Seydou Keïta exposé à Moscou

La première grande exposition personnelle du célèbre photographe malien Seydou Keïta a ouvert le 27 février au Musée d’art multimédia de Moscou (MAMM) dans le cadre de la biennale « La mode et le style en photo ».

Cela fait sept jours que quelque 150 photos de Seydou Keïta sont exposées au musée MAMM de Moscou et pourtant la salle est pleine de visiteurs. En 1998, Moscou a déjà accueilli une petite exposition de ce maître du portrait, mais l’événement est passé presque inaperçu. Cette fois, la frénésie est énorme. Vu l’intérêt général pour ce qui se passe au Mali et pour tout ce qu’il y a d’ethnique dans l’art d’aujourd’hui, l’exposition tombe à point nommé dans le contexte actuel.

Avant de devenir photographe officiel de la République du Mali en 1962, Seydou Keïta faisait des portraits photographiques des gens qui venaient capturer un moment de leur vie dans son atelier situé en face de la prison centrale, à Bamako. Qui étaient ses modèles ? Ses compatriotes : des soldats en permission, des dandys locaux, des papys et mamys avec leurs petits-enfants, de jeunes couples, des dames endimanchées.

Photographe autodidacte, Seydou Keïta a appris à trouver de l’inspiration dans les choses simples sans jamais quitter son pays d’origine. Dans son atelier, il utilisait comme arrière-plan des tissus aux motifs africains traditionnels. En les combinant avec les vêtements et accessoires extravagants de ses modèles, cela donnait un effet surprenant. Aujourd’hui, c’est exactement cet effet de « mille couches » qui nous fait scruter du regard les photos de Keïta tout en essayant de distinguer les bagues en os, les boucles d’oreilles tribales et les colliers sophistiqués posés sur les robes bariolées des femmes africaines.

Souvent, les gens sur les photos de Seydou Keïta sont munis de différents objets – une bicyclette, une Vespa, un accordéon, une fleur ou une soupière en porcelaine. Le photographe en avait une collection entière, ce qui lui permettait d’attribuer à ses modèles des rôles à jouer devant l’objectif de son appareil photo. On trouve ici des actrices portant des lunettes noires, un champion de foot avec sa coupe, des serveurs ou encore des gigolos plus ou moins chanceux. Chaque fois, la tâche du visiteur consiste à deviner le personnage dont le photographe lui propose le portrait.

L’exposition des portraits de Seydou Keïta durera jusqu’au 5 mai 2013.

Adresse : 16, rue Ostojenka, Moscou

Plus d’informations : www.mamm-mdf.ru/en/

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.