Rencontre avec Yves Gauthier : « L’ours est mon maître » de Valentin Pajetnov

Crédit : Service de presseCrédit : Service de presse

La Librairie du Globe vous invite à une rencontre avec l’écrivain et traducteur français Yves Gauthier, qui présentera l’ouvrage traduit par ses soins et paru aux éditions Transboréal : L’ours est mon maître de Valentin Pajetnov.

Yves Gauthier :

« Quel est le comble du Nature Writing? — Que l’on n’ait traduit à ce jour aucun livre russe qui se rapporte à ce genre-là, or la Russie est par excellence un pays de forêts et d’espaces où sauvage n’est pas qu’un mot. L’ours est mon maître, de Valentin Pajetnov, arrive pour réparer cette injustice  ».

« Il y a chez Pajetnov narrateur un respect et un plaisir des mots justes. À sa façon de les choisir, on croit parfois qu’il leur tire son chapeau. Cette révérence qu’il fait au vocabulaire est marquée par sa connaissance authentique du parler forestier — la Russie est d’abord une civilisation sylvestre —, mais aussi par sa culture, car l’enfant « sauvage » qu’il a été nous avoue en passant qu’il s’est gavé de lectures. Pajetnov — qui se dit fièrement trappeur, pêcheur, soudeur, chaudronnier, mécanicien, camionneur, bûcheron, tonnelier, charpentier, moissonneur… — ne se dit pas une seule fois « écrivain » ; mais comment appeler autrement un amoureux des mots qui transporte son lecteur où il veut ? On n’est jamais allé aussi loin dans la nature avec une plume à la main. Résultat, une pastorale. L’œuvre d’un homme des bois écrivain qui a toute légitimité pour se mettre sur le pied de tout le monde — du penseur, du bûcheron, du biologiste et même de l’animal »

Présentation de l’éditeur

Assoiffé de nature et d’aventure, un enfant russe de l’après-guerre se prend pour Tom Sawyer, à Kamensk, sur les rives du Don paisible. Pour vivre sa passion, le petit Valentin fait l’école buissonnière, fugue, se gave de livres, fraie avec les voyous. Mais, cédant à l’appel de la forêt, il choisit bientôt sa voie en devenant chasseur dans la taïga de l’Ienisseï. Son récit, commencé comme une autobiographie, se mue en dialogue avec le monde sauvage. Que fait-il donc quand la chasse en vient à le désenchanter ? Valentin Pajetnov s’installe aux sources de la Volga pour se consacrer à l’étude des ursidés, court les bois avec des oursons orphelins, les accompagne dans leur vie sylvestre, retient leurs leçons. Ce livre est celui d’un berger à ours tout à la fois chercheur, observateur et conteur, singulière pastorale qui révèle le rapport intime et fusionnel à la nature d’un Dersou Ouzala moderne.

LA PROJECTION – Dans la peau de l’ours (52 min, 2001)

L’idée de ce film documentaire, réalisé par Catherine Garanger, est née du livre Avec les ours de Valentin Pajetnov traduit par Yves Gauthier (Actes Sud, 1998).

Entrée libre

Détails de l'événement

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.