Les petites entreprises ont une opportunité de faire de la publicité

Crédit photo : service de presse

Crédit photo : service de presse

En décembre, le service Local Hero est arrivé sur le marché russe, à l'aide duquel de la publicité peut être diffusée dans un rayon de 500 mètres autour d'un point de vente. Le concepteur de ce service est la compagnie AlterGeo, qui prévoit de l'exporter sur les marchés étrangers.

Mi-décembre, l'entreprise russe de géolocalisation AlterGeo a mis en place un nouveau service : un système libre d'accès avec un dispositif instantané de publicité hyperlocalisée sur Internet Local Hero. Il est avant tout destiné aux propriétaires d'entreprises locales : cafés, bars, restaurants, garages, salons de coiffure, magasins. Local Hero permet de publier tout de suite un bandeau publicitaire sur des millions de sites web. De plus, la diffusion sera limitée seulement à la zone nécessaire à l'annonceur, un rayon de 500 mètres ou plus autour de l'établissement de l'intéressé, par exemple, le lieu de vente.

AlterGeo a déjà montré sa technologie avec succès lors des élections municipales de la ville de Moscou à l'automne 2014. Les bandeaux publicitaires avec l'image des candidats apparaissaient sur Internet, visibles seulement dans les arrondissements dans lesquels ils étaient en ballottage.

La publicité pour un district 

On fait remarquer à AlterGeo que les possibilités de geotargeting dans la publicité traditionnelle sur Internet sont en général limitées au cadre de la ville, voire de la région. Par conséquent, une telle publicité est inefficace pour les compagnies qui veulent attirer les cibles d'un micro-territoire concret. 

Crédit photo : Service de presse

« Dans le monde, le marché de la publicité hyperlocalisée est tout juste en cours de formation, et pour l'instant peu d'entreprises y travaillent, explique Anton Baranchuk directeur général d'AlterGeo. En général, soit elles diffusent de la publicité hyperlocalisée sur les appareils mobiles, soit elles limitent la clientèle à des zones et à des cibles spécifiques ». Par exemple, Google travaille seulement par le biais de sa régie publicitaire et en plus il ne fournit pas un geotargeting suffisamment serré sur les ordinateurs en Russie. En octobre de cette année, Facebook a annoncé qu'il avait l'intention de mettre en œuvre de la publicité hyperlocalisée, mais seulement sur son site, a déclaré Baranchuk.

À la base, Local Hero repose sur le dispositif de bandeaux publicitaires par le biais de la régie publicitaire de RTB (Real-Time Bidding), qui gère directement les emplacements publicitaires sur différents sites. Ça offre la possibilité de diffuser de la publicité simultanément sur des millions de sites de l'Internet russe. Le système de positionnement conçu par la compagnie AlterGeo ne permet pas seulement de montrer des bandeaux publicitaires sur les appareils mobiles, mais aussi sur les bureaux d'ordinateurs, c'est-à-dire les PC et les ordinateurs portables. Le système évalue la localisation des visiteurs des sites et si l'utilisateur se trouve dans la zone désignée par l'annonceur, il transfert le signal « montrer à cette personne le bandeau publicitaire correspondant ».

Un satellite sur Internet 

Par ses fonctionnalité, Local Hero est une sorte de réplique du système GPS, mais il détermine l'emplacement des équipements et de ses utilisateurs non pas par des satellites, mais par les réseaux Wi-Fi, WiMAX, GSM, LTE, les adresses IP et les paramètres de l'emplacement réseau. 

« Il y a des dispositifs ressemblant chez les compagnies américaines Skybook Wireless, mais également, par exemple, chez Google, Apple ; cependant nous avons plusieurs avantages qualitatifs. C'est avant tout la possibilité de déployer la technologie directement à partir du potentiel du client, l'universalité et l'indépendance vis-à-vis d'une quelque conque plate-forme et d'un opérateur système, mais aussi la possibilité de déterminer très précisément l'emplacement d'une seule adresse IP, précise BaranchukEn Russie, nous sommes leaders sur le marché de la géolocalisation : notre système détermine l'emplacement de plus de 100 millions d'appareils individuels par jour et traite plus de 400 millions de demandes de positionnement venant de nos partenaires. » 

AlterGeo donne déjà depuis quelques années ses géodonnées à des partenaires « de gros », des réseaux et des agences publicitaires, qui à leur tour proposent des campagnes publicitaires hyperlocalisées à leurs propres clients, principalement des grandes compagnies avec d'importants budgets publicitaires. 

La publicité hyperlocalisée

Local Hero est un produit de détail qui interagit avec les annonceurs-commanditaires directement par l'interface du site. N'importe quelle personne peut passer sur le site du serveur, indiquer un point sur la carte et le rayon géographique dont il a besoin pour la diffusion de sa publicité, télécharger un bandeau publicitaire ou même le créer sur le site à partir de modèles et payer le nombre nécessaire de diffusions. La formule minimale, incluant 5 000 diffusions, coûte près de 80 dollars (65,6 euros).

Selon Baranchuk, dès le premier jour de lancement du site, quelques compagnies de différente importance ont commencé à s'en servir. Maintenant, AlterGeo envisage de lancer Local Hero sur plusieurs marchés extérieurs. 

Selon Alexeï Melnitchek, analyste au fonds de capital-risque Maxfield Capital, l'émergence des données hyperlocalisées permettra aux techniques publicitaires de passer à l'étape suivante de leur développement : « La croissance du nombre de données provenant du secteur des compagnies de mobiles et du secteur de l'Internet of Things favorise le développement de cette orientation. AlterGeo a de bonnes chances. Le commencement par une méthode verticale est une bonne stratégie, elle permettra d'augmenter les recettes et de créer une barrière supplémentaire à l'arrivée de concurrents », estime Melnitchek.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.