La blogosphère russe alarmée par les événements dans l’Est de l’Ukraine

L’écrivain pro-Kremlin Serguei Minaiev condamne les décisions des autorités de Kiev. Crédit : Itar-Tass

L’écrivain pro-Kremlin Serguei Minaiev condamne les décisions des autorités de Kiev. Crédit : Itar-Tass

Les politiques et blogueurs russes expriment leur opinion sur les nouvelles en provenance du Sud-Est de l’Ukraine. Ils sont unanimement inquiets pour l’avenir du pays et estiment qu’il est menacé de guerre civile. Toutefois, ils sont nombreux à croire que l’opération militaire dans la région de Donetsk est une opération de façade, à destination des partenaires occidentaux de la Russie.

Le 15 avril, Constantin Dolgov, délégué du ministère des Affaires étrangères pour les questions des droits de l’homme, de la démocratie et de la primauté du droit, a écrit sur son compte Twitter : « Les tanks sont envoyés contre la population du Sud-Est qui exige le respect de ses droits légitimes. C’est cela « le dialogue politique inclusif et la réforme constitutionnelle » ? » Dolgov doute que, dans de telles circonstances, on puisse parler d’élections libres et démocratiques en Ukraine.

L’écrivain pro-Kremlin Serguei Minaiev condamne également les décisions des autorités de Kiev. Il écrit sur son compte Twitter : « Ainsi, Ianoukovitch qui avait refusé d’envoyer l’armée à Kiev est un « salaud » et un « criminel », alors que Tourchinov qui envoie les troupes dans l’Est est un héros qui combat le terrorisme ».

Guennadi Goudrov, militant de l’opposition et co-fondateur du parti l’Alliance des verts et des sociaux-démocrates est inquiet pour l’avenir de l’Ukraine : « Je crains que la guerre civile en Ukraine ne soit désormais inévitable. Kiev demandera de l’aide à l’Occident, ils devront agir. C’est terrible. »

Les relations entre le gouvernement de Kiev et l’Occident font également l’objet de discussions. Lorsque Vladimir Soloviev, célèbre présentateur de télévision de la chaîne nationale Rossiya-1, a appris que l’Ukraine avait proposé à l’ONU une opération conjointe dans l’Est du pays, il a déclaré : « C’est une bagarre de cour de récréation en Ukraine. Comme des enfants rancuniers, ils se sont mis en larmes et ont appelé leur frère ainé à l’aide ». Aram Gabrelianov, célèbre éditeur de tabloïdes, partisan du parti au pouvoir Russie Unie, assure que les Etats-Unis sont responsables des violences dans l’Est de l’Ukraine : « Les autorités de Kiev ont complètement perdu la tête – ils préparent une opération militaire contre leur propre peuple. Le plan américain est clair : une guerre fratricide éclate, l’OTAN envoie les troupes en Ukraine. »

L’homme d’affaires, photographe amateur et blogueur Ilya Varlamov a écrit sur son compte Twitter le 16 avril qu’il était affligé par les événements en Ukraine et que « ce cirque avec l’armée est incompréhensible ». L’écrivain et leader de l’opposition d’extrême-gauche Edouard Limonov est convaincu que l’opération conduite par les militaires ukrainiens est un spectacle pour la galerie. « Il n’y a qu’une seule explication convaincante pour l’attaque lancée hier contre l’aérodrome : c’est un spectacle de façade offert par la troupe du Service de sécurité et des forces armées ukrainiens. Il paraît de plus en plus clair que les autorités de Kiev ont décidé de lancer une guerre de propagande, en utilisant leur armée comme agents de relations publiques », a-t-il écrit sur son blog le jour même. Limonov estime que Kiev mène une guerre contre son peuple uniquement dans le but d’obtenir de l’argent de la part de « leurs pâles frères occidentaux ».

Le 16 avril, la blogosphère discutait du récent abandon par les militaires ukrainiens des équipements militaires face aux combattants de Krematorsk. Alexey Navalny, leader de l’opposition et fondateur du Parti du progrès a écrit sur son compte Twitter : « Elle est curieuse, l’armée ukrainienne qui rend les tanks à ceux qu’elle qualifie de « terroristes ». Toutefois, de nombreux commentateurs ont tout de suite pensé qu’il s’agissait d’un plan malicieux. L’opposant Rustem Adagamov qui réside à Prague a écrit sur son compte Twitter : « C’est malin, il n’y a rien à dire. Toute l’armée ukrainienne se joint aux séparatistes pour les corrompre de l’intérieur ! Bien trouvé ! ». Varlamov partage son opinion : « D’après ce que j’ai compris, l’armée ukrainienne a offert des équipements aux insurgés ? Rusé ! »

 

Réagissez à cet article tweetant @rbth_fr #Ukraine


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.