Relier Courchevel et Sotchi

La montagne et le sport ont toujours fait partie de la vie de Jacky Delaup. Source : archives personnelles

La montagne et le sport ont toujours fait partie de la vie de Jacky Delaup. Source : archives personnelles

La montagne et le sport ont toujours fait partie de la vie de Jacky. Il crée l’Amicale Cycliste de Courchevel et occupe le poste de Président de la Commission « Saut » au sein du Club des Sports de Courchevel pendant plusieurs années. Jacky a notamment participé au développement de cette discipline dans la station et à l’implantation des tremplins de sauts olympiques en 1992. Avant que ses enfants ne le rejoignent dans sa passion. « Et ne me surpassent », ajoute-t-il avec un sourire, faisant référence à ses fils Steeve, meilleur athlète français dans l’histoire des JO en saut à ski, et Anthony, entraîneur de saut à ski à Courchevel et responsable de la formation des jeunes.

Relier deux stations olympiques, Courchevel et Sotchi, en vélo (soit plus de 2500 km en passant par l’Italie, l’Albanie, la Grèce et la Turquie) – tel est le défi que Jacky Delaup va tenter de relever. Il s’est lancé dans le voyage le 7 janvier, avec l’arrivée prevue un mois plus tard au temps pour l’ouverture des Jeux de Sotchi 2014.

Nom : Jacky Delaup

Age : 67 ans

Mission à Sotchi: assistance technique aux épreuves de saut à ski

Pourquoi avez-vous décidé de devenir bénévole aux JO 2014 ? Etes-vous déjà allé en Russie avant cette decision ?

Très simple: ayant déjà été volontaire à Courchevel en 92, c'est une super expérience de vivre les Jeux de l'intérieur. Je ne suis jamais allé en Russie mais j'ai des amis à Moscou.

Quelle était la réaction de vos proches sur votre décision d'aller en Russie comme un bénévole?

Mes proches très réservés au départ à cause des conditions climatiques que je vais rencontrer me soutiennent désormais et m'encouragent ce qui me galvanise pour ce projet.

Quelles seront vos fonctions aux JO 2014 ?

Je serai « stadium crew », fonction qui ne me pose aucun problème pour le saut à ski et combine nordique, sports que je regarderai attentivement puisque les Français et surtout des athlètes de Courchevel sont susceptibles d'être sélectionnés et performants !

Dites quelques mots sur votre trajet en vélo…

Itinéraire prévu pour ma « symbolique » aventure :  départ de Courchevel (station olympique!) le 7 janvier (Noël russe !) pour Modane, soit 140 kms. Train pour Turin, et ensuite pour Bologne. Reprise du vélo jusqu'à Bari, soit 700 kms. Ferry pour Durres, et vélo pour Tirana. Bus pour Thessalonique, puis reprise de la monture de fer pour Istanbul, soit 600 Kms et continuation pour Trabzon (1100 kms). Enfin, ferry pour Sotchi pour une arrivée au temps pour l’ouverture des JO.

J’ai toujours été passionné par le saut à ski et le cyclisme, relier les deux stations olympiques c’est un peu faire honneur à toutes les deux disciplines ! J’ai déjà fait des randonnées similaires en vélo, en somme dans plus de 30 pays, sur presque tous les continents.

Envisagez-vous passer un peu plus de temps en Russie après les JO ? Qu'est-ce que vous voulez voir/faire?

Je ne pourrai malheureusement pas rester ou visiter ce pays, mon futur visa dit « humanitaire » ne m'autorisant pas à rester plus longtemps que le temps des Jeux.

 

Et vous voudriez-vous devenir volontaire à Sotchi ? Partagez votre avis en tweetant @larussie #Sotchi2014


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.