Sibériade de Andrei Konchalovsky

Un village perdu au fin fond de la Sibérie, région désolée couverte de marécages. Depuis des générations, deux familles y incarnent le destin du village : les Solomine, riches, attachés à leurs prérogatives, et les Oustioujanine, pauvres, rebelles et idéalistes. Le jour où le village apprend que la Révolution a eu lieu, le jeune Nikolaï Oustioujanine se réjouit à l’idée que vont s’accomplir les paroles d’un bagnard politique qui lui avait parlé de l’égalité entre les hommes.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.