Dior revient sur la Place Rouge après 54 ans d’absence

Dior revient sur la Place Rouge. Crédit : RIA Novosti.

Dior revient sur la Place Rouge. Crédit : RIA Novosti.

Dior a présenté sa collection sur la Place Rouge

Le 9 juillet, en plein cœur de la capitale, a eu lieu un défilé très spécial : Dior a présenté sa collection automne - hiver 2013/2014 sur la Place Rouge.

Un cube géant orné du logo de la maison de couture et évoquant des tableaux de Salvador Dali à de nombreux spectateurs présents a été installé par les organisateurs sur la Place Rouge spécialement pour l’événement. L’impressionnante salle intérieure était décorée de boules à facettes géantes dans lesquelles se reflétaient les mannequins pendant le défilé.

Le président de Dior, Sidney Toledano posait entouré de plus grandes modeuses de la capitale, invitées à assister au défilé. Parmi les invitées : la réalisatrice Renata Litvinova, l’ex-directrice du Musée Pouchkine Irina Antonova, la it-girl Miroslava Duma, la présentatrice de télévision Xenia Sobtchak, la rédactrice d’un magazine de mode Svetlana Bondartchouk, l’experte en mode Evelina Khromtchenko et tant d’autres.  Une invitée rare, le mannequin Natalia Vodianova, splendide en tailleur-pantalon rose, s’est également rendue à Moscou. Le directeur artistique de Dior Raf Simons n’est finalement pas venu à Moscou, mais ses coupes classiques et minimalistes, parfois aux accents rétro-futuristes, ont conquis le public moscovite.

Toute la journée durant, les mannequins se préparaient au défilé du soir - maquillage bleu en flèche autour des yeux, chignons élaborés. La préparation se déroulait dans le principal magasin de Moscou, le Goum, qui fêtait ses 120 ans, le défilé faisant partie des festivités.

Ce sont les photographies des créations Dior au Goum il y a cinquante ans qui revenaient à l’esprit lorsqu’on regardait les créations d’aujourd’hui. La première expédition de Dior à Moscou eut lieu en juin 1959 et les créations de la maison, à l’époque, firent fureur.

Vingt mannequins français vêtus de robes Dior créées par Yves Saint Laurent, photographiés dans les couloirs du Goum ainsi que sur la Place Rouge suscitèrent un grand intérêt chez les femmes soviétiques. Les défilés furent présentés au public trois fois par jour. Quelque 30 000 spectateurs auraient tenté d’assister aux défilés, dont 12 000 avec succès. Les parfums de la maison française se vendaient à une vitesse vertigineuse, aussi lorsque les robes quittèrent la Russie, elles laissèrent derrière elle un léger parfum français.

Selon les organisateurs, dans le cadre des festivités du 120e anniversaire du Goum, une exposition de la maison française Louis Vuitton est prévue en automne.

Voir notre diaporama La Mode pour enfants de l'Empire russe

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.