Moscou s’offre le plus grand mécanisme d’horloge du monde

Raketa
Detski Mir, le mythique magasin de jouets de la capitale russe a rouvert ses portes le 31 mars. Une gigantesque horloge en or et en titane, à mi-chemin entre l’œuvre d’art et l’exploit technique, y indique désormais l’heure. Un exploit réalisé pour le plaisir des petits et, bien sûr, des grands.

La fabrique de montres de Petrodvorets « Raketa », la dernière marque horlogère 100% russe, a déployé tout son savoir-faire pour réaliser cette pendule. Elle semble, malgré son imposante composition technique, flotter dans les airs du magasin.

L’installation, composée de 5 000 pièces différentes, est constituée de dizaines de rouages et de centaines de roulement à billes. Son mécanisme fait 13 mètres de haut pour huit de large et possède un balancier également gigantesque. La plus imposante des roues de la pendule, coulée dans un alliage de titane et d’or, fait 4 mètres de diamètre…!

A la différence de ce que l’on rencontre ailleurs, Raketa a voulu mettre en évidence la prouesse de son mécanisme alors que la plupart des  mouvements sont par tradition masqués. Résultat, une beauté trois à quatre fois plus grande que celle cachée derrière Big Ben, construite en 1859. Le mécanisme produit par Raketa, contrôlé électroniquement, vient s’ajouter à la liste des plus célèbres gardiennes du temps que sont celles du Kremlin, l’horloge astronomique de Prague ou encore l’horloge chinoise de Guangzhou.

Crédit : Raketa

Pour relever son audacieux pari et installer cet exploit de cinq tonnes de technique, Raketa a dû faire appel à une compagnie spécialisée dans les remontées mécaniques pour stations de ski, le seul secteur à avoir l’expérience d’installation de roues dentées géantes. Pour la supervision mécanique, la fabrique russe a recruté l’ingénieur-mécanicien suisse Florent Schlumpf.

Dans ce lieu chargé d’Histoire, rien n’a été laissé au hasard pour calculer les frottements du mécanisme, dont la puissance est démultipliée par rapport à celle d’un bracelet-montre. Mais le Français Jacques von Polier, directeur artistique de Raketa, et son équipe ont l’art et la manière de relever les défis les plus improbables. Ce sont eux qui ont refait de Raketa une marque majeure après le déclin des années 90. La pendule, dont le cœur bas depuis quelques semaines déjà, sera bientôt dans tous les guides touristiques consacrés à Moscou. Chaque jour, ce seront 100 000 personnes qui pourront y admirer le temps qui passe en visitant les 73 000 mètres carrés du Detski Mir (le monde des enfants), désormais repensé comme un ensemble éducatif et ludique complet dédié à la jeunesse.

 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.