Workle : 400 emplois créés en 4 ans d'existence

Source : Service de pesse

Source : Service de pesse

Workle propose à ceux qui le souhaitent de travailler à distance pour de grandes entreprises des secteurs de l’assurance, des services bancaires et du tourisme.

Vladimir Gorbounov a eu l’idée de lancer ce projet innovant en juillet 2009 alors qu'il recrutait des travailleurs à domicile via Internet. Le fondateur de Workle et ses compagnons avaient pour cela besoin d’investisseurs, ce qui n’était pas facile à trouver.

370 000 personnes sont désormais inscrites sur le site, et certaines d’entre elles gagnent à distance plusieurs milliers d'euros par mois.

Cette start-up est en plus tout-à-fait légale, à la différence de plusieurs autres sites pour indépendants : Workle a un statut d’employeur et signe des contrats avec les prestataires.

Elle devient ainsi leur agent fiscal et permet de travailler pour des sociétés connues, sur le principe de la sous-traitance. La composante sociale est importante : c'est un outil très pratique pour les handicapés et les mères d'enfants en bas âge.

Le concept de Workle est simple : une personne s’inscrit sur le site, reçoit un poste dans un bureau en ligne et devient représentant d’une ou de plusieurs sociétés partenaires de la firme. Elle peut alors vendre des articles ou des services de ces entreprises sur internet et percevoir un pourcentage.

L’entreprise oeuvre dans trois secteurs : les services bancaires, l’assurance et le tourisme. D’ici la fin de cette année, près de vingt autres domaines seront également proposés, comme la vente, les centres d’appels et le secrétariat.

Workle envisage une expansion internationale, avec d'abord l'Ukraine et le Kazakhstan, puis l’Inde et le Brésil.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies