« Le boycott des Jeux paralympiques ne réglera pas les problèmes de l'Ukraine »

Quelque deux mille employés et bénévoles de Sotchi 2014 assureront le confort des sportifs handicapés. Crédit : Grigori Sokolov / RIA Novosti

Quelque deux mille employés et bénévoles de Sotchi 2014 assureront le confort des sportifs handicapés. Crédit : Grigori Sokolov / RIA Novosti

Les sportifs handicapés continuent à se préparer au lancement des XIèmes Jeux paralympiques. Au cours des prochains jours, des athlètes venus du monde entier arriveront à Sotchi. Les villages paralympiques situés en bord de mer et en montagne ont déjà ouvert leurs portes.

Les XIèmes JO destinés aux sportifs handicapés se dérouleront du 7 au 16 mars. L'honneur de l'équipe russe aux JO 2014 sera défendu par quelque 70 sportifs présentant un handicap moteur ou visuel, dans toutes les catégories sportives : les courses à ski, le biathlon, le ski alpin (y compris le para-snowboard), le hockey sur luge et le curling sur fauteuil.

Les villages paralympiques s'apprêtent à accueillir les athlètes

Les villages paralympiques Sotchi 2014 sont prêts à accueillir les athlètes ainsi que les délégués des pays participants.

Pour les sportifs handicapés, deux villages devraient fonctionner à Sotchi : l'un en bord de mer, l'autre en montagne. Pendant la tenue des Jeux, des représentants de quarante-cinq pays y seront logés – environ mille-six-cent sportifs et membres des délégations. Quelque deux mille employés et bénévoles de Sotchi 2014 assureront leur confort. Les villages paralympiques sont équipés de tout le nécessaire pour les sportifs présentant un handicap : des rampes d'accès aux entrées, des douches accessibles, des lavabos et des interrupteurs suffisamment bas, des portes à ouverture automatique dans les corridors, ainsi que des annonces sonores et des boutons spéciaux dans les ascenseurs.

Le village paralympique du bord de mer, « Usadba », dans lequel la double championne paralympique et recordwoman mondiale de nage Olessya Vladykina a été nommée maire, a été conçu pour accueillir trois-cent-cinquante sportifs et membres des délégations. Ce village se trouve tout près des installations du cluster de bord de mer, c'est pourquoi le trajet des sportifs jusqu'aux entraînements et aux compétitions prendra moins de dix minutes. A Usadba vivront les athlètes qui prennent part aux compétitions de hockey sur luge et de curling sur fauteuil.

Dans le village de montagne, c'est Sergueï Chilov qui a été nommé maire – ce sportif qui a été six fois champion paralympique, sept fois champion du monde et quatre fois champion d'Europe en course à skis. Y seront logés les sportifs les plus performants dans les compétitions de course à ski, de biathlon et le ski alpin. Le village de montagne est situé près du centre de ski alpin et du parc de snowboard, à une hauteur de 1100 mètres. La distance entre les logements et les lieux de compétition est de 10 km. Des transports seront assurés 24h/24h à l'intérieur du village et entre le village et les compétitions ; en outre, les sportifs et les membres des délégations pourront profiter des deux remontées mécaniques de Roza Khoutor, qui se trouvent à une courte distance du village de montagne.

José Carreras chantera pour les résidents de Sotchi

Le programme culturel mis au point par le comité d'organisation pour les Jeux paralympiques promet d'être très original et varié. Des festivals théâtraux, des représentations des vainqueurs aux concours créatifs « Classe du monde » et « Texture-Olympe », ainsi que des stars russes et mondiales viendront clore avec éclat l'olympiade culturelle Sotchi 2014, qui a duré quatre ans en amont des JO. Les spectateurs du festival caritatif « Belaïa trost » auront la chance unique d'entendre le légendaire José Carreras.

La flamme paralympique est passée par la Grande-Bretagne

Le premier jour du printemps (célébré le 1er mars en Russie), le village britannique de Stoke Mandeville a accueilli un événement unique : une étape du relais de la flamme Sotchi 2014, au cours de laquelle a été allumée la flamme de l'héritage des Jeux paralympiques.

Le Comité paralympique international a décidé que le comté de Buckinghamshire serait une étape obligée de la flamme paralympique à partir de mars 2014. En effet, le village de Stoke Mandeville est considéré comme le berceau du mouvement paralympique. Après que la flamme a été allumée, l'hymne paralympique a été entonné, puis l'étincelle paralympique a été transmise virtuellement d'Angleterre en Russie : la flamme allumée en Grande-Bretagne a été envoyée à Sotchi pour s'unir avec celles venues des villes russes.

Le boycott ne réglera pas les problèmes de l'Ukraine

La seule crainte des membres du comité d'organisation était, jusqu'au dernier moment, la perspective du boycott des Jeux paralympiques en raison de la situation ukrainienne. Pourtant, à ce jour, ces craintes se sont avérées sans fondement. Dimanche, le Premier ministre polonais Donald Tusk a appelé ses sportifs à ne pas se priver de participer aux Jeux. D'après lui, « le boycott des compétitions ne réglera en rien les problèmes de l'Ukraine ». « Je le dis ouvertement : je ne pense pas que le refus de nos athlètes paralympiques de participer aux JO influencerait ce qui se passe en Crimée ou en Ukraine », a déclaré l'homme politique, d'après RIA Novosti.

Article original publié sur le site de Gazeta.ru

 

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.