Le Top 5 des nouveautés de l’armée russe

Crédit : Sergueï Koukssine/RG

Crédit : Sergueï Koukssine/RG

La capitale russe a accueilli le 20 août la première édition de l’exposition des technologies de défense baptisée « La journée des innovations du ministère russe de la Défense ». Plus de 250 sociétés ont présenté dans le complexe sportif moscovite CSKA les derniers projets destinés aux forces armées. Découvrez le Top 5 des innovations les plus intéressantes de l’industrie militaire russe.

Un char T-80 gonflable

Juste près de l’entrée du complexe qui a accueilli le salon était exposé un char gonflable, représentant en effet une maquette du T-80 en taille réelle. Ces chars, ainsi que d’autres faux équipements de ce genre, sont conçus pour tromper la reconnaissance de l’ennemi.

La Chine produit des « chars » similaires, mais le modèle russe a plusieurs avantages par rapport à ses concurrents. Contrairement à leurs homologues chinois, les T-80 gonflables ne sont pas hermétiques et ne se dégonfleront pas donc en cas d’un dommage mécanique. En outre, la maquette est munie de dispositifs spéciaux qui réchauffent les parties près de son « moteur » et de sa « pipe d’échappement », c’est-à-dire, les éléments qui sont les plus chauds dans un char réel. Cela permet de duper les caméras thermiques des forces de reconnaissance de l’ennemi.

Une maquette peut être gardée et transportée dans un petit sac et peut être gonflée en juste dix minutes à l’aide d’une pompe spéciale.

L’exosquelette motorisé Exoatlet

Il a dit

« Je voudrais bien que les jeunes talents qui ont pris part à l’exposition travaillent dans l’avenir dans les sociétés de défense russe, et qu’ils puissent satisfaire nos attentes ».

Sergueï Choïgou, ministre russe de la Défense

Parmi les nouveautés présentées à l’exposition figurait le premier exosquelette motorisé russe. Ce dispositif démultiplie les capacités physiques d’un individu, lui permettant de transporter des charges pesant jusqu’à 100 kilos avec un stress minimal. L’exosquelette n’utilise pas l’électricité.

« Durant le mouvement, le système bloque à certains moments les articulations mécaniques du genou. La charge transportée par la personne s’appuie alors contre l’exosquelette, et pas contre l’individu », explique Alexandre Formalsky, chef du laboratoire concepteur.

Le dispositif porte tous les équipements et les armes du soldat et le rend donc plus mobile et fort.

Simulateur de combat Logos

Au cours de l’exposition, les militaires ont testé les simulateurs de combat pour l’infanterie mécanisée Logos. Les simulateurs ont déjà passé en décembre dernier les essais officiels et seront bientôt mis en service de l’armée russe.

« C’est un dispositif très utile pour un commandant, car il peut préparer ses soldats aux actions tactiques sur le champ de bataille. Avant de prendre part à un combat et tirer à des armes réelles, les soldats peuvent désormais s’entraîner un peu », a indiqué le premier-lieutenant de l’armée russe Evgueni Dereviankine, qui a déjà testé personnellement la nouvelle technologie.

Le simulateur est disponible en deux versions, numérique et analogique, cette dernière imitant le combat dans un blindé.

Le bracelet d’avertissement Sentinelle

La société russe Argus-Spektr a conçu et présenté à l’exposition le bracelet Sentinelle, qui représente un système d’avertissement. Si un soldat qui porte le bracelet ne bouge pas durant une certaine période, le dispositif avertit son commandement. Le bracelet a en outre un bouton d’alarme sur lequel l’on peut appuyer en cas d’un danger.

Le ministre de la Défense Sergueï Choïgou a déjà ordonné d’équiper de ces bracelets les unités militaires dans le Caucase russe avant le début des Jeux olympiques de Sotchi. M.Choïgou a souligné que le dispositif permettra d’assurer la sécurité non seulement des militaires professionnels, mais aussi des conscrits.

Contexte

Les organisateurs de la « Journée des innovations » envisagent dans l’avenir de tenir l’exposition jusqu’à deux fois par an et d’inviter à l’événement toutes les parties intéressées : les ingénieurs expérimentés et les jeunes scientifiques.

Couverture antifeu Mantos

Une autre nouveauté présentée à l’exposition : la couverture antifeu Mantos, couverte d’un gel spécial. « Cette couverture est unique au monde. Elle permet d’éteindre les incendies de classes A (combustion de matières solides) et B (liquides) », explique Marianna Skragan, directrice du développement de la société conceptrice « Technologies de sécurité integrées ». D’après Mme Skragan, Mantos est capable d’éteindre un feu sur un être vivant juste en deux secondes.

La couverture peut aussi être utilisée pour étouffer le feu dans les compartiments moteur des blindés militaires. Sergueï Choïgou a déjà ordonné d’équiper de Mantos tous les équipages de chars russes.  

Pour vous, quelle est l'innovation la plus intéressante ? Réagissez en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.