Un musée virtuel des cadeaux présidentiels bientôt ouvert par le Kremlin

13 Novembre 2010, Vladimir Poutine serre dans ses brans une berger bulgare, cadeau du Premier ministre de Bulgarie Boyko Borrisov. Crédit : Reuters/Vostock Photo

13 Novembre 2010, Vladimir Poutine serre dans ses brans une berger bulgare, cadeau du Premier ministre de Bulgarie Boyko Borrisov. Crédit : Reuters/Vostock Photo

Les chefs de l'État russe recevaient au cours de leurs mandats des centaines de cadeaux très divers : d'un crocodile en cristal à un éléphanteau réel et de montres suisses coûteuses à des pots de simple confiture. Le public pourra bientôt découvrir l'ensemble des cadeaux offerts aux présidents russes dans un musée virtuel qui sera ouvert par l'intendance du Kremlin.

Le système est baptisé le Fonds électronique des cadeaux du gouvernement russe (EPF). D'après l'appel d'offres pour le Fonds, publié récemment par l'intendance, son développement coûtera près de 170.000 euros. Le document stipule en outre que l'EPF sera utilisé pour archiver les objets offerts aux hauts responsables de la Russie et les dons présentés par le gouvernement russe.

Chaque cadeau offert aux leaders russes sera enregistré dans le système et aura une fiche présentant sa taille, son poids, son coût, la personne qui l'a offert et l'occasion (par exemple, durant une visite officielle dans le cadre d'entretiens ou au cours d'une réunion informelle), rapporte le quotidien Moskovski Komsomolets. En outre, le système présentera aux utilisateurs les descriptions détaillées, les photographies et même les modèles tridimensionnels des cadeaux. À l'étape initiale après le lancement, le système ne sera disponible qu'aux fonctionnaires de l'administration présidentielle, mais dans l'avenir, il sera ouvert à tous les citoyens russes via un site web.

D'après la législation russe, tous les cadeaux offerts au président russe dans le cadre de son travail appartiennent à l'État. Les cadeaux présentés par des citoyens sont d'abord examinés par les services de sécurité, avant d'être enregistrés. Ils sont stockés dans la bibliothèque du Kremlin et dans une chambre forte spéciale, située également là-bas. Le président ne peut s'approprier que les cadeaux dont le coût est cinq fois supérieur au salaire minimum (près de 1.000 USD). Si le prix du don dépasse cette somme, le président peut l'acheter à l'État en payant de ses propres fonds la différence entre la somme permise et le coût estimé du cadeau.

Les cadeaux offerts à Vladimir Poutine

Le cadeau le plus célèbre du président russe était sa labrador Koni, offert par l'ex-ministre des Situations d'urgence et ministre actuel de la Défense Sergueï Choïgou. Le président a également reçu une chèvre de l'ex-maire de Moscou Iouri Loujkov, un éléphanteau du roi du Bhoutan, un cheval arabe de l'émir d'Abu Dhabi et une gazelle du président kazakh Noursoultan Nazarbaïev.

Le milliardaire américain Robert Kraft a présenté à M.Poutine une bague de diamants commémorant la victoire de ce dernier au Superbowl en 2005. L'ex-entraîneur-en-chef de l'équipe nationale russe de football a offert au président un soulier d'or. Le maître du Kremlin a également reçu plusieurs peintures dont une en poudre de pierres colorés, baptisée Papillons et créée en effet par l'ex-président chinois Jiang Zemin. Tous les tableaux ont été transferts aux musées du Kremlin.

Le leader du mouvement russe de bikers « Loups de la nuit » a offert à Poutine une veste en cuir ornée de croix et portant une inscription « Dieu est avec nous ». Pour son 58ème anniversaire, le président a reçu des étudiantes du faculté de journalisme de l'Université d'État de Moscou un calendrier érotique avec leurs photos.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a offert à son homologue russe un cadeau assez original : il a baptisé en son honneur une rue à Bethléem.

Parmi les autres cadeaux présentés à M.Poutine figurent une montre suisse, une réplique du chapeau de Monomaque réalisée par des bijoutiers russes, un crocodile en cristal du président moldave Vladimir Voronine, une carte des districts fédéraux de la Russie, réalisée en jaspe et une interprétation de l'hymne russe, chanté au centre de la ville de Grozny (capitale de la république tchétchène) par 60.000 personnes.

Les cadeaux offerts au premier ministre Dmitri Medvedev

Durant son mandat présidentiel, M.Medvedev a reçu du chef d'Apple Steve Jobs un iPhone 4. Les ex-secrétaires de l'État américain George Shultz et Condoleezza Rice ont offert à M.Medvedev une affiche soviétique des années 1920, appellant à aspirer au savoir. L'ex-leader du Vénézuela lui a présenté du chocolat, du cacao et un pot de confiture de banane. Les autorités palestiniennes ont baptisé en l'honneur de M.Medvedev une rue à Jéricho.

 

 

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies