Les dix monuments russes de la Côte d’Azur

Château de Valrose. Source : AFP / East News

Château de Valrose. Source : AFP / East News

Au XIXe siècle, la famille impériale russe fait de la Côte d’Azur son lieu préféré de villégiature. Partez sur ses traces à travers dix lieux incontournables de la Riviera.


Cliquez pour agrandir Les dix monuments russes de la Côte d’Azur

Église Saint Nicolas et Sainte Alexandra

6 rue Longchamp, Nice

L’Église Saint Nicolas et Sainte Alexandra est le plus ancien lieu de culte orthodoxe d’Europe occidentale ! L’importante colonie russe qui ne cesse de croître depuis l’arrivée de l’impératrice douairière Alexandra Feodorovna en 1856 est à l’origine de sa construction.

Dessinée par l’architecte russe Kondiakoff, l’église est consacrée en 1860 et rend hommage au défunt époux de l’impératrice.            

Tombe d’Alexandre Herzen  

Cimetière de la colline du château, Nice

L’écrivain et philosophe Alexandre Herzen séjourne régulièrement à Nice à partir de 1848. En 1851, sa mère, son fils et sa nièce trouvent la mort non loin des côtes : le bateau qui les amenait de Russie fait naufrage.

Inconsolable, son épouse décède peu de temps après. Elle repose au cimetière du Château. Herzen est enterré à ses côtés quelques années plus tard, selon sa volonté.

Chapelle du tsarévitch Nicolas Alexandrovitch

Avenue Nicolas II-Boulevard Tzaréwitch, Nice

Alexandre II, fils d’Alexandra Feodorovna, s’installe à Nice en 1864 en famille au sein des villas Peillon et Bermond. Le jeune tsarévitch Nicolas décède alors d’une tuberculose osseuse suite à un accident de cheval.

Fou de chagrin, Alexandre II ordonne de raser la villa Bermond pour y construire une chapelle en mémoire de leur fils aîné. La chapelle est inaugurée en présence d’Alexandre III, futur souverain.   

Château de Valrose

28 avenue Valrose, ‎Nice

En 1868, le baron russe Paul Von Derwies emménage dans le luxueux château gothique qu’il a fait construire au cœur d’un immense parc qu’il ne cessera d’aménager.

Dotée d’une salle de spectacle, le domaine de Valrose possède son propre orchestre et devient le haut lieu des mondanités aristocratiques. Classé monument historique, le château appartient désormais à l’université de Nice.

Musée des Beaux-Arts Jules Chéret

33 Avenue des Baumettes, Nice

Le prince Kotchoubeï, conseiller d’Alexandre II, et son épouse ukrainienne rejoignent Nice en 1859. La princesse entreprend de faire construire une villa en 1878 dans le quartier des Baumettes qu’elle cède à un américain en 1883.

Tout comme le domaine de Valrose, la propriété accueille bals et réceptions. La villa est transformée en 1925 en musée.

}

Église Saint-Michel-Archange

40 Boulevard Alexandre III, Cannes

L’impératrice Maria Alexandrovna, épouse d’Alexandre II, séjourne dès 1879 à Cannes sur les conseils de médecins. La construction de l’église Saint-Michel-Archange commence en 1886 et se termine en 1894.

Plus discrète que les lieux de cultes niçois, elle constitue malgré tout un petit bijou architectural à ne pas manquer !

La Villa Georges

10 Boulevard Dubouchage, Nice

Catherine Dolgorouki, issue d’une grande famille russe, entretient une liaison avec Alexandre II et lui donne trois enfants. Devenue son épouse morganatique, Katia fuit la Russie suite à l’avènement d’Alexandre III.

Elle s’installe à Nice en 1888 dans la villa Georges, où elle conserve avec soin les affaires de son époux. Katia repose au cimetière russe de Caucade.

Église Notre-Dame, joie des Affligés&Saint-Nicolas le Thaumaturge

14 rue Paul Morillot, Menton

La grande duchesse Anastasia Mikhaïlovna, tante du tsar Nicolas II, finance la création d’une maison de repos pour tuberculeux à Menton.

L’église Notre-Dame, joie des Affligés & Saint-Nicolas le Thaumaturge est consacrée en 1892. Inspirations byzantines et occidentales s’y rejoignent.   

Le parc impérial

2 avenue Paul Arène, Nice

La construction de l’hôtel du parc, destiné à accueillir la famille impériale, sa suite et les hivernants russes débute en 1900. Inauguré en 1902, cet hôtel est entouré de luxueux jardins.

Il est transformé en lycée en 1924, la révolution russe ayant bouleversé les habitudes touristiques des Russes.

Cathédrale Saint-Nicolas

Avenue Nicolas II-Boulevard Tzaréwitch, Nice

Nice accueille la première cathédrale construite hors du territoire russe. Inaugurée en 1912, la cathédrale Saint-Nicolas est classée monument historique et attire plus de 100 000 visiteurs par an !

Elle s’inscrit dans la tradition architecturale orthodoxe et illumine la ville de ses bulbes colorés.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies