Le biathlète Martin Fourcade déclenche la colère de ses fans russes

Martin Fourcade.

Martin Fourcade.

Getty Images
Le roi incontesté du biathlon avait l’habitude de baigner dans un océan d’amour de ses admirateurs russes. Mais tout a changé du jour au lendemain après ses déclarations sans concession sur le dopage et sa relation avec les biathlètes russes.

Récemment encore, tous les fans du sport de Russie suivaient avec enthousiasme les succès de Martin Fourcade. Les jeunes femmes russes lui offraient des fleurs, des portraits et réalisaient pour lui des gâteaux. Une session d’autographes dans un centre commercial de Moscou avait même provoqué une bousculade.

Cet amour étant partagé, le Français clamait haut et fort son attachement à ses admirateurs russes et se présentait à la quasi-totalité des compétitions en Russie, y compris à celles qui étaient organisées en Sibérie et dans l’Extrême-Orient russe. Il constatait la présence d’une atmosphère « particulière » autour du biathlon en Russie, où il était adulé, à la différence de son pays natal où il n’est jamais devenu une superstar. En effet, en Russie le biathlon est le plus grand sport d’hiver (il  ne cède qu’au football en termes de capacité à captiver le spectateur) et Martin Fourcade y bénéficiait d’une attitude spéciale auprès de ses admirateurs. Il faut dire qu’il le leur rendait bien, en communiquant avec eux sur les réseaux sociaux et en défendant les sportifs russes pendant le scandale de dopage.

« Sale type »

Toutefois, il semble que tout soit fini entre Martin Fourcade et la Russie, l’amour ayant viré à la haine. Aujourd’hui, Martin Fourcade est l’ennemi numéro un des supporters en Russie. « Martin, tu es un vrai porc », a déclaré en direct le commentateur de la chaîne de télévision russe Match-TV, Dmitri Gouberniev.

Les émotions du journaliste ont rapidement gagné les masses et des milliers de fans russes désormais tirent à boulet rouge sur le Catalan dans les réseaux sociaux, en laissant des commentaires fulminants, notamment en français.

« Sale type » (Lioudmila Zolkina), « C’est triste et décevant de regarder ce que tu fais » (Kirill Chevelev, en français dans le texte) : ce ne sont que deux déclarations parmi les moins désobligeantes accompagnant les posts sur la page officielle du sportif dans le réseau russe VKontakte.

Que reprochent les Russes au Français ?

Que s’est-il passé au juste ? Les admirateurs russes enragent en raison du comportement de Martin Fourcade lors du relais mixte aux Championnats du monde, le 8 février à Hochfilzen (Autriche). Le dernier passage de relais a donné lieu à un accrochage et Martin Fourcade a fait tomber Aleksandr Loginov, avant de couper la route à Anton Shipulin lors du sprint final. Les Russes ont alors refusé de serrer la main de Martin Fourcade et le Français a quitté le podium lorsque ceux-ci sont venus récupérer leur médaille de bronze.

Le 11 février, les passions se sont quelque peu apaisées : à l'issue de l'épreuve du sprint, les deux hommes se sont serré la main et ont même échangé quelques mots. En outre, dans une interview à l’agence TASS, le sportif français a annoncé sur un ton ironique qu’il attendait une invitation à un verre de vodka de la part des Russes (en référence à l’invitation à un thé évoquée la veille par l’entraîneur en chef des biathlètes russes, Alexander Kasperovich).

Fourcade vs Loginov

L’incident qui a émaillé le relais mixte en serait probablement resté là si Martin Fourcade ne s’était pas emballé. Depuis lors, il parle d’Alexander Loginov dans chaque interview et exige que le biathlète russe soit suspendu des compétitions pour avoir été contrôlé positif à l’EPO. Rappelons qu’Alexander Loginov vient de retourner dans le sport à l’issue d’une disqualification de deux ans.

Le Français est même allé jusqu’à troller un post du compte Instagram de l’Union russe de biathlon qui souhaitait un joyeux anniversaire à Alexander Loginov le 31 janvier. « Et il a été suspendu deux ans pour avoir pris de l’EPO. Ne l’oubliez pas, c’est l’un de ses plus beaux trophées », a écrit Martin Fourcade avant d’effacer son message un peu plus tard.

Réactions en chaîne

La plupart des experts russes ont condamné le comportement de Martin Fourcade. Le champion de biathlon Alexandre Tikhonov (quatre médailles d'or) a été particulièrement intransigeant en déclarant qu’après cette histoire Martin Fourcade n’existait plus pour lui. Anfisa Reztsova, médaillée d’or des Jeux olympiques de Calgary en 1988, estime elle-aussi que Martin Fourcade a tort. « Cette attitude blessante, il n’y a pas de quoi être fier pour Martin Fourcade, aussi fort qu’il soit en sport. Alexander Loginov a déjà purgé sa peine, il porte à jamais une flétrissure, mais qui ne fait pas d’erreurs ? », a-t-elle indiqué, citée par l’agence TASS.

Vladimir Alikin, médaille d’or aux Jeux olympiques de Lake Placid en 1980, et entraîneur de la sélection russe hommes de 2006 à 2010, a pris la défense du Catalan. « Il (Alexandre Loginov) n’est qu’un morveux face à Martin Fourcade ! Il a eu une deuxième chance et il se permet de ne pas serrer la main sur le podium. J’ai honte pour notre délégation », a-t-il dit dans une interview à championat.com

Lire aussi : 

2016, année de tous les drames pour le sport russe