Ce que la Russie présente au Salon du Bourget

Pavillon russe à Paris Air Show-2015. Crédit : Mikhail Voskresensky/RIA Novosti

Pavillon russe à Paris Air Show-2015. Crédit : Mikhail Voskresensky/RIA Novosti

Lors du Salon international de l'aéronautique et de l'espace Paris Air Show-2015 au Bourget, la Russie est représentée par 37 sociétés, dont neuf fabricants d’armes et de matériel militaire.

L’exposition russe au Bourget occupe deux pavillons d’une surface totale de 1 115 m2. Parmi les exposants, 37 entreprises russes dont neuf fabricants d’armes et de matériel militaire telles que Rosoboronexport, MiG, Soukhoï, Iliouchine et Hélicoptères de Russie.

Notons que, cette année, la Russie n’expose pas les modèles de matériel militaire grandeur nature. Les représentants de Rostec l’expliquent par la nouvelle politique marketing de l’entreprise publique.

La Compagnie aéronautique unifiée (OAK) qui, cette année, se limite à une seule pièce grandeur nature, le Sukhoi Superjet 100, a quant à elle expliqué l’ampleur réduite de sa participation par sa réorientation sur les marchés asiatiques.

« Ces dernières années, nous avons quelque peu réduit le format de notre participation aux salons du Bourget et de Farnborough, pas tant pour des raisons politiques qu’à cause de l’orientation et du potentiel des marchés orientaux avant tout », a déclaré Iouri Slioussar dans un entretien avec l’agence TASS.

Malgré cela, l’industrie aéronautique russe a bien des choses à montrer aux visiteurs de l’un des plus grands salons de l’aviation du monde, qui a ouvert ses portes au public le 19 juin. Elle y présente des hélicoptères civils dernier cri, des marquettes d’appareils spatiaux et des modèles d’avions militaires.

Hélicoptère Mi-171A2

Crédit : Sergueï Bobylev/TASS

Le public pourra découvrir le dernier hélicoptère moyen format Mi-171A2, présenté pour la première fois en version VIP par le holding Hélicoptères de Russie. Cet appareil unique est équipé d’un complexe numérique intégrant équipements de bord et de navigation selon le principe « planche de bord tout écran », ce qui permet de réduire l’équipage à deux personnes. En outre, le Mi-171A2 est équipé d’un fuselage, d’un moteur et d’un système de soutien modernisés.

Simulateur de vol MS-21

Crédit : Marina Lystseva/TASS

Le groupe Irkout (affilié à OAK) présente pour la première fois sa nouvelle version du simulateur de vol MS-21. Le MS-21 est le premier avion moyen-courrier à être équipé d’ailes réalisées en matériaux composites à base de polymère. Il est censé remplacer le Tu-154 et le Tu-134 et affiche une meilleure aérodynamique et un poids plus léger.

À l’horizon 2020, le constructeur d’avions d’Irkoutsk devrait fabriquer uniquement sept appareils de ce type par mois.

Le chasseur cinquième génération T-50

Crédit : uacrussia.ru

Parmi les modèles d’avions de combat, l’exposition russe présente le chasseur cinquième génération PAK FA T-50. L’avion compte un certain nombre de caractéristiques uniques et allie les fonctions d’un avion d’assaut à celles d’un chasseur. Le T-50 est équipé d’un système d’avionique intégrée révolutionnaire qui affiche un haut niveau d’automatisation de contrôle et de soutien intellectuel de l’équipage.

L’appareil spatial Luna-25

Crédit : Roskosmos

Dans la partie de l’exposition consacrée à l’espace, le bureau d’études Lavotchkine présente la maquette de Luna-25 (Luna-Globe), première station interplanétaire automatique qui, en 2019, devrait entamer l’exploration de la Lune. L’appareil sera le premier à se poser dans la zone du pôle de la Lune, les autres appareils atterrissant jusqu’ici dans la zone de l’équateur lunaire.

Préparé avec l'utilisation des publications de TASS et de la chaîne Zvezda

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.