La Russie triomphe à l’issue des premiers Jeux européens de l'histoire

Crédit : EPA

Crédit : EPA

Les compétitions rassemblant des athlètes du continent européen, organisées pour la première fois de l'histoire, se sont achevées dimanche dans la capitale de l'Azerbaïdjan. La cérémonie de clôture a eu lieu au Stade olympique de Bakou. 

Les Jeux, qui devraient se dérouler tous les quatre ans, ont eu lieu à Bakou du 12 au 28 juin. Le vainqueur au tableau des médailles est la Russie qui a remporté à Bakou 79 médailles d'or, 40 médailles d'argent et 45 médailles de bronze.

L'équipe d'Azerbaïdjan, hôte du tournoi, occupe la deuxième place (21-15-20), la troisième place revient à l'équipe de Grande-Bretagne (18-10-19). L'Allemagne est quatrième (16-17-33), et la France cinquième (12-13-18). L'équipe italienne termine en sixième position (10-26-11).

Dimanche dernier, Patrick Hickey, à l'origine de l'idée des jeux continentaux et président du Comité olympique européen, a exprimé sa certitude qu'une deuxième et une troisième édition des jeux allaient suivre, malgré le refus des Pays-Bas, l'hôte suivant, d'accueillir les jeux en 2019. Selon vesti.ru, la raison du refus est que le gouvernement n'a pas soutenu l'initiative de son comité olympique national. 

Le journal indique que les négociations sont en cours avec au moins trois candidats pour l'organisation des Jeux européens de 2019. « On voudrait maintenir un équilibre géographique en ce qui concerne le lieu de déroulement des jeux, selon le principe de l'alternance des hôtes occidentaux et orientaux », a dit Patrick Hickey cité par Vesti.ru.

Selon lui, deux des cinq candidats restants ont exprimé leur volonté d'organiser les jeux en 2023, les négociations sont en cours avec les trois autres candidats pour accueillir les jeux en 2019. Il a en outre exprimé la certitude que les deuxième et troisième éditions des jeux seraient à la hauteur. 

Sources : RIA Novosti, Vesti.ru 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.