Povetkine-Klitchko : le combat attendu depuis cinq ans

Crédit photo : ITAR-TASS

Crédit photo : ITAR-TASS

Le 5 octobre, dans le capital russe aura lieu un événement très important pour tous les amateurs de boxe. Deux champions renommés vont s’affronter sur le ring – l’Ukrainien Vladimir Klitchko et le Russe Alexander Povetkine. Ce sera seulement pour la cinquième fois que les boxeurs de l’ex-URSS vont disputer le titre de champion du monde des lourds.

Les négociations concernant le combat entre le champion olympique de 2004 et le boxeur le plus titré de la dernière décennie dans la catégorie des poids lourds ont duré environ cinq ans. Les parties n’arrivaient pas à trouver un compromis et le combat se reportait.

Des hauts fonctionnaires de boxe ont dû intervenir pour contraindre les deux parties à conclure un contrat. Finalement, le combat coûtera 23 millons de dollars.

Pour Vladimir Klitchko, âgé de 37 ans, ce sera son deuxième combat en 2013. En mai 2013, il a déjà battu l’Italien Francesco Pianeta par arrêt de l’arbitre à la 6reprise. Le combat contre Povetkine sera pour Vladimir le 24e pour défendre sa ceinture de champion du monde.

Alexander Povetkine, âgé de 34 ans, affronte cet événement primordial de sa carrière sportive en pleine forme. Son dernier combat pour défendre son titre avec Andrzej Wawrzyk, boxeur polonais peu connu avec 27 victoires aux combats professionnels à son actif, remonte également à mai 2013. Il a fallu à Alexander seulement trois rounds pour battre son adversaire par KO.

Dans le monde de boxe, Povetkine est considéré comme un sportif contradictoire. D’une part, c’est un champion olympique, un professionnel au record absolu (26 victoires pour 26 combats) et au caractère d’acier ; d’autre part, il n’a pas encore été mis à l’épreuve.

Pour le moment, Aleksander n’a pas encore affronté des boxeurs vraiment dangereux, qui ont une force de frappe. Sa façon de combattre face à un boxeur de haut niveau demeure un mystère.

Povetkine n’est pas un adversaire typique pour Klitchko. Il n’est pas apeuré, il est au mieux de sa forme, ne donne pas d’interviews médiatisées avec des promesses de mettre Vladimir KO.

Une chose est claire : il ne se bat pas pour l’argent. Ce combat est pour lui est une opportunité importante de devenir le meilleur. Selon les spécialistes, Povetkine est le meilleur challenger pour Klitchko, et il a de grandes chances de succès comparé à d’autres prétendants. 

Le champion olympique de Sydney Alexander Lebziak pense que la victoire de Povetkine pourrait avoir un impact sur le développement de la boxe dans la catégorie des poids lourds.

« Povetkine peut gagner ce combat grâce à son caractère, son esprit de combat. Au stade actuel, c’est la seule personne qui peut gagner dans la catégorie des lourds et favoriser le développement de cette catégorie », raconte Lebziak à La Russie d'Aujourd'hui.

« Alexander peut gagner aux points s’il se défend bien. C’est tout à fait réalisable si sa défense et ses mouvements ont été perfectionnés. Si tout est resté au même niveau que lors des combats avec l’Allemand Marco Huck et l’Américain Hasim Rahman, le plus probablement Klitchko gagnera largement ».

Des bookmakers prédisent une victoire évidente du boxeur ukrainien. Les chances de victoire de Povetkine sont estimées au niveau de 6 contre 1. Des bookmakers ont beaucoup de raisons pour faire ce genre de pronostic : une expérience considérable de Vladimir, sa défense perfectionnée et plusieurs années invaincu.

Aucun de ses adversaires au cours des dernières années n’a pas pu tenir tête au jab de l’Ukrainien. Pourtant Alexander est un candidat surprise, un challenger dangereux, capable de faire un scoop.

L’ex-champion du monde selon la World Boxing Council (WBC) parmi les professionnels Youri Arbatchakov a partagé sa vision du déroulement de ce combat.

« Il est peut probable que Klitchko prenne des risques et s’engage au combat rapproché. Il tiendra Povetkine à longue et moyenne distance pour gagner des points. Il y a peu de chances que le combat se termine par un KO », a résumé Arbatchakov pour La Russie d'Aujourd'hui.

« Je ne pense pas que Klitchko fasse de grosses erreurs permettant à Aleksander de mettre l’Ukrainien KO. D’autres facteurs qui jouent en faveur de Klitchko sont le changement d’entraîneur et de manager de Povetkine. J’ai l’impression qu’Alexander et son équipe n’ont pas de projet d’actions précis pour toutes les situations qui peuvent survenir sur le ring. Et n’opposer à Klitchko que son caractère ne suffit pas. Le résultat nul est possible quand les deux boxeurs conservent leurs titres et programment un autre combat important. Chaque année la boxe devient de plus en plus commerciale, donc, je n’exclurais pas cette option ». 

Pourtant, peu importe qui gagne le 5 octobre – ce sera un show magnifique animé par le célèbre speaker américain Michael Buffer, l’auteur de la phrase « Let’s get ready to rumble ! »

  La salle sera pleine à craquer et le ring sera entouré de couleurs blanches, bleues, rouges et jaunes. Tous les billets pour ce combat de champions dont les prix allaient de 30€ à 3 800€ ont été vendus. 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.