Maria vs. Serena : rivales sur les courts et dans la vie

Le tennis moderne est impensable sans le duel entre les deux jeunes femmes. Crédit : AP

Le tennis moderne est impensable sans le duel entre les deux jeunes femmes. Crédit : AP

La finale de l’Open d’Australie a opposé une nouvelle fois, le 31 janvier, la Russe Maria Sharapova à l’Américaine Senera Williams - c’était la neuvième finale de différents tournois mettant aux prises les deux joueuses. L'Américaine l'a remportée sur le score de 6-3, 7-6. Le tennis moderne est impensable sans le duel entre les deux jeunes femmes. Véritables stars des courts, Sharapova et la cadette des sœurs Williams rivalisent également en dehors du terrain.

Larmesd’unedébutante

L’étoile de Maria Sharapova s’est allumée sur l’Olympe du tennis en juillet 2004. Alors âgée de 17 ans, Maria a réussi à se hisser en finale de Wimbledon, où elle a dû affronter Serena Williams, une joueuse beaucoup plus expérimentée, déjà détentrice de six titres de Grand Chelem. Les spécialistes et les bookmakers se sont empressés de miser sur l’Américaine avant le match. Mais ce soir-là, il en fallait bien plus pour arrêter Maria Sharapova.

Maria a facilement reporté les deux premiers sets, stupéfiant le monde sportif. Les chaînes de télévision FOX et NBC ont même interrompu leurs émissions pour annoncer la défaite de l’Américaine légendaire. Après la dernière balle, Maria est tombée à genoux et a fondu en larmes. Remise du premier choc, elle s’est faufilée à travers la foule vers son père, l’homme qui l’a poussée à faire du tennis. Evoquant ensuite sa victoire, elle a rappelé toutes les difficultés que sa famille a dû traverser au nom de sa carrière dans le tennis. Avec cette victoire, Maria Sharapova est devenue la plus jeune gagnante de Wimbledon, et la première Russe à avoir remporté ce tournoi.

La revanche de Serena

Serena Williams a pris sa revanche l’année suivante. Les deux jeunes femmes ont abordé les demi-finales de l’Open d’Australie 2005 en très bonne forme. Le match fut à couper le souffle. Maria était sur le point de vaincre lorsque Serena a sauvé deux balles de match et a remporté la partie à l’issue de trois manches (2:6, 7:5 et 8:6). Après le match, Serena Williams a déclaré qu’elle avait perdu la finale de Wimbledon 2004 suite à une blessure. Cette interview hostile a fortement dégradé les relations entre les deux joueuses.

LesyndromeSerena

Après sa victoire en Australie, l’Américaine a commencé à remporter match sur match contre Maria Sharapova et ce, dans le cadre de différents tournois. Lors des deux rencontres suivantes – en finale de l’Open d’Australie 2007 et en huitièmes de finale à Miami – Serena Williams a littéralement écrasé sa rivale avec, respectivement, des scores de 6:1, 6:2 et 6:1, 6:1. Après Miami, les spécialistes ont commencé à affirmer que Maria Sharapova avait des problèmes psychologiques quand elle se retrouvait sur le court face à face avec Serena Williams.

Rêve olympique

Maria Sharapova a révélé qu’elle n’excluait pas d’arrêter sa carrière après avoir remporté les Jeux olympiques. Cependant, la réalisation de ce rêve est entravée pour l’instant par Serena Williams. Maria Sharapova s’est approchée très près de la médaille d’or aux Jeux d’été de Londres. Elle s’est qualifiée avec assurance pour la finale et était la favorite des bookmakers. Serena Williams n’était pas au meilleur de sa forme. Elle a joué tout le tournoi avec une blessure à la hanche, et nombreux estimaient qu’elle n’aurait pas assez de forces pour la finale. Toutefois, Maria Sharapova a perdu à plat de couture, ne remportant qu’un seul jeu (6:1, 6:0). Après le match, Serena Williams a déclaré qu’il lui était très facile de jouer contre Maria Sharapova. Cette dernière n’a rien répondu, se contentant de faire remarquer que la médaille d’argent était également une belle récompense.

Echanges de piques entre dames de cœur

Les relations entre les deux jeunes femmes sont loin d’être amicales en dehors des courts. Le 11 mai 2013, Maria Sharapova a avoué qu’elle avait une relation avec le joueur bulgare Grigor Dimitrov, ex-petit ami de Serena. L’Américaine n’est pas restée indifférente à la nouvelle.

« Elle commence chacune de ses interviews en déclarant : « Je suis tellement heureuse. » Si elle veut vivre avec un garçon au cœur noir, qu’il en soit ainsi », a confié Serena au magazine Rolling Stone. Et bien qu’aucun nom n’ait été cité, toute personne s’intéressant un tant soit peu au tennis a compris qu’elle parlait de Maria Sharapova.

Cependant, l’Américaine s’est vite consolée et a commencé à filer le parfait amour avec son entraîneur, le Français Patrick Mouratoglou. Maria Sharapova a profité de la situation pour lui renvoyer la balle. « Si Williams veut soulever un sujet personnel, elle doit peut-être parler de son homme, qui a des enfants et qui est en instance de divorce », a indiqué Maria lors d’une conférence de presse. C’est Serena Williams qui a dû enterrer la hache de guerre : par la suite, elle s’est excusée auprès de Maria Sharapova pour avoir attisé le conflit.

 

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.