9 bons plans pour noctambules

Pour faire la tournée des bars, rendez-vous rue Doumskaïa, rue de la soif locale. Source : Service de presse

Pour faire la tournée des bars, rendez-vous rue Doumskaïa, rue de la soif locale. Source : Service de presse

Saint-Pétersbourg mérite son statut de capitale culturelle et de fenêtre sur l’Europe. La ville se distingue en effet par sa littérature, son architecture, sa musique, mais n’oublions pas la vie nocturne et ses bars, ses clubs. C’est à Saint-Pétersbourg qu’est né le premier club de rock où ont été découverts les groupes cultes russes. C’est ici aussi qu’ont été organisées les premières raves. Touristes noctambules : suivez le guide !

L’underground branché

Griboedov

C’est le club le plus ancien et le plus connu de Saint-Pétersbourg. Il existe depuis 1996 et c’est l’un des seuls à pouvoir se vanter d’une histoire aussi longue et riche. Lieu légendaire de l’underground, il est situé dans un bunker souterrain. Aujourd’hui, c’est devenu un véritable centre culturel avec ses expos, ses concerts, ses DJs, des rencontres musicales improvisées, des conférences, des fêtes. Il fait également jouer de nouveaux groupes indépendants et organise des soirées dans des styles aussi différents que le funk ou la soul, en passant par le rock et le punk. Un étage a été construit récemment au dessus du bunker et fait office de restaurant.

24, rue Voronejskaïa (Métro Ligovski prospekt)

www.griboedovclub.ru/en

Entrée gratuite

10 à 20 euros par concert

 

Ambiance bon enfant

Pourga (Tempête de neige)

Ce club est un lieu incontournable pour les fêtards, et ce depuis maintenant 10 ans. Le secret réside dans le concept original : ici tous les jours, on célèbre le réveillon ! Quand on sait ce que représente le Nouvel an pour les Russes, une semaine non stop de débauche, on se doute de l’ambiance qui règne ici. Ce lieu est à ne manquer sous aucun prétexte. S’il vous reste des forces après le réveillon, vous pourrez toujours tenter le Pourga 2, où l’on célèbre le mariage. Vous pourrez ainsi vous essayer au rôle de fiancé(e) d’un soir.

Bars Pourga 1 et Pourga 2

11, quai de la Fontanka

www.purga-club.ru

Entrée gratuite

Dîner de 15 à 30 euros

 

Les tubes des 80’s aux années 2000

XXXX (Les quatre X)

C’est l’un des bars les plus populaires de la ville avec un public très éclectique. Le premier établissement a ouvert en 2005 et, depuis, le projet s’est agrandi à une chaîne de 9 bars répartis dans la ville. La politique du lieu, selon les organisateurs : divertir et satisfaire sans ambages leur public, les représentants de la classe moyenne de plus de trente ans. Si vous voulez guincher avec les hommes d’affaire et autres cadres moyens en goguette et leurs copines, vous serez servis. Avec un peu de chance, vous pourrez également assister à un concert pop, digne de la ligne musicale du lieu, à savoir les tubes des trente dernières années.

34, rue 3ème Sovietskaïa

9/11, rue Zvenigorodskaïa

5/2, quai Pirogovskaïa (hôtel Saint-Pétersbourg)

www.xxxxbar.ru

Entrée gratuite

Dîner : 40 euros pour 2

}

Indie rock ambiance hipster

Dom beat

Si vous êtes hipster, ou si vous les trouvez sympatiques, venez sans hésiter au Dom Beat. C’est l’un des clubs les plus branchés de ces dernières années, filiale de la célèbrissime Solianka de Moscou. Le jour, c’est un café plutôt sympa, le soir (surtout le week-end), il se transforme en club avec une programmation pointue et des DJ mondialement connus, comme Nikolas Jaar, Joakim, Move D, Todd Terje. Les prix sont un peu plus élevés que la moyenne en ville mais acceptables : 4-5 euros la bière, 7 euros le cocktail. L’accent est fait sur une déco style soviétique, des meubles à la vaisselle.

12, rue Raziezjaïa (Mo Vladimirskaïa)

www.facebook.com/dombeat

www.dombeat.ru

Entrée libre mais face control à l’entrée

Dîner : 40 euros pour 2

 

Techno

Jesus

Ouvert il y a tout juste un an, il est vite devenu l’un des lieux phares du circuit du clubber pétersbourgeois. Jesus est fait pour les amateurs de techno et de house, et Saint-Pétersbourg en compte beaucoup. Deux pistes de danse, deux bars, un espace d’exposition. Ici, vous pourrez écouter les vétérans de la scène techno, toujours actuels depuis les premiers clubs des années 90 mais aussi découvrir de nouveaux talents. A l’extérieur, un face control et un dress code assez sévères, à l’intérieur, un public de musiciens, de personnages médiatiques et de jeunes (et moins jeunes) sympathiques.

50/13, perspective Ligovski (Mo Plochshad Vosstania)

www.vk.com/club17209529

Entrée libre

Dîner : 50 euros pour 2

 

Don’t panic -//

Un autre endroit relativement récent pour les amateurs de boum boum, dans la verve « berlinoise », avec une déco minimaliste, un son « hardcore » et une atmosphère underground. Les proprios assurent que l’acoustique donne une sono aussi puissante que le bruit d’un avion de chasse qui passerait à 50 mètres au dessus de la tête.

 

 

50, prerspective Ligovski, corpus 16

www.vk.com/dontpanicclub

Face control et dress code

Bière à 3 euros

}
Pour faire la tournée des bars, rendez-vous rue Doumskaïa, rue de la soif locale. Si vous n’avez plus un sou pour le taxi ou tout simplement aucune envie de rentrer, vous pourrez toujours y passer un bon moment en vous arrêtant au comptoir de chaque établissement. Voici un aperçu.

Karaoké

Poison

Un répértoire de plus de 2000 tubes, de ABBA à Johnny Cash en passant par Talking Heads et New Order, de quoi satisfaire les mélomanes de tous poils et gratuitement en plus ! Un public jeune, cosmopolite, beaucoup de filles. Des prix très doux avec des « happy hours » réguliers.

 

 

 

Entrée gratuite, cocktails : 5 euros, shots et bière : 3 euros

2, rue Lomonossova 

www.vk.com/poisonkaraoke

 

Trash alcolo

Fidel

Un lieu de légende de la rue Doumskaïa : peu de lumière, peu de place mais toujours une folle ambiance. Artistes, étudiants, branchés, tous collés serrés dans un tourbillon d’ivresse et de danses, de rencontres et de rires. Les prix sont plus qu’abordables, même pour le plus démunis. Toutes les heures, à moins cinq, le shot d’eau de vie d’airelles à 1 euro : cadeau !

 

9, rue Doumskaïa

Entré libre

Bière à 2 euros, mais mieux vaut goûter l’eau de vie !

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.