Une paire de vases impériaux russes retrouvés dans l’Oklahoma

Source : service de presse

Source : service de presse

Deux vases de la Manufacture Impériale de porcelaine de Russie retrouvés dans l’Oklahoma viennent d’être authentifiés par le musée de l’Ermitage et vont être mis en vente le 17 avril prochain par la Dallas Auction Gallery au Texas.

Source : service de presse

Ces vases monumentaux de 1,37 mètres datant de 1832 comptent certainement parmi les plus belles pièces de porcelaine russe présentées sur le marché ces dernières années. Leur estimation s’élève à 1,5 millions de dollars chacun.

« La découverte de ces vases est un véritable événement. Ils marquent l’âge d’or de la production de porcelaine russe sous le règne de Nicolas Ier et leur qualité d’exécution est exceptionnelle », explique Ekaterina Khmelnitskaïa, conservatrice du département de porcelaine du musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg, chargée de l’authentification de ces pièces.

Au XIXe siècle, ce genre de vases monumentaux étaient créés pour décorer les vastes palais et demeures impériales. Ils étaient souvent commandés par l’empereur lui-même qui les offrait aux familles royales ou aux diplomates étrangers. Executés dans le syle classique, leur panse présente des reproductions de toiles de grands maîtres danois provenant des collections de l’Ermitage. « Ces remarquables peintures sont signées M. Golov et M. Meschcheriakov, indéniablement les meilleurs copistes sur porcelaine de leur temps », souligne Ekaterina Khmelnitskaïa. « Et quelle surprise de retrouver ces trésors du tsar en plein Far West ».

Achetés dans le milieu des années 20 par Franck Buttram, un magnat du pétrole de l’Oklahoma philantrope et féru d’art, dans une galerie à Munich lors d’un voyage à travers l’Europe, les vases font porbablement partie des innombrables richesses impériales dilapidées par les communistes à leur arrivée au pouvoir.

Après près d’un siècle passés dans la collection familiale, les vases vont enfin être présentés au public et mis en vente le 17 avril prochain à la Dallas Auction Gallery. Les descendants Buttram ont émis le souhait de les voir retrouver leur pays d’origine.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.