Les Salons du Livre en France et en Russie

Plus qu’un simple salon du livre russe, ces journées sont la rencontre entre deux cultures. Crédit photo : PhotoXpress

Plus qu’un simple salon du livre russe, ces journées sont la rencontre entre deux cultures. Crédit photo : PhotoXpress

Le secteur du livre en Russie connaît une croissance continue depuis déjà une vingtaine d’années. Après le boum des années 90, il progresse plus modestement, mais au final, il a su surmonter les difficultés économiques du pays.

Les salons du Livre se multiplient, offrant aux editeurs la possibilité d’afficher toutes leurs nouveautés et de vendre leur production sans intermédiaire.

En Russie, tous les salons du livre permettent la vente en direct depuis un stand. Les lecteurs suivent car les prix sont bien moins chers qu’en magasin. Si moscou accueille les grandes manifestations, les régions organisent désormais leurs propres fêtes du livre. Voici notre séléction des salons en France et en Russie.

Journées du livre russe

Le 15 et 16 février se tiendra à Paris la 4e édition des Journées du livre russe et des littératures russophones, l’occasion pour les passionnés et les non-initiés de plonger au plus profond de la culture russe. 

Ces journées ont pour habitude de réunir de prestigieux écrivains qui en font un événement unique ; à l’honneur cette année : Boris Akounine, Iouri Bouïda, Andreï Kourkov, Andreï Makine et Bernard Werber. 

Cette quatrième édition est une invitation au voyage. Quatre itinéraires sont proposés au visiteur. En suivant les itinéraires de vie, le lecteur va à la rencontre des figures emblématiques du XXème siècle telles que Boris Pasternak et Vassili Grossman.

Si le visiteur un peu plus téméraire décide d’aller plus loin, il pourra suivre les itinéraires à travers la russophonie et partir en voyage dans l’Asie centrale. Souvent méconnue du public français, l’Asie centrale constitue une région singulière de l’espace russophone où foisonnent les idées et se mélangent les cultures. Un peu plus loin, dans les itinéraires croisés, le visiteur pourra s’interroger sur le voyage et sa dimension initiatique. L’escapade se terminera par les itinéraires d’une langue à l’autre qui posent la question du multilinguisme et de la traduction. 

La remise du 7e prix de la Russophonie clôturera les Journées. Créé en 2007, ce prix récompense la meilleure traduction d’un ouvrage littéraire du russe vers le français.  Cette année, les cinq candidats toujours en lice sont : Henri Abril pour La Baignoire d’Archimède, (Circé) ; Hélène Henry  pour Boris Pasternak de Dmitri Bykov, (Fayard) ; Luba Jurgenson pour Schubert à Kiev de Léonid Guirchovitch, (Verdier) ; Jean-Claude Schneider pour Le Bruit du temps d’Ossip Mandelstam, (Le Bruit du temps) ; Nadine Dubourvieux, Luba Jurgenson, Véronique Lossky pour Récits et Essais, Œuvres T 2 de Marina Tsvetaeva, (Seuil). 

Ces Journées sont avant tout des rencontres avec des écrivains aussi divers que variés : Boris Akounine, Myriam Anissimov, Olivier Bleys, Iouri Bouïda, Evgueni Bounimovitch,  Agnès Desarthe, Rustem Dzhanguzhin, Vassili Golovanov, Talip Ibrahimov, Hamid Ismaïlov, Maylis de Kerangal, Andreï Kourkov, et bien d’autres encore.

Elles proposent également aux visiteurs des projections de films qui cette année mettent en avant le cinéma de l’Asie centrale, des spectacles où se mêlent parfois théâtre et musique et des expositions qui prolongeront un peu plus le voyage dans les steppes de l’Asie centrale. 

Plus qu’un simple salon du livre russe, ces journées sont la rencontre entre deux cultures qui, bien que parfois différentes, ont, au fond, beaucoup à apprendre l’une de l’autre.

}
Salon du livre à Paris

Le salon accueille chaque année plus de mille éditeurs de près de vingt pays différents. En 2012, la Russie était l’invitée d’honneur au Salon. Pour sa 33e édition, le Salon, qui aura lieu du 22 au 25 mars, met à l’honneur la Roumanie.

Parmi les hôtes russes on attend notamment Dmitri Bykov, Pavel Bassinsky, Andreï Dmitriev, Valeri Popov, Alexandre Kabakov et Mikhaïl Chichkine.

La Foire internationale du Livre de Moscou (MMKYA)

La Foire internationale du Livre de Moscou est aujourd’hui la plus grande de Russie et celle qui représente le mieux l’évolution actuelle de la littérature russe. Rappelons que la Russie se classe au quatrième rang mondial en terme de livres édités. La foire est un événement de portée internationale, qui attire en moyenne plus de deux mille professionnels du livre venant de plusieurs dizaines de pays. 

En 2012, c’est la France qui a été l’invitée d’honneur à la Foire de Moscou, en commémoration de la bataille de Borodino (1812). La 26e édition se tiendra cette année, en septembre comme il est de tradition.

La Foire culturelle du livre de Krasnoïarsk

Créée à l’initiative du Fonds Mikhaïl Prokhorov, en collaboration avec les autorités de la région Krasnoïarsk et la municipalité de la ville dumême nom, la Foire culturelle du livre de Krasnoïarsk est la plus jeune du genre en Russie.

Cette manifestation a pour vocation de diffuser les livres pour qu’ils soient accessibles à un public plus large. De plus, elle présente en Sibérie les meilleurs éditeurs russes.

La foire est l’occasion de découvrir et acheter des livres, mais aussi de participer à des conférences et des activités pour les adultes comme pour les enfants.

Le Salon du livre non/fiction

Pour sa quinzième année consécutive, le Salon du livre non/fiction se tiendra à Moscou à la Maison central des Artistes du 27 novembre au 1er décembre. Il accueille chaque année près de 250 exposants et plus de 30 000 visiteurs. Réputé pour la qualité de son programme, le salon réunit environ vingt pays.

Comme chaque année, plusieurs prix seront décernés, par exemple, le prix Andreï Biély, le prix littéraire indépendant le plus ancien de la Russie contemporaine ainsi que les prix littéraires de l’ambassade de France : « Maurice Wachsmacher » pour la meilleure traduction et « Leroy-Beaulieu » pour le meilleur ouvrage consacré à la France.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies