Le basketball russe sur le banc de touche

Getty Images
La FIBA a exclu toutes les équipes russes en raison d’une crise au sein de la direction de la fédération russe. Les experts espèrent que le scandale incitera la fédération à régler ses conflits internes.

La FIBA (Fédération internationale de basketball) a disqualifié la Fédération russe de basketball, indique un courrier reçu par la Fédération russe de basketball (RBF) et publié le mercredi 29 juin. Toutes les équipes nationales et les arbitres de la RBF sont suspendus. Cela signifie que les équipes russes ne pourront participer aux tournois internationaux, notamment aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro.

Toutefois, la suspension ne s’applique pas au statut des équipes et des arbitres qui participent actuellement aux compétitions de la FIBA ou qui prendront part au Championnat du monde U-18 femmes qui commence d’ici quelques jours.

Cette disqualification est justifiée par le manque d’unité au sein des instances dirigeantes du basketball russe. « Nous avons le sentiment qu'aucune des parties concernées n'a montré une quelconque volonté d’apporter de l'harmonie et de la stabilité au sein de la RBF », conclut la FIBA.

Luttes de pouvoir et procès

L’histoire du sport russe ne connaissait jusqu’à présent aucun cas de disqualification de fédérations nationales par les fédérations internationales. Cette démarche sans précédent de la FIBA est provoquée par une série de scandales qui secouent la RBF depuis deux ans. Après la victoire de Yulia Anikeyeva aux élections du président de la RBF (le 2 août 2013), la Fédération de basketball de Perm a saisi la justice afin d’invalider ce résultat.

Les représentants de la Fédération de Perm, qui soutenait la candidature de Svetlana Abrosimova (championne d’Europe et de la WNBA), estiment que le conseil de direction contrôlé par Anikeyeva a attribué les quotas des fédérations régionales à son avantage lors de la conférence élective de manière à influer sur le résultat.

Début juin 2015, un tribunal municipal de Moscou a invalidé l’élection d’Anikeyeva et du conseil de direction. Le tribunal a octroyé au conseil de direction de la RBF le droit de convoquer et d’organiser une élection du président dans un délai de 60 jours.

Les représentants de tous les clubs professionnels et le président de la VTB United League (championnat national) Sergueï Kouchtchenko insistent sur la tenue des élections en octobre 2015. Les opposants d’Anikeyeva ont déjà désigné leur candidat : il s’agit du célèbre joueur de basketball russe Andreï Kirilenko qui a pris sa retraite à la fin de la saison 2014/15.

La clé du règlement du conflit

L’ancienne direction du basketball russe cherche un compromis. « La fédération est prête à s’asseoir à la table des négociations et à discuter de tous les problèmes que traverse le basketball russe, pour prendre une décision qui conviendrait à tout le monde et aller de l’avant. J’espère que cette intervention radicale de la FIBA permettra d’unir toutes les parties prenantes », nous a déclaré le secrétaire général de la RBF Andrei Arkhanguelski.

Vladimir Khlopikov, membre du conseil de direction de la RBF et commissaire de la FIBA, estime que les sanctions ne posent pas de problème majeur et que l’équipe masculine russe pourra participer à l’EuroBasket (tournoi de qualification pour les Jeux olympiques). 

« Actuellement, nous sommes soumis à des sanctions, mais celles-ci pourraient être levées à tout moment – dans deux semaines ou dans un mois. Je suis convaincu que l’équipe russe pourra jouer à l’EuroBasket qui commence début septembre », a déclaré Khlopikov.

Andreï Kirilenko, candidat au poste de nouveau président de la RBF, estime également que le problème peut être résolu. « Les sanctions de la FIBA sont une mauvaise nouvelle, mais ce n’est pas une surprise. Vu l’évolution des événements et l’organisation du travail à la RBF, je ne suis pas étonné… Mais je peux dire qu’il n’y a aucune raison de paniquer. La direction de la RBF dispose de tous les leviers permettant d’éviter cela. Si la direction actuelle de la RBF ne peut ou, pour une raison quelconque, ne veut le faire, la question sera réglée par une nouvelle direction élue en toute légalité », indique Kirilenko, cité par Sports.ru.

Entretemps, le ministre russe du Sport Vitaly Moutko a condamné l’ingérence de la FIBA dans les affaires internes du basketball russe et a menacé de saisir le Tribunal arbitral du sport de Lausanne (CAS).

La décision finale sur la disqualification de la Russie sera étudiée par le bureau central de la FIBA qui se réunira les 8 et 9 août à Tokyo.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.