Koumys, croisières sur la Volga et Palmiro Togliatti

Crédit : Lori/Legion Media

Crédit : Lori/Legion Media

Située sur la rive gauche de la Volga, la ville de Togliatti est la plus grande ville de Russie qui ne soit pas une capitale régionale. Si vous décidez d’embarquer pour une croisière sur la Volga, un arrêt à Togliatti en constitue une étape incontournable.

Togliatti et la Volga

Les plages et les berges de la Volga à Togliatti figurent parmi les meilleures de Russie. Crédit : Lori/Legion Media

Les plages et les berges de la Volga à Togliatti figurent parmi les meilleures de Russie : la rivière s’étend ici sur 4 kilomètres de large. Situés à proximité du monument au fondateur de la ville, Vassili Tatichev, les quais le long desquels s’étalent de nombreux cafés sont sans conteste le meilleur endroit pour flâner au bord de la Volga. La ville a été fondée voici près de 300 ans sous le nom de Stavropol (en grec, « la ville de la croix »), dans le but de protéger les territoires russes des incursions des tribus nomades. Aux XIXe et XXe siècles, la ville était célèbre pour ses nombreux établissements de cure au koumys. Le koumys est une boisson à base de lait de jument fermentée, au goût aigre et réputée pour ses propriétés tonifiantes. Il est possible de goûter d’excellent koumys dans les cafés locaux, mais attention : certains koumys peuvent contenir une forte proportion d’alcool (de 2,5% à 40% pour les « koumys sauvages »).

La centrale électrique

Crédit : Lori/Legion Media

Au milieu du XXe siècle, à la suite de la construction de la centrale hydroélectrique de Kouïbychev (aujourd’hui, Jigouliovsk), la ville s’est déplacée vers le nord. Là où se dressaient autrefois des habitations s’étend désormais le plus vaste réservoir d’eau sur la Volga. Il est désormais tout à fait possible de visiter la centrale hydroélectrique de Jigouliovsk, auparavant fermée au public. 

En 1964, la construction de l’usine automobile de la Volga a fait de Togliatti la capitale de l’industrie automobile soviétique. La même année, la décision a été prise de rebaptiser Stavropol en Togliatti, en hommage au secrétaire général du Parti communiste italien, Palmiro Togliatti, décédé une semaine plus tôt au cours d’une visite du camp de loisirs pour enfants Artek.

Les amateurs de véhicules soviétiques et d’équipements militaires ne devraient à aucun prix manquer une visite du musée technique en plein air. Il renferme l’une des plus importantes collections de matériel militaire de Russie : tanks et avions, hélicoptères, systèmes de défense antiaérienne et radars, et même un imposant sous-marin B-307.

La forêt de pins

Durant l’âge d’or de son développement, Togliatti croissait presque aussi vite que la ville américaine de Houston. Ce nouveau géant industriel était appelé à devenir une ville de référence, préfigurant le paradis socialiste à venir. Les meilleurs architectes et bâtisseurs se sont efforcés de matérialiser cette ambition. Aujourd’hui, sur Google Maps, la ville-modèle forme un dessin parfait : des rues droites comme des flèches, des alignements de maisons en préfabriqué aux formes discrètes et, entre les deux, de nombreux espaces verts.

Le plus impressionnant d’entre eux est la forêt de pins située en plein cœur de la ville. Elle s’étend sur 8 hectares, c'est-à-dire environ un quart de la superficie totale de Togliatti. Toute la ville vient se ressourcer ici pour respirer l’air pur et échapper à l’ombre des arbres à la fadeur de l’architecture soviétique, ainsi qu’aux émissions polluantes des industries chimiques. 

En dehors de la forêt de pins, il est également possible de visiter le parc Spin-Sport. Ce parc est connu car aucun arbre n’y a été planté intentionnellement : il s’agit d’un lieu sauvage unique, sur le territoire duquel des pistes de ski sont installées en hiver. En été, on peut y jouer au tennis et au mini-golf ou bien profiter de la piscine. 

Les régates

Pour visiter la ville comme pour réaliser une croisière sur la Volga, les mois de juin-juillet sont sans conteste la meilleure période de l’année. En été, le réservoir de Kouïbychev se couvre de douzaines de voiles blanches : Togliatti est aussi un centre nautique majeur. De nombreux clubs ne se contentent pas de louer des voiliers mais proposent également des cours de navigation. Les berges de la ville accueillent régulièrement des régates de différents niveaux. Togliatti constitue par ailleurs le point de départ de la célèbre course de Jigouliovsk, un parcours nautique à la yole et en kayak autour de la réserve de Samara Louka, ainsi que de la régate Volga Cup.    

À proximité de la ville se trouvent la réserve naturelle de Samara Louka, ainsi que les montagnes de Jigouli. L’endroit regorge de panoramas pittoresques : la Volga, Louka, Jigouli, qui constituent le décor naturel du festival international de musique classique Classiques sur la Volga. Le festival de musique électronique GEC se déroule également dans les environs de Togliatti.  

Pour les amateurs d’arts plastiques, la ville de Togliatti abrite également un musée disposant d’une collection unique d’œuvres d’artistes contemporains (22, boulevard Lénine). De nouvelles expositions sont régulièrement ouvertes, tandis que la collection permanente ne cesse de s’agrandir.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies