-70C° ? Même pas peur avec ces bottes venues de Sibérie !

Les chaussures innovantes ont été testées à la base arctique Barneo.

Les chaussures innovantes ont été testées à la base arctique Barneo.

Service de presse
Les bottes résistantes au froid baptisées Pioneer of Arctic Travel, conçues en Sibérie, supportent des températures allant jusqu’à -70C° (ou -94F°). Elles ont déjà été testées à la base arctique Barneo.

Des chercheurs de Novossibirsk ont créé des bottes résistantes au froid Pioneer of Arctic Travel destinées à l’armée. Elles sont capables de supporter des températures allant jusqu’à –70С°.

L’utilisation des nanotechnologies dans la conception des bottes permet de créer un « effet thermos » pour les pieds. Les chaussures innovantes ont déjà été testées à la base arctique Barneo dans l’océan Arctique. Les nano-bottes seront également proposées aux particuliers qui pratiquent le sport ou le tourisme.

En 2013, le fabricant de Pioneer of Arctic Travel s’est fixé pour objectif de développer des matériaux innovants pour la production de chaussures. Pour cela, l’industriel a créé un centre de recherche scientifique réunissant des chercheurs, notamment des chimistes organiques spécialisés dans l’expérimentation sur la modification des polymères. Comme, par exemple, l'éthylène-acétate de vinyle, matière qui, alliée aux nanotubes, a conféré des qualités spéciales aux bottes innovantes. Pour prévenir la perforation et le patinage, les concepteurs ont utilisé un élastomère thermoplastique. 

« La mission principale de nos chercheurs est de développer de nouveaux matériaux pour les chaussures qui permettent d’améliorer la solidité, la légèreté, la résistance au froid et d’autres qualités », nous précise Natalia Paouli, représentante du groupe Obuv Rossii. « Les chercheurs ont créé un nouveau matériau, l’Institut technologique de Novossibirsk l’a testé, puis nous avons envoyé un lot pilote de bottes à la station arctique, où les experts ont testé nos chaussures dans les conditions arctiques réelles ».

Suite aux conseils du personnel de la mission arctique, le groupe a amélioré sa gamme de chaussures et a conçu des modèles pour l’armée. Le fabricant a reçu une commande de bottes pour des organismes d’Etat, des unités militaires et le ministère russe des Situations d’urgence. Les 50 000 premières paires ont déjà été fabriquées.

« En début d’année, l’achat de produits de l’industrie légère importés pour les besoins nationaux et municipaux a été interdit. Ainsi, un nouveau marché s’est ouvert aux fabricants russes de chaussures civiles, son volume s’élève à 2,4 milliards de dollars et 50 millions de paires de chaussures par an », informe Mme Paouli.

Cependant, le groupe ne compte pas limiter son marché de ventes : il envisage de vendre Pioneer of Arctic Travel aux chaînes de chaussures spécialisées dans les loisirs actifs, la chasse et la pêche. Sur les réseaux sociaux, les internautes sibériens demandent si le groupe compte produire des nano-pelisses et des nano-chapeaux. Mais le fabricant n’y a pas encore songé.

« Nous allons travailler activement dans le domaine de fabrication de chaussures spéciales et de chaussures de travail, dotées de qualités protectrices – résistantes au feu, super-solides. Les matériaux hi-tech sont également utilisés dans leur fabrication et permettent aux chaussures de supporter des charges très importantes », explique Paouli.

Lire aussi :

Quand l’innovation brave le froid extrême

Se marier en exosquelette ? C’est possible !

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.