Ticket moyen : 2 000 roubles.

·         Dress code

Il est préférable de s’habiller dans le style getto-gothique ou street-gothique : en noir, avec plusieurs épaisseurs et aux coupes asymétriques.

Monasterio

Le club le plus récent qui cherche à voler le public d’Aram. C’est une sorte de Berghaim (club de Berlin) moscovite, la discothèque freak la plus connue, célèbre pour ses soirées de folie, sa musique insolite et son public varié et décomplexé …

·         S’y rendre

Métro Krasnopresnenskaia 15/12а, la manufacture Trekhgornaia. Derrière le club Jagger.

·         Propriétaire du club

Des investisseurs russes, anciens DJs

·         Le public

Pour les amateurs de la techno, de la tech house et de la techno minimale.

·         La musique

Monasterio possède le système son des plus chers et pointus. Guest DJs venant des célèbres clubs allemands, espagnols, etc. Toutefois, sachez que la musique y est « dure » : progressive puis trance.

·         Les horaires

La meilleure heure est vers 4 heures du matin, pour une after.

·         Y rentrer

Contrairement à tous les clubs précédents, vous pouvez y rentrer en versant 500 roubles et en passant un face-control sévère, ce qui est atypique pour l’industrie de la nuit moscovite et sa politique d’entrées gratuites.

Ticket moyen

Vous pouvez vous y restaurer, la cuisine est de bonne qualité. Les cartes bleues sont acceptées.

Dress code

Comme vous voulez, mais en noir, de préférence.

Club-restaurant Petrovitch

Vous êtes lassés par le glamour ? Vous voulez quelque chose de bien réel, de soviétique ? Ce lieu a 15 ans d’histoire, des traditions et une cuisine d’exception : la salade Olivier, le hareng sous « un manteau de fourrure », les pirojkis, la khrenovoukha, le lard et, bien sûr, la vodka servie dans des verres taillés!

S’y rendre

24/3, rue Miasnitskaia

Propriétaire du club

L’un des propriétaires du club est le caricaturiste Andrei Biljo.

Le public

Tous ceux qui veulent passer une bonne soirée et se sentir comme chez soi, les amateurs du « dîner – boire un coup – s’amuser » en compagnie de bons amis. Par ailleurs, vous y trouverez des célébrités moscovites : banquiers, personnalités des médias, top-managers, hommes politiques, journalistes, tous sont fans de Petrovitch.

La musique

« On s’amuse et on fait du bruit » est la devise de l’établissement. Il y a des soirées jazz, guitare ou même piano. Chaque samedi, discothèque sur les morceaux d’ABBA, Boni M et chansons soviétiques.

Les horaires

Le programme est annoncé sur le site du club : soirées ’90, musique live tous les soirs. Le club est ouvert jusqu’à 5 heures du matin.

Y rentrer

Entrée uniquement pour les porteurs de la carte du club. Vous pouvez l’obtenir sur recommandation d’un ami ou en remplissant un formulaire avec photo directement sur place.

Ticket moyen

Tous les plats du menu méritent d’être goutés, sans exception ! Réservez votre table en avance, surtout le week-end. Ticket moyen : 1 500-2 000 roubles.

Dress code

Tenue confortable pour se poser et pour danser. Pas de hipsters ni de mondaines glamour ici.

 

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies