Aux sources russes de l'art abstrait

Le Bateau (1918). Source : Bridgeman / Fotodom

Le Bateau (1918). Source : Bridgeman / Fotodom

Du 8 mars au 30 juin, les Musées royaux des Beaux-Arts de Bruxelles retracent les origines de l'art de Kandinsky dans une exposition-événement « Kandinsky & Russie ».

« L'idée de cette exposition est de montrer un Kandinsky que les gens ne s'attendent pas à voir », explique Claudia Beltramo Ceppi, commissaire de l'exposition aux côtés d'Evgenia Petrova, directrice adjointe du Musée Russe de Saint-Pétersbourg. Kandinsky est surtout connu pour la période abstraite des 20 dernières années de sa vie passées en Allemagne puis en France. 

Mais, lorsque Kandinsky quitte la Russie, il a déjà 55 ans, et bien peu connaissent son oeuvre avant cette époque.

Les oeuvres de la période russe de Kandinsky - de 1901, où il fait ses débuts dans la peinture, à 1922 où il est contraint de quitter la Russie - n'avaient jamais été exposées en Europe avant les années 1990. « Á l'époque, se rappelle Beltramo Ceppi, cela avait changé notre façon de voir et d'interpréter l'oeuvre de Kandinsky ».

Ces oeuvres rassemblées pour l'exposition restent encore une découverte pour le public de nombreux pays. L'originalité de l'exposition est aussi d'avoir su recréer à la fois le contexte culturel et la tradition russe dans lesquels Kandinsky a baigné et évolué. 

Enfant, Kandinsky écoute, émerveillé, les contes russes et allemands racontés par sa tante. Comme tout enfant de bonne famille, il prend alors des cours de peinture et de musique. La synesthésie, trouble neurologique rare dont il est atteint et qui interconnecte chez lui la vue et l'ouïe, lui fait apercevoir des couleurs lorsqu'il entend de la musique, et inversement.

Maisons à Murnau (1909)

Avec nuage doré (1918)

Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Source : Bridgeman / Fotodom

Lorsque, étudiant en droit, il est fasciné par les couleurs Lohengrin de Wagner et découvre, la même année, la musique des Meules de foin de Monet, la peinture n'est encore pour lui qu'un passe-temps. Ce n'est qu'après un voyage à Vologda dans le Nord russe, que Kandinsky âgé de 35 ans décide d'abandonner la carrière juridique. Frappé par la décoration des isbas, il avouait être, à ce moment-là, « rentré dans le Tableau ». 

L'exposition fait découvrir le monde des contes russes illustrés par Bilibine, Vroubel et Roerich. Au-delà des oeuvres conservées au Musée Russe, d'autres proviennent de grands musées de provinces russes - Vladivostok, Omsk, Kazan, Tiumen, Nijni Novgorod.

« Ces prêts sont importants non seulement parce qu'il s'agit là d'oeuvres rarement montrées, mais surtout parce qu'elles nous ont permis de reconstruire le processus de création de l'alphabet de signes qui, à partir de la culture traditionnelle russe, a servi à la construction de l'alphabet et de la syntaxe de l'abstraction », explique Claudia Beltramo Ceppi. 

Entre la Russie et l'Allemagne, intégré dans les milieux d'avant-garde des deux pays, Kandinsky se nourrit des deux traditions autant qu'il les relie entre elles. Ses oeuvres sont exposées parmi celles de ses amis et contemporains de ces deux cultures, parmi lesquels Malévitch, Gontcharova et Larionov, Munter, Jawlensky, Werefkin et le compositeur Schönberg, dont la musique atonale amènera Kandinsky à l'abstraction.

La Première Guerre Mondiale marque le retour de Kandinsky en Russie où il soutient les premières années de la révolution. C'est aussi, pour lui, un retour vers l'art réaliste, folklorique.

Quatre peintures sur verre réalisées en 1918 sont particulièrement étonnantes car elles révèlent un retour vers la culture traditionnelle pour laquelle Kandinsky se passionnait tant à ses débuts. Ce sera l'une des dernières fois où il trempera le pied dans l'art antique avant de retourner définitivement vers l'abstraction.

BIOGRAPHIE :

NÉ : Le 16 décembre 1866

NÉ À : Moscou

Kandinsky étudie le droit et l’économie à l’Université de Moscou avant d’entamer des études de peinture sur le tard, à 30 ans, à l'Académie des Beaux-Arts de Munich. En 1911, il s'établit à Murnau où il réalise Tableau avec cercle, la première œuvre abstraite dans l'histoire de la peinture.

Source : Alamy / Legion media

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies