La plus vieille rue piétonne de Moscou célèbre son 520e anniversaire

L'Arbat aujourd'hui c'est la possibilité de se plonger dans l'esprit créatif du vieux Moscou. Crédit : Alexandre Poliakov/RIA Novosti

L'Arbat aujourd'hui c'est la possibilité de se plonger dans l'esprit créatif du vieux Moscou. Crédit : Alexandre Poliakov/RIA Novosti

L'Arbat est la plus ancienne rue piétonne de Moscou par laquelle passait auparavant la route de Smolensk. Elle fête aujourd'hui son 520e anniversaire. Tous les travaux de réorganisation auront lieu du 1er au 6 octobre 2013, après la célébration de la journée de la ville, le 7 septembre.

'Arbat a perdu aujourd'hui une partie de son poids historique, pendant des siècles la capitale a attiré des intellectuels. Aujourd'hui il est difficile aux touristes comme aux Moscovites d'admirer les façades des maisons et de voir les plaques de rue si riches, en raison de l'abondance de la publicité, de nombreux panneaux de signalisation et une succession de nombreux cafés en plein air.

Comment s'y rendre

La vieille Arbat est une rue du quartier central de Moscou (le quartier « Arbat »). Elle s'étend de la place des portes de l'Arbat jusqu'à la place de Smolensk et les stations de Métro Arbatskaya et Smolenskaya.

En l'honneur de la célébration du jubilée, les autorités de Moscou ont promis de transformer l'Arbat : supprimer la publicité, mettre à niveau la chaussée et les façades des bâtiments. L'intervention et le coût total du projet seront de plus de 10 millions de dollars. Les principaux fonds seront dépensés en remplacement des tuiles de la rue et l'aménagement paysager. Les fameux feux de l'Arbat resteront intacts. Les musiciens et artistes de l'Arbat devront désormais avoir une licence : les autorités de Moscou ont permis le travail des artistes dans des zones désignées et seulement sous licence.

L'Arbat a connu de nombreuses renaissances, si bien qu'en 1736 un incendie a presque complètement détruit les bâtiments de cette époque et la rue a été reconstruite : de luxueuses demeures et les biens des nobles, des marchands et fonctionnaires ont décoré l'Arbat, la transformant en l'un des quartiers les plus prestigieux et luxueux de Moscou qu'il demeure aujourd'hui. Un grand nombre de bâtiments n'ont pas survécu jusqu'à nos jours, comme l'église Saint-Nicolas du nom de la Sainte Vierge, qui se tenait à l'intersection de l'Arbat et du passage de Serebryany (Serebriany pereoulok), et détruite en 1846.

Où se restaurer :

  • Restaurant HARD ROCK CAFE, Vieille Arbat, 44. Cuisine : américaine / mexicaine ; prix moyens : 500 - 1000 roubles
    • Doolin House, pub irlandais, Vieille Arbat, 20. Cuisine : européenne ; prix moyens : 1000-1500 roubles
      • Restaurant Brasiliero, Vieille Arbat, 10. Cuisine : latino-américaine / européenne ; prix moyens : plus de 2500 roubles
        • Restaurant San Marco, Vieille Arbat, 2. Cuisine : italienne ; prix moyens : 1500-2500 roubles
          • Restaurant Bosphore, Vieille Arbat, 47/23. Cuisine : européenne / turque ; prix moyens : 1000-1500 roubles
            • Restaurant Dom Aktiora, Vieille Arbat, 35. Cuisine : européenne/ caucasienne / russe ; prix moyens : 500-1000 roubles

               

              A partir du XIXe siècle, l'Arbat n'est pas seulement le centre culturel de Moscou, mais aussi le lieu de concentration de l'intelligentsia de Moscou. La rue piétonne principale, abrite des musées, des monuments, des théâtres (le Théâtre académique d'État Evgueni Vakhtangov, le théâtre Tchekhov et d'autres).

              Des chansons, des poèmes et des films sont consacrés à l'Arbat, la plus vieille rue de Moscou (XIV-XVè siècle) avec une longue histoire rappelant Pouchkine, Lermontov, Essénine, Tsvetaïeva... Boulat Okoudjava, un poète et compositeur soviétique a écrit de nombreuses chansons et des lignes mémorables sur l'Arbat que connaissent tous les moscovites depuis déjà 40 ans, Oh mon Arbat, mon Arbat, tu es ma Patrie... tu es mon appel.

              L'Arbat aujourd'hui c'est la possibilité de se plonger dans l'esprit créatif du vieux Moscou : écouter les musiciens de rue, acheter des souvenirs originaux et faire des promenades des portes de l'Arbat jusqu'à la place de Smolensk.

                A voir

                Restaurant Prague, Arbat, 2/1

                  Acheter un gâteau Prague (à partir de 732 roubles), un gâteau Ptichié moloko (à partir de 756 roubles) ou des viennoiseries (à partir de 25 roubles). Le restaurant est temporairement fermé.

                    Soyez sûrs d'aller au magasin de bonbons du plus vieux restaurant de Moscou fondé en 1902. Le restaurant comprend six salles, buffets, dix-huit cabinets différents et plusieurs salles de billards. Parmi les clients du Prague on comptait des peintres, des musiciens et des écrivains légendaires : Léon Tolstoï, Ivan Bounine, Alexandre Kouprine.

                    Prague est réputé pour ses spécialités culinaires : à l'époque soviétique, des files d'attente se formaient dès la nuit non pas seulement pour leur gâteau éponyme Prague, mais également pour leur pâtisserie légendaire et sans pareil dans le monde de « lait d'oiseau » (nom russe soufflé).

                    L'appartement-musée A.S. Pouchkine, Arbat, 53, 1

                      Se familiariser avec la grande histoire de la littérature russe, aller au concert du 24 septembre « La fascinante romance russe ne s'épuise pas », prix des billets de 12 à 3000 roubles (avec l'excursion).

                        C'est dans cette maison, l'un des plus vieux bâtiments de l'Arbat (XVIII è siècle), qu'Alexandre Sergueïevitch Pouchkine a amené sa jeune femme Natalya Nikolaïevna Gontcharova après leur mariage le 18 février 1831. « Je suis marié et heureux », écrit alors A.S. Pouchkine. « L'un de mes souhaits, est que rien ne change dans ma vie, je n'attends pas mieux. Cette situation est nouvelle pour moi, il me semble renaître ». Le musée « L'appartement de Pouchkine sur l'Arbat » a été ouvert en 1986.

                        Site officiel

                        Théâtre Evgueni Vakhtangov, Arbat, 26/2

                          Spectacles uniquement en russe, les billets peuvent être achetés sur le site parter.ru, ou directement à la caisse du théâtre ( le prix du billet va de 150 roubles à 6500roubles), sur le site du théâtre.

                            Au cœur même de la rue de l'Arbat il est impossible de ne pas remarquer un grand bâtiment à colonnes, c'est le théâtre Evgueni Vakhtangov. Le théâtre existe depuis l'année 1921, en 1926 il a reçu le nom de son directeur artistique Evgueni Vakhtangov. Le théâtre est chéri par plusieurs générations de Moscovites pour le talent des artistes et des metteurs en scène qui s'y produisent, pour la diversité des genres qui y sont joués, des classiques (Anna Karénine, Eugène Oneguine) jusqu'aux spectacles expérimentaux. Le théâtre a ouvert un musée-appartement Vakhtangov (Denejnyi pereulok, 12).

                            Aujourd'hui, le théâtre prépare sa 93è saison, avec en ouverture le 5 septembre le spectacle Pristan', consacré aux 90 ans du théâtre.

                            La fontaine Princesse Tourandote, Arbat, 26

                              Ressentir le romantisme du centre historique de Moscou.

                                Près du théâtre, n'oubliez pas de regarder la fontaine « la Princesse Tourandote » (1997), établit en l'honneur du dernier spectacle de Vakhtangov en 1922. La Fontaine a été amenée à l'aide du gouvernement de Moscou pour le 850è anniversaire de la capitale.

                                Le soir,  la fontaine s'illumine, créant une atmosphère romantique pour les couples amoureux qui se baladent sur l'Arbat.

                                Le mur de Tsoï, Krivoarbatskii, pereulok, Arbat, 37/2

                                  Se familiariser avec le rock soviétique, et laisser une signature ou un message sur la scène même si vous dessinez mal.

                                    L'Arbat est le lieu où se croisent l'histoire et le présent. Le « mur », comme événement d'art contemporain, est apparu en 1990 après le décès du musicien et fondateur du groupe de rock Viktor Tsoï dans un accident de voiture.

                                    Viktor Tsoï a laissé derrière lui un héritage rock pour de nombreux fans qui viennent aujourd'hui se souvenir de la musique et de la poésie de Viktor Tsoï regarder les graffitis et rencontrer des compères.

                                    La maison-musée de Marina Tsvetaeva, Borisoglebski per., dom 6, rue 1 

                                      Pour voir la cheminée et « le divan de Parsternak » préférés de la famille dans le salon au premier étage, où l'inspiration a maintes fois visité Tsvetaeva, commander vos billets pour une visite personnelle ou une excursion en cliquant ici. Coût de 100 à 2000 roubles.

                                        La maison-musée est consacrée à la grande poétesse du XXe siècle, Marina Tsvetaïeva, dans laquelle elle a vécu jusqu'à son émigration. L'ouverture officielle du centre culturel a été consacrée au centenaire de la naissance de Tsvetaïeva et a eu lieu en 1992.

                                         

                                        Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

                                        Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

                                        Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

                                        Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

                                        Accepter les cookies