Soirée littéraire et musicale russe exceptionnelle à l'Opéra de Nice

Nice

A l’occasion du 400e anniversaire de la dynastie Romanov, le Centre Universitaire Méditerranéen (CUM) de Nice propose un évènement littéraire et musical exceptionnel témoignant des liens d’amitié historiques et indéfectibles entre Nice et la Russie.

Cette soirée aura lieu à l'Opéra de Nice le mardi 23 avril 2013 à 18 heures sous la présidence de Christian Estrosi, Député-Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur.

Le diplomate et écrivain, Vladimir Fédorovski, ouvrira la soirée avec une conférence sur son nouveau livre, Le Roman des Tsars. Mikhail Rudy, pianiste de renommée internationale, lui succèdera avec un récital livrant tout son talent et son âme russe.

Entrée libre et gratuite

Dès la fin du XVIIIe siècle et plus encore au XIXe siècle, la Riviera française avant même de devenir la Côte d’Azur, a fondé son développement sur sa fréquentation cosmopolite particulièrement marquée par l’importance des villégiatures russes. Ainsi Nice, et plus généralement la Côte d’Azur, a connu une forte communauté russe qu’aucune autre ville n’a égalée par son importance et l’empreinte qu’elle a laissée. Dès l’origine, les membres de la famille impériale jouèrent un rôle majeur dans l’installation des russes à Nice. L’impératrice douairière Alexandra Feodorovna, veuve de Nicolas 1er, y vint dès 1856. Alexandre II et l’impératrice Alexandrovna s’y établirent en 1864. Leur fils ainé, le tsarévitch Nicolas y mourut. Plus tard, Alexandre III et son épouse Maria Feodorovna poursuivirent des séjours réguliers. Une première église orthodoxe russe est bâtie, en 1860, rue Longchamp, puis en 1912 une cathédrale, à proximité du monument érigé en 1867 en souvenir de la mort du jeune Tsarévitch. Un autre cercle de personnalités russes, parmi lesquelles des écrivains et des artistes tels Anton Tchekhov ou Marie Bashkirtseff, séjournèrent à Nice durant la seconde moitié du XIXe siècle. Des villas, des hôtels pour hivernants et des sites conservent le souvenir de la vie russe à Nice.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.