Un professeur du MIT dirigera l'Université de Skolkovo

Source : Service de presse

Source : Service de presse

L'université technique de Skolkovo sera dirigée par un Américain lié à la Russie et impliqué de longue date dans la commercialisation de la science.

L'Institut des Sciences et Technologies de Skolkovo (SkTech) a récemment annoncé que son premier président serait le professeur du MIT Edward Crawley. En faisant cette annonce, Viktor Vekselberg, président de la Fondation Skolkovo, a déclaré que le scientifique américain de 56 ans était le « candidat N°1 ».

Crawley a été sélectionné pour sa connaissance de la langue russe, ses liens avec le monde scientifique russe et son talent en tant que gestionnaire. Selon ses collègues, Crawley est l'un des pionniers de la commercialisation de la science. Crawley a promis de transformer Sk-Tech en université à l'occidentale, en combinant la recherche théorique et appliquée avec la commercialisation des résultats scientifiques.

L’initié

 Crawley a obtenu sa licence ès sciences en aéronautique et astronautique au MIT en 1976. Selon les gens qui le connaissaient alors, il n'a eu aucune difficulté à décider de se spécialiser dans la relation entre l'homme et l'espace. Le jeune scientifique ne rêvait pas seulement de voyager vers les étoiles, mais aussi de concevoir des systèmes techniques pour les voyages spatiaux.

Il a reçu son diplôme de maîtrise dans le même domaine en 1978 et son doctorat scientifique en structures aérospatiales en 1980. Le partenariat avec les scientifiques russes dans le domaine de l'exploration spatiale a joué un rôle majeur dans la carrière de Crawley.

En 1989, il faisait partie d'une délégation de spécialistes des technologies aérospatiales qui a visité l’Institut d’Aviation de Moscou (MAI).

En septembre 2010, Crawley a présenté un rapport sur les innovations et les réformes de l’enseignement en ingénierie du MAI, après quoi le conseil scientifique de l'université a décidé de le nommer docteur honoris causa. Durant les premières étapes de sa carrière, il a établi une relation étroite avec la NASA, atteignant même le stade de sélection finale du corps des astronautes en 1989.

Mais il était trop difficile de combiner son travail scientifique avec la rigidité du système d'entraînement des astronautes. Ses vols se sont limités au pilotage amateur et au planeur. En tant que membre du Comité américain pour les Plans humains de vol dans l’espace, Crawley a cependant étudié avec enthousiasme les plans visant à organiser une expédition sur Mars il y a plusieurs années.

Un innovateur

Au fil des ans, Crawley a cofondé plusieurs entreprises. Il a fondé la société BioScale chargée du développement de détecteurs biomoléculaires. Il a également participé à la création d’un système de prospection pétrolière proposé par BP.

Les efforts académiques internationaux de Crawley ne sont pas moins impressionnants. Son premier projet remarquable a consisté à codiriger l’Université internationale de l’espace, basée à Strasbourg, en France.

En outre, Crawley a organisé une série de conférences données par des professeurs du MAI au MIT. « Malgré sa capacité à convaincre et son attitude positive, Crawley a toujours mis l'accent non pas sur le bavardage oisif, mais sur la résolution des problèmes spécifiques, de sorte que la communication débouche sur des avancées concrètes », a déclaré le doyen du département aérospatial du MAI Oleg Alifanov.

« En particulier, Crawley a échafaudé le travail pratique de conception pour les étudiants de première année, qui sont généralement tièdes face à des disciplines strictes comme les mathématiques, la physique et la chimie. Au début, ils sont impliqués dans un projet de jeu [la création de projets ou dispositifs], a déclaré Alifanov, et là les étudiants commencent à comprendre pourquoi ils ont besoin de connaissances scientifiques ».

Les talents de gestionnaire de Crawley sont ce qui a suscité l'intérêt de la Russie concernant sa candidature. Pour lui, la décision de diriger l'université technique de Skolkovo est apparemment motivée par la possibilité de bâtir un grand projet à partir de zéro, ce qui nécessitera des compétences différentes de celles liées à son travail au vénérable MIT.

Son histoire

Nationalité : américain

Âge : 56

Études : aéronautique

Edward Crawley a commencé sa carrière dans la science comme étudiant au MIT et a rarement quitté ses limites. Même si à un moment donné, il a espéré devenir astronaute, les rigueurs de l'étude scientifique ont conservé plus d’attraits aux yeux de l'expert aéronautique. En plus d’être un universitaire très respecté, Crawley est aussi un gestionnaire efficace et un innovateur, qui a créé un nouveau programme au MIT pour aider les étudiants en génie en apprendre davantage sur la gestion et le lancement d'entreprises pour monétiser les inventions. Crawley parle couramment le russe et a été conférencier invité à l'Institut d'Aviation de Moscou.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.