Dorin-Habert et Fourcade remportent la Course des champions

Martin Fourcade. Crédit photo : AFP / East News

Martin Fourcade. Crédit photo : AFP / East News

La Course des champions, qui rassemble à Moscou les meilleurs biathlètes du monde, a offert un magnifique spectacle aux personnes présentes. Presque tous les sportifs ont déclaré être très heureux de participer à cette compétition et rêvent de revenir à Moscou l’an prochain.

Ce samedi 6 avril a eu lieu dans le complexe sportif « Olimpiiski » de Moscou la Course des champions. En réalité, seule une partie de la distance (départ, arrivée, tirs à l’arc et un petit segment de la course même) a été parcourue à l’intérieur du complexe, la majorité du tracé se trouvant l’extérieur du centre.

Les supporters ont toutefois eu la possibilité de suivre les prestations de leurs idoles tant en dehors qu’à l’intérieur des installations.

Les meilleurs biathlètes du monde avaient été conviés pour l’évènement, dont Martin et Simon Fourcade, Emil Hegle Svendsen, Tarjei Bø, Christoph Sumann, Evguéni Oustiougov, Anton Chipouline, Tora Berger, Marie Dorin-Habert et Kaisa Mäkäräinen. 

La compétition a débuté avec les dames. Et c’est la Française Marie Dorin-Habert qui a pris la tête quasiment dès les premières secondes. Elle a mené une grande partie de la course avant d’être dépassée par la Slovaque Anastasia Kouzmina à la dernière cible.

C’est d’ailleurs cette dernière qui a remporté le départ groupé féminin, devant la Finlandaise Mäkäräinen et la Biélorusse Daria Domratcheva. La Russe Olga Viloukhina a quant à elle terminé cinquième.

Ce sont les hommes qui se sont ensuite lancés dans le bain. Simon Fourcade a pris les commandes dès les premiers mètres, avant que le Russe Anton Chipouline ne lui ravisse la tête et ne la lâche plus jusqu’à la fin de la course.  

L’évènement s’est clôturé avec la course de relais mixte, qui s’est avérée passionnante. C’est le couple formé par Martin Fourcade et Marie Dorin-Habert qui l’a finalement emporté, non sans mal. 

La course a été haletante. Martin Fourcade, champion du monde du biathlon cette année encore, s’est hissé à la première place lors de la dernière étape. Après avoir très bien tiré sur la dernière cible, le plus jeune des frères Fourcade se dirigeait vers le dernier tour et la victoire, lorsqu’il a soudainement glissé et chuté, ce qui a permis à Anton Chipouline de se rapprocher de lui.

Le Russe a exercé une forte pression sur son adversaire et a même réussi à le dépasser. Mais juste avant la fin, Chipouline a « marché » sans le vouloir sur le ski de Fourcade avant de tomber. À l’approche de la ligne d’arrivée, le Français a toutefois attendu que son opposant le rejoigne pour passer la ligne ensemble, main dans la main. 

« Le dernier tour a été très compliqué d’un point de vue tactique », a déclaré Fourcade après la course. « J’ai tout donné pour remporter la première place, mais Anton est tombé. J’ai décidé que nous devions finir ensemble, ce qui s’est finalement passé ».

À la question de savoir s’il a apprécié participer à la Course des champions pour la troisième fois d’affilée, le Français a répondu sans détour : « C’était une course fantastique, un très beau spectacle. Nous sommes tous heureux d’être là et satisfaits. C’est déjà la troisième fois que je viens à Moscou. Je me sens merveilleusement bien. Aujourd’hui, je me suis battu comme une bête. C’était une superbe compétition, dans une ville magnifique ».

La partie la plus intéressante de l’interview de Martin Fourcade concernait l’histoire des skis. « L’équipe de France n’a pas eu de chance : nous avons perdu nos skis. J’ai finalement dû faire la course avec une paire de skis pour femmes. Marie Dorin-Habert (partenaire de Fourcade dans la course de relais, NDLR) a eu plus de chance car elle a réussi à récupérer les skis d’Olga Zaïtseva, qui lui allaient comme un gant, alors que les miens étaient trop petits ».

Sa partenaire, la charmante Marie Dorin-Habert, était d’accord avec son coéquipier. « C’est une grande satisfaction d’être ici. En plus j’aime gagner. Et je ne compte pas rater cette course à l’avenir ».

Dorin-Habert a également remercié les organisateurs pour l’aide qu’ils ont apportée à l’équipe de France. « Je voudrais dire merci aux organisateurs et à la Fédération russe de biathlon de nous avoir prêté les skis avec lesquels nous avons concouru aujourd’hui. Les nôtres ne sont jamais arrivés à Moscou. Où sont-ils actuellement ? Nous ne le savons pas. Peut-être à Paris ».

Version intégrale disponible sur le site de Rossiyskaya Gazeta

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies