Le monde merveilleux de Quentin Gréban, auteur de livres pour enfants

Source : Service de presse

Source : Service de presse

Début juin, l’auteur et illustrateur belge de livres pour enfants Quentin Gréban a participé pour la première fois au 8ème Festival international ouvert du Livre à Moscou. L’écrivain s’est confié à La Russie d’Aujourd’hui.

Quentin Gréban n’a que 36 ans, mais il compte déjà plus de 25 livres à son actif. Nombre d’entre eux sont traduits en russe et remportent un franc succès auprès des jeunes lecteurs russes. Ces deux dernières années, la maison d’édition moscovite ENAS-LIVRES a publié, dans la langue de Pouchkine, 28 des ouvrages de l’écrivain belge.

Le personnage préféré des enfants russes est une coccinelle à trois tâches, sortie de son livre éponyme « Suzette ». Perdue, la petite coccinelle passionnée de dessin part à la recherche de sa maman. Selon son inventeur Quentin Gréban, il y aurait déjà une suite à l’histoire de Suzette, prête à réjouir les petits lecteurs russes et français avec de nouvelles aventures.

« Au début, je ne faisais que de l’illustration, et puis je me suis mis à inventer moi-même des histoires », raconte Quentin. « Ceci dit, c’est l’artiste qui domine. Lorsque j’illustre le livre de la « Petite sirène », par exemple, je veux d’abord montrer toute la richesse du monde sous-marin, et ensuite raconter son histoire ».

« Mes premiers critiques sont mes filles. Lorsque je dessine, je commence d’abord par des esquisses au crayon, et c’est à elles que je soumets en premier mes croquis, pour leur demander ensuite ce qu’elles voient», révèle l’artiste. Comme il l’explique, «on peut illustrer n’importe quoi: un roman, une couverture de livre », mais pour lui, le plus intéressant reste l’illustration de livres pour enfants.

Source : Service de presse

Sa technique préférée ? L’aquarelle.

Pour son premier voyage dans la capitale russe, tout le monde était curieux de connaître les impressions de l’écrivain. Outre la beauté des femmes russes, il a souligné l’immensité des rues moscovites et la grandeur de la ville, face à sa Bruxelles natale. Enfin, il n’a pas exclu que les prochaines aventures de son livre puissent se dérouler à Moscou.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies