En images: six bus fabriqués à l’étranger populaires en URSS

Certains de ces véhicules sont devenus si populaires parmi les passagers soviétiques qu'ils se sont convertis en symboles de l'époque.

Suivez Russia Beyond sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Ikarus 60 (Hongrie)

C'était le premier bus de fabrication étrangère apparu en Union soviétique. L'importation d'autobus fabriqués en Hongrie visait à réduire la pénurie de ce type de transports dans les villes soviétiques en croissance rapide. Le premier lot d’Ikarus 60 est arrivé en URSS en 1956. Il a été conçu pour 60 passagers, même s'il n'avait que 20 sièges (les autres étaient devaient se déplacer debout). Le modèle était équipé d'un moteur diesel 6 cylindres de 8 litres et 125 ch.

Ikarus 280 (Hongrie)

Bien que l'Ikarus 60 ait été le premier bus de fabrication étrangère à sillonner les routes soviétiques, c'est l'Ikarus 280 qui a véritablement conquis le cœur et l'esprit des voyageurs soviétiques. Ce modèle était en production depuis 1973 et était surnommé « accordéon » et « saucisse ». C'était une planche de salut pour les villes soviétiques en pleine croissance, car ce bus géant équipé de quatre portes pouvait transporter plusieurs centaines de personnes à la fois.

>>> En images: les transports en commun du Moscou d’autrefois

ÖAF 5DN-120 (Autriche)

L'Ikarus hongrois était une marque extrêmement populaire d'autobus importés en URSS, mais ce n'était pas la seule. Un autre modèle populaire était le bus touristique de fabrication autrichienne ÖAF 5DN-120. Ce modèle a été importé en Union soviétique lorsque le 6e Festival mondial de la jeunesse et des étudiants s'est tenu à Moscou en 1957.

Chausson АР 521 (France)

Parfois, des modèles plus exotiques sont également apparus dans les rues soviétiques. Le Chausson АР 521 de fabrication française répondait tout à fait à la définition du mot « exotique ». Ce bus était également équipé d'un moteur diesel de 145 chevaux.

Bus D2U (Allemagne de l'Ouest)

Le modèle Bussing D2U était encore plus exotique. Ses caractéristiques principales étaient sa structure à deux niveaux et son design très inhabituel, que le public soviétique n'avait jamais vu auparavant. Ce bus à deux étages était propulsé par un moteur de 150 ch. Il longeait Leninski Prospekt, l'une des principales artères de Moscou menant à l'aéroport de Vnoukovo.

>>> Marchroutka: comment les Russes se moquent de leur moyen de transport le plus étrange

TAM 260 А119 (Yougoslavie)

En 1989, le Comité d'État pour le tourisme étranger de l'URSS a acheté 450 bus fabriqués en Yougoslavie. Selon certains témoignages, les TAM de fabrication yougoslave étaient tout aussi confortables que les légendaires Ikarus hongrois. De plus, le moteur de 260 ch était incroyablement puissant par rapport à tous les autres bus de fabrication étrangère ou nationale utilisés en Union soviétique.

Dans cette autre publication, découvrez quinze modèles d'autobus dont la Russie peut être fière.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies