Le Top-5 des créateurs russes de mobilier

service de presse
« Nous existons ! » : tel est le cri des designers industriels face à l’affirmation, hélas, consacrée, voulant qu’il n’existe pas de design en Russie. Leur réponse ? Des prototypes fantaisistes, mais aussi des modèles réels qu’ils présentent aux salons internationaux de design et fabriquent eux-mêmes en Russie. RBTH a choisi cinq designers et équipes qui ont bien des choses à présenter.

Constantin Lagoutine et Anna Sajinova

Le bureau Archpole a été créé par les anciens diplômés de l’Institut de l’architecture de Moscou Konstantin Lagoutine et Anna Sajinova il y a plus de sept ans, quand ils étaient encore étudiants. L’équipe s’est fixé pour but de créer « un produit accessible à chaque famille ». Ils ont conçu leurs premiers meubles pour leur propre bureau. Les premiers modèles ? Des socles et des tables en bouleau contreplaqué, parfois brûlé ; ils travaillent encore avec ces matériaux et soulignent leur bon rapport qualité-prix. L’entreprise propose aux consommateurs des objets d’ameublement plus artistiques que ceux réalisés avec des matériaux similaires et vendus, par exemple, par IKEA ; des objets architecturaux originaux pour la vie quotidienne.

Aujourd’hui, Archpole est une entreprise tout à fait prospère et rentable, avec ses propres capacités de production et une boutique en ligne. Les designers proposent désormais des modèles de luxe également, fabriqués avec des matériaux couteux – l’acier et le cuir bovin (collection Brazilia Soft). 

www.store1668051.ecwid.com

Sergueï Semenov

Une table de la collection "Barcelone". Source : service de presse

Sergueï Semenov, qui n’a pas de formation de designer, a créé la société FineObjects en 2008. Celle-ci comprend un atelier et une boutique en ligne. Il affectionne le bois, le béton et les constructions en tiges d’acier. Il affectionne les constructions architecturales inspirées du constructivisme et les expérimentations ludiques avec la texture des matières : par exemple, les portes de commode en pin massif I’Read et le panneau en béton Barcelona sont des compositions typographiques en relief et un clin d’œil au motif d’une bouche d’égout.

FineObjects produit également des pièces en série pour les espaces publics. Le portefeuille de l’entreprise comprend des meubles pour les cafés, des bancs pour les parcs et des meubles destinés aux clubs pour enfants.

www.fineobjects.ru

Anna Brioukhova

Le tabouret Spike par Anna Brioukhova. Source : service de presse

De nombreux architectes conçoivent des meubles pour leurs propres projets, généralement, en un seul exemplaire. Mais ils ne lancent pas forcément toujours la production en série de leurs prototypes. En 2012, l’architecte et designer diplômée Anna Brioukhova, forte d’une riche expérience en design d’intérieur, a pris une décision audacieuse et a ouvert son propre studio, Uniquely. Son but était de créer un nouveau segment dans l’industrie de l’ameublement -abordable, de qualité, accessible à tous. En somme, une alternative à IKEA semblerait-il incontournable. Le studio d’Anna a lancé la conception de ses propres modèles, mais a fait également appel aux designers indépendants. Le concept d’objets tels que la table Apollo ou le tabouret Spike réside dans leur simplicité. La base est formée par une carcasse métallique en tiges d’acier qui forment un dessin géométrique. Le siège et le panneau sont en pin massif et teintés d’huile et de vernis mat. Uniquely aime expérimenter avec le LVL, un matériau de construction particulièrement solide : grâce au collage de plusieurs couches de bois de plaquage, les surfaces des meubles acquièrent des motifs surprenants. 

www.uniquely.ru

Iaroslav Misonjnikov

Une chaise à bascule pour enfants en bois naturel par Iaroslav Misonjnikov. Source : service de presse

Après avoir décroché son diplôme d’université, le designer de Saint-Pétersbourg Iaroslav Misonjnikov a fait un stage à Eindhoven, la Mecque hollandaise du design, chez les designers stars Kiki van Eijk et Joost van Bleiswijk. Il s’est déjà exposé au imm cologne de Cologne et au salon milanais Salone Satellite, puis a fait un stage chez LAGO, un fabricant de meubles italien. Fort de son expérience, le designer a créé en 2013 sa propre agence Imenno-design.
Au printemps 2014, le projet IZBA a été présenté lors de la Semaine milanaise du design : neuf jeunes designers russes y ont exposé les prototypes de leurs créations inspirées du folklore national. Iaroslav est l’auteur de l’un des projets les plus mémorables – la chaise à bascule pour enfants rigolote, réalisée en bois naturel.   

www.misonzhnikov.com

Katerina Kopytina

La lampe LightBean par Katerina Kopytina. Source : service de presse

La Moscovite Katerina Kopytina  a une riche expérience : l’Institut des sciences humanitaires appliquées, un master de l'Istituto Europeo di Design de Milan, un stage chez Matteo Ragni Design Studio et le lancement de la gamme de sanitaires Flit pour l’entreprise italienne Valdama. De retour à Moscou, Katerina a conçu le vestiaire du théâtre Gogol Center et créé le design de la lampe LightBean. Après avoir publié la photo de cette dernière sur le site de portfolios de designers libres de droits Behance, Kopytina est devenue une célébrité et a reçu une avalanche de commandes. Actuellement, le tirage de LightBean, une lampe laconique rappelant un gland, frôle les deux mille exemplaires. L’année dernière, Katerina a participé, avec Iaroslav Misonjnikov, au projet IZBA à la Semaine milanaise du design. Elle y a présenté son nouveau lampadaire Svetets en bois et béton.

www.katerinakopytina.com

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.