Un pilote russe à nouveau en Formule 1

En 2012, Sergueï Sirotkine est passé à l'Auto GP tout en poursuivant sa collaboration avec Euronova Racing. Crédit : Imago/Legion Media

En 2012, Sergueï Sirotkine est passé à l'Auto GP tout en poursuivant sa collaboration avec Euronova Racing. Crédit : Imago/Legion Media

Après le départ de Vitaly Petrov de Caterham à la fin de la saison 2012, la Russie n'est pas restée longtemps sans son représentant des « courses royales ». L'équipe Sauber accueillera pour sa nouvelle saison le russe Sergueï Sirotkine.

Une pléiade de jeunes pilotes prometteurs se développe actuellement en Russie. Beaucoup attendaient une percée du jeune de 19 ans Daniel Kwiat qui concourt dans les séries GPS avec la jeune équipe du géant de la Formule 1 Red Bull MW Arden. Originaire de Ufa et vivant à Rome, il était considéré jusqu'à récemment comme le principal favori comme pilote test pour l'équipe Red Bull Racing, pour laquelle court le triple champion du monde Sebastian Vettel. L'équipe a cependant décidé de parier sur un pilote plus âgé.

Les fans russes de sport automobile portaient également un peu d'espoir sur les pilotes de Formula Renault, Daniil Move et Mikhail Alechine. Cependant, les pilotes n'étaient pas en mesure de trouver un sponsor décent et ils ont continué à courir dans leur série.

Le sort du jeune pilote de 17 ans, Sergueï Sirotkine s'est décidé tout autrement. L'équipe de Formule 1 Sauber a, à la mi-août, signé un contrat avec l'Institut national des technologies de l'aviation de Russie, et le 23 août, il a été déclaré officiellement que Sergueï Sirotkine devenait le pilote test de l'équipe. Le directeur générale de l'équipe russe n'est autre qu'Oleg Sirotkine, le père du coureur, et la participation de Sergueï fut l'une des conditions de la signature du contrat de sponsor.

En vertu du contrat, l'Institut national des technologies de l'aviation, pour la prochaine saison, doit attirer des investisseurs russes pour une somme de 20 à 30 millions d'euros en fonction de la première préparation du coureur et du bolide. Il est de notoriété publique que Sauber connaît aujourd'hui de sérieux problèmes, et attirer des sponsors puissants de Russie aidera l'équipe à se développer. Cependant on ne peut dire que l'arrivée de Sirotkine en Formule 1 est uniquement liée à l'activité de son père.

Sergueï a commencé le karting à l'âge de 12 ans, et a 15 ans il commençait déjà les courses de formule signant un contrat avec l'équipe Jenzer Motorsport et en prenant part à la première saison des séries de Formule Abhart. Lors de sa première course sur le circuit de Vallelungua, il termina dans la zone finale. Dernièrement, Sergueï Sorotkine a porté les lunettes à quatre reprises tout au long de la saison et a occupé la 18è place.

Durant la saison suivante, Sirotkine a continué à courir pour la Formule Abhart pour cette même équipe, cependant, avant l'étape de Spa il est passé à l'Euronova Racing. Depuis 2011, dans le cadre de la Formule Abhart, il a remporté deux championnats indépendants : l'européen et l'italien. En remportant 5 courses sur 14, Sergueï a remporté le titre de champion de l'Eurosérie de Formule Abhart.

En 2012, Sergueï est passé à l'Auto GP tout en poursuivant sa collaboration avec Euronova Racing. Dans la première phase, qui s'est tenue à Monza, Sirotkine s'est qualifié deuxième concédant 0,04 secondes à Adrian Quaife-Hobbs. En prenant un mauvais départ, Sergueï Sirotkine a terminé dans la première course à la 14è place, mais il a pu occuper la quatrième place à la deuxième course de l'étape, il a également fait le meilleur temps de tour dans les deux courses. A Valence il a de nouveau dû s'incliner devant Quaife-Hobbs, mais il a pu le dépasser dans la course du plus jeune vainqueur de l'histoire de l'Auto GP.

Il convient de noter qu'en parallèle, avec l'Auto GP, Sergueï Sirotkine a en 2012 pris part au championnat italien de Formule 3 en montrant des résultats excellents.

« L'invitation de Sauber a été pour moi une grande surprise, a déclaré Sirotkine. Tout s'est fait de façon à ce que je fasse encore une saison dans les séries mondiales, mais malgré que la saison ne soit pas encore terminée je peux déjà tester mes forces en Formule 1. Les spécialistes et coureurs professionnels considèrent qu'il est encore tôt pour entrer en Formule 1. J'en conviens, mais l'année prochaine cette chance ne se reproduira peut-être pas. Je n'étais pas disposé à laisser passer une telle possibilité, je l'aurais regretté toute ma vie ».

Nikolaï Fomenko, le président de la seule équipe russe en Formule 1, a félicité « Sergueï est un pilote talentueux, il est capable de faire de sérieux progrès en Formule 1, a indiqué Fomenko à la Russie d'Aujourd'hui. J'ai attentivement suivi sa carrière et je peux dire qu'on observe un progrès indéniable. Il est évident que Sirotkine sera un pilote test, mais il pourra d'abord sentir l'esprit de la Formule 1, ensuite on lui permettra de se présenter aux courses. Il arrive souvent qu'au cours de la saison, les pilotes test occupent les positions principales. Nous suivrons ses succès avec intérêt ».

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.