Maria Sharapova, sportive la mieux payée en 2013

Maria Sharapova tire d'importants bénéfices de ses contrats publicitaires. Crédit : Reuters

Maria Sharapova tire d'importants bénéfices de ses contrats publicitaires. Crédit : Reuters

La joueuse de tennis russe Maria Sharapova s'est hissée à la première place du classement mondial des sportives professionnelles les mieux rémunérées en 2013.

Maria Sharapova arrive à la tête du classement des sportives les mieux payées au monde établi par le magazine Forbes. En terminant loin devant ses autres concurrentes, les revenus de la joueuse russe atteignent les 29 millions de dollars (21,5 millions d'euros), soit 1,5 million de dollars (1,1 million d'euros) de plus qu'en 2012.

Sa participation aux différents tournois ne lui a cependant rapporté que six des 29 millions de dollars récoltés au total. La sportive russe conclut la saison au quatrième rang mondial, après s'être illustrée lors de ses victoires à Stuttgart et à Indian-Wells, ainsi que lors de la finale de Rolland Garros, où elle s'est inclinée face à l'Américaine Serena Williams, sa principale rivale sur les courts. Cette dernière, qui pointe à la première place du classement WTA, voit pourtant ses revenus inférieurs d'un tiers à ceux de Sharapova. Avec 20,5 millions de dollars (15,2 millions d'euros) gagnés en 2013, Serena Williams occupe la deuxième place du classement Forbes.

Pour Sharapova, détentrice de quatre titres en Grand Chelem, la saison ne fut pas des plus faciles. Victime d'une blessure à l'épaule, la championne a été privée d'une participation à l'US Open et au dernier Masters WTA d'Istanbul. Sur le plan commercial, les affaires de la Russe de 26 ans vont pour le mieux. Ses investissements dans la vente et la promotion de l'entreprise de confiserie Sugarpova connaissent un développement dynamique, dégageant de confortables bénéfices.

L'entreprise Sugarpova LLC, en l'honneur de laquelle Sharapova envisageait un temps de changer de nom, est enregistrée en Floride, bien que la fabrication des friandises et gommes en gélatines, selon les informations du groupe, se déroule en Espagne. Les produits Sugarpova sont vendus avec succès dans 15 pays à travers le monde.

Maria Sharapova tire par ailleurs d'importants bénéfices de ses contrats publicitaires. La joueuse offre son image à des entreprises aussi mondialement célèbres que Nike, Evian, Porsche, Samsung ou encore TAG Heuer. Son contrat le plus important, signé avec le géant américain Nike, atteint les 70 millions de dollars (51,8 millions d'euros) pour une durée de huit ans.

Toutefois les revenus de la sportive la mieux payée au monde sont, comme d'habitude, nettement inférieurs à ceux perçus par son homologue masculin. Le golfeur américain Tiger Woods reste ainsi le sportif le mieux payé au monde avec 78 millions de dollars (57,7 millions d'euros) récoltés en 2013. Les deuxièmes et troisièmes places sont occupées respectivement par le tennisman suisse Roger Federer (71,5 millions de dollars - 52,9 millions d'euros) et la star de la NBA Kobi Bryan (61,9 millions de dollars - 45,8 millions d'euros).

Les sportives les mieux rémunérées en 2013 selon Forbes


1. Maria Sharapova (Russie, tennis) – 29 millions de dollars (21,5 millions d'euros)

2. Serena Williams (États-Unis, tennis) – 20,5 millions de dollars (15,2 millions d'euros)

3. Li Na (Chine, tennis) – 18,2 millions de dollars (13,5 millions d'euros)

4. Viktoria Azarenko (Biélorussie, tennis)— 15,7 millions de dollars (11,6 millions d'euros)

5. Danica Patrick (États-Unis, pilote NASCAR) — 15 millions de dollars (11,1 millions d'euros)

6. Kim Yu-na (Corée du Sud, patinage artistique) — 14 millions de dollars (10,4 millions d'euros)

7. Caroline Wozniacki (Danemark, tennis) — 13,6 millions de dollars (10,1 millions d'euros)

8. Agnieszka Radwańska (Pologne, tennis) — 7,4 millions de dollars (5,5 millions d'euros)

9. Anna Ivanovitch (Serbie, tennis) — 7 millions de dollars (5,2 millions d'euros)

10. Paula Creamer (États-Unis, golf) — 5,5 millions de dollars (4 millions d'euros)

 

 

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.