Des développeurs russes déclarent la guerre au « selfie »

Concepteur russe Vladimir Shreyder. Crédit : service de presse

Concepteur russe Vladimir Shreyder. Crédit : service de presse

La nouvelle application mobile anti-selfie SLMMSK progresse à toute allure. En moins de deux semaines, le projet du concepteur russe d’applications, Vladimir Shreyder, a été utilisé sur plus de 6 000 photos Instagram et a intégré le top 100 des applications gratuites sur l’App Store russe.

En août 2014, l’entreprise russe Glitché a déclaré la guerre au « selfie ». Le célèbre concepteur russe Vladimir Shreyder a mis au point une nouvelle application mobile, SLMMSK, qui a depuis été utilisée sur plus de 6 000 photos Instagram et a intégré le top 100 des applications gratuites sur l’App Store russe.

La nouvelle application visait à répondre à la culture du selfie qui a envahi Internet ces dernières années. En novembre 2013, l’Oxford Dictionary a notamment annoncé que ce terme serait son « mot international de l’année » et les médias du monde entier ont suivi de près cette nouvelle tendance, tandis que les internautes publiaient des centaines de milliers de selfies sur les réseaux sociaux.

Le site officiel de SLMMSK accueille les visiteurs avec un passage du Coran, des photos de criminels armés, des femmes portant le hijab et d’autres clichés inattendus. La même esthétique provocatrice apparaît dans l’application elle-même. Cette dernière comprend un algorithme de reconnaissance faciale, ainsi que dix filtres faciaux : d’un puzzle semi-transparent à des émoticônes de toutes sortes. Les développeurs espèrent sortir une version complète de l’application dès septembre.

Des « anti-selfies ». Crédit : RBTH

RBTH a contacté Vladimir Shreyder afin de lui poser quelques questions.

RBTH : Que signifie le nom SLMMSK ?

Vladimir Shreyder : Il s’agit d’un message de chiffrement pouvant être interprété de n’importe quelle manière : il peut s’agir d’un selfie, d’un masque, etc.

Pourriez-vous dévoiler quelques caractéristiques de la version complète de l’application qui sera lancée prochainement ?

V.S. : Il y aura des fonctions 3D et de montage vidéo.

D’où vous est venue l’idée d’une application anti-selfie ? Est-ce que SLMMSK est juste une application « anti » de plus ou avez-vous un vrai message à faire passer ?

V.S. : Le Yahoo Tech de New York a écrit qu’avec SLMMSK, « nous étions entrés dans l’âge du post-selfie ». En d’autres termes, nous avons créé un nouveau genre. C’est l’objectif de l’art de proposer de nouvelles choses.

La stylisation web islamique et sombre est-elle principalement là pour attirer l’attention des publics occidentaux ? N’est-il pas dangereux d’aborder de tels sujets ?

V.S. : Je pense que le monde contemporain est constitué d’un public international qui parle son propre langage moderne, et ce projet vise ceux qui comprennent ce langage, où qu’ils soient sur la planète. Ce genre de dialogue n’a rien de dangereux, même si les écritures arabes peuvent sembler mystérieuses pour un spectateur européen. Mais beaucoup d’entre eux sont ravis de déchiffrer ces caractères.

Glitché, votre application mobile précédente, a eu beaucoup de succès parmi les professionnels et dans les médias russes. Vous attendez-vous au même résultat avec SLMMSK ou s’agit-il d’un projet plus banal ?

V.S. : Cette application vise davantage la production graphique professionnelle que les médias. Glitché était un service de montage photographique offrant des possibilités infinies. SLMMSK est un jeu avec un scénario existant, même si les utilisateurs arrivent à créer des choses totalement inattendues, du vrai art.

Quels sont les succès de Glitché dont vous êtes fier ? Lequel d’entre eux avez-vous considéré comme tout à fait inespéré ?

V.S. : Récemment, Glitché a été utilisé aux MTV Music Awards. Il a également servi pour la campagne publicitaire de Diesel mise au point par le renommé Nikola Formiketti. Le célèbre photographe de mode Nick Knight a également fait une déclaration d’amour à Glitché. Le moment le plus inattendu a été la proposition de collaboration venant de la société Adobe, étant donné que nous avons développé un programme anti-Photoshop. Mais ils ont adoré l’idée !

Pourriez-vous partager votre anti-selfie préféré ?

V.S. : J’ai adoré la réaction d’un utilisateur qui n’arrivait pas à se servir de l’application pour des raisons techniques.

 

Et vous qu'en pensez-vous ? Donnez-nous votre avis en tweetant @rbth_fr #selfie #antiselfie




Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.