Le premier jour de l’Universiade, la sélection russe a remporté sept médailles d’or

La sélection russe a terminé la première journée de l’Universiade en première position dans le classement non officiel des porteurs de médailles. L’équipe nationale a gagné 7 médailles d’or, 2 médailles d’argent et 8 médailles de bronze. Elle est suivie par les sélections d’Allemagne et de Corée.

Crédit : Konstantine Zavrajine, Sergueï Sevostianov/RG

Les Russes ont gagné des médailles d’or dans les disciplines suivantes : lutte à la ceinture, gymnastique sportive, lancement de poids, escrime et plongeons.

Les jeux estudiantins ont été inaugurés dans la nuit du samedi au dimanche par le président de Russie Vladimir Poutine à l’Arène de Kazan, en présence de 45 000 spectateurs.

La cérémonie d’inauguration de la 27e Universiade mondiale d’été à Kazan s’est déroulée comme un spectacle saisissant, à multiples facettes, présentant aux participants et aux spectateurs des Jeux différentes étapes de l’histoire de la Russie, différentes périodes du développement de la littérature, de la culture et du développement technique du pays, en présentant également des étapes de la formation du peuple tatar.

Vladimir Poutine, qui est arrivé à Kazan en avion, a pris le train électrique Lastochka pour se rendre en centre-ville. Le train, ainsi que les paysages que peuvent contempler par ses fenêtres les passagers, valent le détour : Tatarstan, sans faire trop de bruit, a mené à bien des travaux vraiment grandioses pour préparer l’Universiade.

Le stade central, lArène de Kazan, où s’est déroulée la cérémonie d’inauguration, produit également une forte impression, surtout à ceux qui l’ont vu il y a trois mois, en particulier, de l’intérieur. À cette époque-là, il n’était même pas achevé à moitié. Alors qu’à présent, on ne peut rien lui reprocher. En ce qui concerne l’écran vidéo situé sur le mur du stade, d’une dimension d’un terrain de foot, il est vraiment incomparable.

Dix minutes avant le début de la cérémonie, Vladimir Poutine a rencontré quelques sportifs russes qui, en l’attendant, semblaient plus énervés qu’avant n’importe quelle compétition. Parmi les sportifs, il y avait des jeunes filles qui, au lieu de participer à l’Universiade, auraient pu prendre part à des concours de beauté.

La cérémonie d’inauguration qui a commencé à 10 heures du soir s’est avérée fort compliquée. D’un côté, toute sa partie électronique avec ses effets en 3D et ses projections vidéo d’une dimension de dizaines de mètres a été très impressionnante ; d’un autre côté, le public a pu admirer plusieurs réalisations artistiques.

Le début officiel de la cérémonie a été précédé par un mystère théâtral, historique et ethnique : un défilé qui a duré vingt minutes pour présenter les différents peuples de Russie. Tout de suite après la fin du défilé, le stade a été illuminé par l’emblème de la FISU : la lettre U, symbolisant le mot « Université », accompagnée de cinq étoiles multicolores, représentant les différents continents.

La présentation de la capitale de l’Universiade a commencé par un spot vidéo intitulé : « Kazan, cœur de la Volga ». La suite du récit sur cette ville vieille de plus de mille ans s’est déroulée sous forme de six nouvelles consacrées aux chroniques, aux légendes et aux faits historiques. Le show spectacle, accompagné par des mélodies et motifs de musique tatare, s’est déroulé avec la participation de 384 acteurs.

La parade solennelle des sportifs a été ouverte par la délégation de l’Albanie et les groupes de sportifs les plus nombreux étaient ceux des Etats-Unis, de Chine, du Canada, du Brésil, du Japon et, bien entendu, de Russie. Les sportifs russes, qui avaient à leur tête l’haltérophile Dmitry Khomyakov (lors de la précédente Universiade ayant eu lieu en 2011, le drapeau de Russie était porté Andreï Demanov, un représentant de la même discipline sportive), ont clôturé, selon la tradition, la procession solennelle.

Après le serment solennel prononcé au nom des sportifs et des arbitres, Vladimir Poutine a inauguré la 27e Universiade mondiale d’été à Kazan ; lors de son allocution, le président a commis une erreur en appelant l’Universiade Olympiade, la confondant avec les Jeux olympiques.

L’estafette de la flemme de l’Universiade, ayant parcouru le monde durant plusieurs jours, a pris fin sur le stade et l’honneur d’allumer le flambeau sur l’Arène de Kazan est revenue au hockeyeur Nail Yakoupov, capitaine de la sélection des jeunes de Russie, à la volleyeuse Ekaterina Gamova, double vice-championne olympique, au quadruple champion des jeux paralympiques Irek Zaripov et au judoka Tagir Khajboulaev, champion olympique de Londres.

Les compétitions dans 27 disciplines sportives, auxquelles participeront plus de 13 000 sportifs de 162 pays dans la lutte pour 351 ensembles de médailles, s’achèveront le 17 juillet.

Selon les informations fournies par Itar-Tass, Kommersant et RIA Novosti.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies