Une erreur des pilotes à l’origine du crash de Rostov-sur-le-Don

Les travaux menés sur les lieux du crash du Boeing 737-800 de la compagnie FlyDubai près de l'aéroport de Rostov-sur-le-Don.

Les travaux menés sur les lieux du crash du Boeing 737-800 de la compagnie FlyDubai près de l'aéroport de Rostov-sur-le-Don.

Reuters
Les spécialistes du comité international d’aviation ont déterminé que les actions contradictoires des pilotes lors de la deuxième tentative d’atterrissage étaient à l’origine du crash du Boeing 737 à Rostov-sur-le-Don. La tragédie a causé la mort de 62 personnes le 19 mars dernier.

Les actions contradictoires des pilotes du Boeing 737 de la compagnie FlyDubai sur les deux postes ont entraîné une rupture de contrôle et la chute de l’avion le 19 mars dernier à Rostov-sur-le-Don. 

« Au moment où l’équipage poussait vers l’avant la gouverne de profondeur, le stabilisateur de l’avion a été dévié de 5° en piqué, ce qui a provoqué une descente rapide avec surcharge verticale », indique le communiqué du Comité intergouvernemental d’aviation (MAK).

À une altitude de 220 mètres, l’équipage a décidé de refaire un tour supplémentaire en passant du pilotage automatique au régime manuel. C’est à ce moment-là que s’est produit incident qui a conduit au drame.

Selon l’enquête du MAK, les conditions météorologiques à l’aéroport de Rostov-sur-le-Don au moment de l’atterrissage correspondaient aux informations transmises aux pilotes, qui avaient été informés des difficultés météorologiques avant le décollage.

Les experts du MAK soulignent que les « pilotes de l’aéronef disposaient de licences valides de pilotage, avaient suivi une formation adéquate et avaient suffisamment d’expérience de vol sur ce type d’avion et tous les documents nécessaires ».

Les spécialistes continuent leur travail visant à reconstituer le tableau détaillé du vol et des communications de l’équipage.

Sur ce sujet

Crash d’un Boeing de FlyDubai à Rostov-sur-le-Don, plus de 60 morts

Les principales versions du crash du Boeing 737 à Rostov-sur-le-Don

Une mésentente entre les pilotes serait à l'origine du crash à Rostov-sur-le-Don

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.