Les Jeux mondiaux lancent de nouvelles tendances du sport contemporain

Crédit : worldgames2013.com

Crédit : worldgames2013.com

Le 25 juillet à Cali, Colombie, ont débuté les Jeux mondiaux – c’est une compétition multi-sport, regroupant des disciplines qui ne sont pas inscrites au programme des Jeux olympiques. Le softball, le wushu ou le roller-sport – tout cela sonne encore exotique mais plusieurs de ces disciplines pourront bientôt devenir olympiques. En Colombie, l’équipe de Russie espère réitérer le succès qu’elle a connu il y a quatre ans aux Jeux à Taïwan.

Après le triomphe des sportifs russes à l’Universiade de Kazan (première place dans le classement des équipes, 155 médailles d’or, 75 médailles d’argent et 62 médailles de bronze), la Russie peut montrer la même performance à Cali où a lieu actuellement la neuvième édition des Jeux mondiaux (25 juillet - 4 août). Le programme de cette compétition inclut des sports ne faisant pas partie des disciplines olympiques.

Selon le membre honoraire du bureau de la Fédération internationale de natation Guennadi Alechine chargé des Jeux mondiaux, cette compétition est très importante pour le sport mondial. « Pas tous les jeunes gens font du football, de la natation ou de l’athlétisme, raconte Monsieur Alechine à la Russie d'Aujourd'hui. Nombreux sont ceux qui consacrent leur vie aux autres sports, moins connus du grand public, par exemple, le squash, la course d’orientation. Les sportifs qui pratiquent ces sports rares ont également besoin de se mettre en concurrence, y compris au niveau international. Chaque année, de nouvelles disciplines viennent compléter le programme des Jeux mondiaux. Le Comité international olympique teste plusieurs disciplines au cours des Jeux mondiaux avant de les inscrire au programme des Jeux olympiques. L’exemple le plus récent c’est le rugby à 7 qui sera représenté déjà à Rio de Janeiro ».

Outre le rugby à 7, les disciplines suivantes sont devenues olympiques après un rodage aux Jeux mondiaux : le badminton (1992), le baseball (1992-2008, mais il peut être réintégré au programme olympique à partir de l’année 2020), le beach volley (1996), le trampoline (2000), l’haltérophilie (femmes, 2000), le taekwondo (2000).

La première sportive russe ayant gagné la médaille d’or au championnat du monde 2013 de taekwondo, Olga Ivanova pense que chacune des disciplines représentées aux Jeux mondiaux peut obtenir l’augmentation du classement. « Ma discipline a mis du temps à devenir olympique par le biais des Jeux mondiaux et finalement, elle y est parvenue, raconte Madame Ivanova à La Russie d’Aujourd’hui. Maintenant, il est difficile d’imaginer les Jeux olympiques sans taekwondo, dans 10-15 ans nous pourrons dire la même chose concernant la danse sportive, par exemple. Les Jeux mondiaux sont une compétition très spectaculaire, agréable à suivre. C’est ici que se forment les tendances qu’adoptera le sport demain ».  

Les Jeux mondiaux ont lieu tous les quatre ans depuis 1981. Ils sont placés sous l’égide du Comité international olympique. Initialement, le programme ne comprenait que 18 sports mais avec le temps il s’est considérablement élargi. L’édition de cette année comporte 31 disciplines (la danse sportive, le karaté, le sumo, le beach handball, le billard, le power lifting, le bowling, la gymnastique acrobatique, le tir à la corde etc.), et pour cinq disciplines seront organisées les prestations (le duathlon, le softball, le wushu, le roller sport, le canoë marathon).

Seulement en l’espace de 10 jours auront lieu les finales dans 195 numéros du programme. La Russie y sera représentée par 149 sportifs. Guennadi Alechine pense qu’à Cali nos athlètes peuvent réitérer le succès d’il y a quatre ans. « La Russie envoie aux Jeux une équipe très forte, capable de gagner le classement général des équipes, conclut Alechine. Je peux juste citer les gymnastes de la GRS Elizaveta Nazarenko, Anna Troubnikova, des plongeurs sous marin Pavel Kabanov et Dmitri Kokorev, tous les danseurs et les sumoistes. J’espère que nous aurons de bons résultats. Nous sommes tout à fait capables de non seulement réitérer le succès d’il y a quatre ans mais aussi augmenter le nombre de médailles ».

Après trois jours de compétition, les Russes ont sept médailles d’or, neuf médailles d’argent et six médailles de bronze. C’est l’équipe d’Italie qui est leader du classement des équipes pour l’instant (10-11-11), la France occupe la deuxième place (10-4-7) suivie des Allemands (9-4-4), la cinquième place est occupée par l’équipe de Japon. Selon le nombre de médailles, les Russes sont deuxièmes (22) après les Italiens (32), en devançant les Français (21).

Il y a quatre ans à Taïwan l’équipe de Russie a connu le triomphe. Les sportifs russes ont été les premiers aussi bien selon le nombre de médailles en général (47) que selon le nombre de médailles d’or (18).

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.