Mort de Gagarine : le cosmonaute Leonov avance une nouvelle version

Alexeï Leonov (à dr.) a déclaré que la vérité sur la mort du premier cosmonaute soviétique avait été discréditée. Crédit : RIA Novosti

Alexeï Leonov (à dr.) a déclaré que la vérité sur la mort du premier cosmonaute soviétique avait été discréditée. Crédit : RIA Novosti

Le film Youri Gagarine, premier dans l'espace est sorti sur grand écran. La première a coïncidé avec l'apparition de nouvelles versions sur les raisons de sa mort. Le cosmonaute Alexeï Leonov a déclaré que la vérité sur la mort du premier cosmonaute soviétique avait été discréditée.

Le 11 juin, Alexeï Leonov a indiqué qu'il était parvenu à exiger des documents, auparavant secrets, selon lesquels la cause de la mort du premier astronaute serait différente de celle annoncée officiellement. Alors que le rapport officiel affirmait que l'avion de Gagarine avait effectué une manœuvre brusque, était entré vrille et avait heurté le sol, Leonov indique qu'un autre avion était impliqué dans l'accident.

Selon la version dévoilée aux journalistes, qui serait la seule correcte selon Leonov, la cause de la catastrophe serait le fait que, pendant le vol, un autre avion non autorisé se serait trouvé dans la zone de l'équipage Sereguine-Gagarine. Passant à plein gaz dans les nuages ​​à 10-15 mètres de l'appareil de Gagarine, il aurait retourné l'appareil de ce dernier. L'altitude était peu élevée, et Gagarine et Sereguine n'ont pas eu le temps de stabiliser la machine.

La vérité sur la mort de Gagarine, qui aurait été déclassifiée par le gouvernement, n'est qu'une version parmi d'autres. Pas la plus fantastique, bien sûr : on a aussi cité par le passé l'implication d'extra-terrestres !

Youri Karach, membre correspondant de l'Académie russe d'astronautique Tsiolkovski, commente : « C'est une théorie que Leonov et Belotserkovski, un expert de ​​l'aérodynamique, ont avancé il y a 20 ans. Mikoïan pensait qu'il s'agissait plutôt d'un choc contre une sonde. Quelqu'un a pensé que l'explosion d'une batterie s'était produite batterie à bord. D'autres estimaient qu'un brusque problème de santé avait eu lieu : Sereguine se serait évanoui, aurait perdu les commandes, Dieu seul le sait. Mon grand-père était pilote, combattant de première classe, et quand il entendait cette théorie, il disait toujours : « Ils sont tombés dans un environnement difficile, ils sont partis en vrille et n'ont pas réussi à en sortir. Si ce n'était pas Sereguine et Gagarine, il n'y aurait aucun mystère là-dedans ».

Les réalisateurs du film sur le premier cosmonaute sont particulièrement fiers du fait que leur groupe ait été le premier à obtenir l'approbation de la famille de Youri Gagarine. Fait notable, le film a eu pour consultant le cosmonaute Alexeï Leonov. Les observateurs n'excluent pas que la sortie du film et la nouvelle version de la mort de Gagarine ne coïncident pas par hasard.

Selon le rédacteur en chef du magazine en ligne Vrai Cinéma, Alexander Goloubtchikov : « Peut-être que ces événements sont liés. Peut-être que les producteurs du film voulaient créer un lien. Mais que cela contribue de quelque façon au succès du film Gagarine, j'en doute. Le film a eu peu de publicité, les salles de cinéma lui ont octroyé des horaires qui ne sont pas les plus commodes. La sortie du film Gagarine a peut-être permis à Leonov parler de sa théorie et d'attirer une nouvelle fois l'attention à ce sujet. »

Après avoir signalé la réception des documents précédemment confidentiels, Alexeï Leonov n'est pas entré dans les détails et ne les a pas divulgués complètement. Il a affirmé notamment qu'il garderait le secret entourant le nom du pilote qui était dans le second avion. Ce dernier aurait actuellement plus de 80 ans.

Article original publié sur le site de bfm.ru le 12 juin 2013.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies