Quand Auchan et Michelin tendent la main aux startups russes

13 décembre 2016 Flora Moussa
Début décembre, le centre d’innovation Skolkovo (région de Moscou) a accueilli la première édition de French Tech Connect, événement qui cherche à connecter des startups russes aux grands groupes français installés sur le marché. Organisée par l’agence Business France Russie, cette initiative est en passe de devenir régulière.
Skoltech
Crédit : Service de presse

Deux géants français et 45 jeunes pousses russes réunis pour rechercher des pistes de partenariat : à l’initiative de l’agence Business France Russie, les groupes Auchan et Michelin ont tenu le 6 décembre dernier des rendez-vous B2B avec des porteurs de projets innovants.

Comme l’a expliqué à RBTH Stéphanie Morley, chef du pôle Tech et Services au sein de l’agence, l'idée de French Tech Connect est née d’un constat : l’essor du concept d’Open innovation (ouverture de l'entreprise à des partenaires extérieurs pour co-concevoir ses produits et services, ndlr) était bridé par l’absence de plateforme permettant aux « grands groupes français de faire connaître leurs besoins en matière d’innovation et de les rapprocher des startups locales porteuses d’une solution  ». Le concept a immédiatement séduit Auchan et Michelin, précise Mme Morley.

Stéphanie Morley, chef du pôle Tech et Services au sein du Bureau Business France de Moscou Service de presse

Stéphanie Morley, chef du pôle Tech et Services au sein du Bureau Business France de Moscou

Pierre-Yves Jeanne, Directeur Business Development de Michelin. Service de presse

Pierre-Yves Jeanne, Directeur Business Development de Michelin.

Arèche Alamir, directeur et innovation chez Auchan Russie. Service de presse

Arèche Alamir, directeur et innovation chez Auchan Russie.

 
1/3
 

Solutions vs. opportunités

Environ 120 startups russes ont répondu présentes à l’appel, dont 45 ont été présélectionnées par les deux groupes. Les projets proposés vont des applications mobiles de gestion de file d’attente ou de chatbot au développement de systèmes de pilotage automatique pour véhicule et aux technologies de navigation par satellite permettant de prévenir les collisions.

Parmi les auteurs des initiatives figurent aussi bien des jeunes pousses que des sociétés déjà bien implantées. Ainsi, si pour certains d’entre elles l’éventuel partenariat avec le géant français n’est qu’un premier pas vers la concrétisation de leur projet, pour d’autres, c’est une opportunité de pénétrer sur le marché international.

C’est le cas de Dmitri Kokh, directeur d’Intelligent Social Systems, spécialisé dans la conception de systèmes de feedback. En quatre ans, la société a développé différents produits destinés aux structures étatiques, dont Angry Citizen (Citoyen fâché, plateforme de partage de plaintes), et espère aujourd’hui investir le marché international avec son nouveau produit Happy Client (Client satisfait).

L'ambition de ces startups est tout à fait réaliste. Ainsi, à titre d'exemple, Michelin Russie indique examiner « l'éventualité de mettre en place un réseau international de startups avec la possibilité de les connecter aux projets du groupe ».

Des startups de Skolkovo préselectionnées par Michelin et Auchan

La Russie, terrain fertile pour les startups

« Il existe en Russie tout un écosystème de startups fertile », a expliqué à RBTH Arèche Alamir, directeur innovation chez Auchan Russie. Certes, la plupart de jeunes pousses se spécialisent pas dans la vente de détail, mais plutôt sur d’autres sujets, tels que les bio- et nanotechnologies, mais « il y a de quoi faire », assure-t-il.

Pourquoi un intérêt pour les jeunes pousses ? Bien qu’Auchan retail puisse sembler éloigné des innovations, le groupe expérimente avec des produits dernier cri, telles les caisses automatiques que le groupe a été le premier à introduire sur le marché.

Crédit : servcie de presseCrédit : servcie de presse

En dressant la liste des critères pour les jeunes pousses, Auchan a favorisé les projets relevant du domaine digital : la communication avec les clients par chatbot, l’analyse vidéo ou le suivi de navigation en magasin.

Tout comme Auchan, le groupe Michelin applique d’ores et déjà au quotidien certains projets réalisés par des startups russes, notamment dans le domaine de l’e-commerce et de la promotion.

Compte tenu de son expérience de travail dans le pays, le groupe cherche à « s’ouvrir davantage aux idées nées en Russie, et c’est pour cela qu’il prend une part active aux projets de l’Open innovation », a-t-on expliqué à RBTH au service de presse de la filiale russe de Michelin.

Nouveaux horizons

« Cette première édition a permis non seulement de rapprocher grands groupes et startups, mais aussi de resserrer les liens de la French Tech Moscow avec l’écosystème clermontois de l’innovation et des startups avec la présence du Bivouac, le +quartier numérique+  de Clermont-Ferrand hébergeant l’incubateur européen de Michelin  », relate Stéphanie Morley.

Au vu de l’intérêt que l’initiative a suscité auprès des filiales russes des grandes entreprises françaises, une nouvelle édition se tiendra en avril prochain, a-t-elle conclu.

Droits réservés
+
Suivez-nous sur Facebook