Entrer en Russie sans visa, bientôt possible pendant 72 heures

Les autorités n'ont pas encore précisé les autres limites auxquelles seront soumises les touristes étrangers qui souhaiteront se rendre en Russie sans visa par voie ferroviaire. Crédit : PhotoXPress

Les autorités n'ont pas encore précisé les autres limites auxquelles seront soumises les touristes étrangers qui souhaiteront se rendre en Russie sans visa par voie ferroviaire. Crédit : PhotoXPress

Le Parlement russe pourrait très prochainement valider le projet de loi visant à autoriser les touristes étrangers à voyager en Russie sans visa. L'autorisation en question ne sera valable que pendant une durée de trois jours. La Russie ne peut que profiter d'une telle mesure, véritable initiative en faveur de l'augmentation du nombre de touristes dans le pays et du volume des revenus fiscaux.

72 heures de liberté

Les ressortissants étrangers se rendant en Russie à des fins touristiques par voie ferroviaire auront le droit, pendant 72 heures, de séjourner dans le pays sans visa. Le projet de loi a été préparé conjointement par les Ministères des transports, du développement économique, du développement régional, des affaires étrangères, par le service fédéral de l'immigration et l'office de tourisme de la Fédération de Russie. D'après la note explicative du projet, le nombre de touristes avait ainsi connu une nette augmentation après l'entrée en vigueur d'une exemption de visa pour les passagers de ferrys et de croisières restant moins de 72 heures en Russie. C'est précisément pour cette raison qu'il a été envisagé fin 2013 d'étendre ce régime aux équipages de yacht. « Rostourism (l'Agence fédérale pour la promotion du tourisme en Russie, ndt) plaide en permanence pour un allègement du régime des visas dans la mesure où cela contribuerait directement au développement du tourisme et à l'apport de nouveaux revenus dans notre économie », a commenté la porte-parole de l'agence, Irina Shegolkova. L'entrée facilité des étrangers voyageant en train devrait donc permettre de renforcer l'attractivité des régions russes en matière de tourisme.

En outre, la Douma a effectué la première lecture d'un texte portant sur une mesure similaire grâce à laquelle les touristes transitant par les principaux aéroports du pays seraient également exemptés de visa pendant 72 heures. Le projet contient cependant certaines restrictions afin d'éviter les excès. Parmi les pays dont les ressortissants pourront entrer en Russie sans visa pendant 72 heures, on compte des pays européens (notamment l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne, la France, la Finlande, la Belgique, la Pologne et la Suède), ainsi que les États-Unis, le Canada, l'Australie, le Japon, la Chine, la Corée et Singapour. Il est à noter qu'il sera seulement possible d'entrer en Russie sans visa dans 11 aéroports, parmi lesquels les trois aéroports moscovites (Domodedovo, Cheremetievo et Vnokouvo), l'aéroport Pulkovo de St Péterbourg, l'aéroport de Kazan, les aéroports Koltsovo d'Ekaterinbourg, Adler-Sotchi, Khabarovsk-Novii, Tolmatchevo de Novossibirsk, Knevitchi de Vladivostok, et l'aéroport Khrabrovo de Kaliningrad. De plus, ce droit sera uniquement en vigueur pour les passagers ayant choisi de voyager avec des compagnies aériennes russes. Cette décision a été présentée par les autorités comme un moyen de soutenir les compagnies nationales.

Un avantage réciproque

Les autorités n'ont pas encore précisé les autres limites auxquelles seront soumises les touristes étrangers qui souhaiteront se rendre en Russie sans visa par voie ferroviaire. « Pour développer d'avantage le tourisme en Russie, il faudrait être en mesure d'étendre ce droit non seulement aux voyageurs étrangers, mais aussi à tous les citoyens russes disposant d'un aller-retour », explique le directeur de Rostourism, Alexandre Radkov. D'après l'expert, la mesure permettrait de diminuer la masse de documents administratifs nécessaires à l'obtention d'un visa, tout en réduisant les files d'attente dans les consulats.  Autre avantage, l'entrée en vigueur de la loi permettrait une augmentation des recettes fiscales. « Notre pays, étant donné l'étendue de son territoire, de ses frontières, de ses voies fluviales et de ses chemins de fer, perd énormément d'argent en raison des limitations liées aux visa. Après l’entrée en vigueur de cette loi, le nombre de touristes traversant le pays devrait aller en s'améliorant », note le vice-président du comité des transports de la Douma, Alexandre Starovoïtov.

D'après les informations de Rossiyskaya Gazeta, Kommersant, Fontanka.ru

 

Si la procédure d'obtention du visa russe était plus simple, iriez-vous en Russie pour un week-end prolongé ? Donnez-nous votre avis en tweetant @larussie #visa


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.