La chaîne de télévision Dojd continuera à diffuser

La directrice générale de la chaîne Dojd Natalia Sindeeva et le propriétaire de Dojd Alexandre Vinokourov. Crédit : Alexeï Nitchoukine / RIA Novosti

La directrice générale de la chaîne Dojd Natalia Sindeeva et le propriétaire de Dojd Alexandre Vinokourov. Crédit : Alexeï Nitchoukine / RIA Novosti

La chaîne de télévision Dojd a été exclue des bouquets de chaîne des principaux fournisseurs de chaînes câblées, cependant non seulement le média ne fermera pas, mais il ne prévoit même pas de changer son contenu, Natalia Sindeeva directrice générale de la chaîne l'a déclaré. Par ailleurs, elle a confirmé qu'il existe une impérieuse nécessité de refaire la réputation de la chaîne.

Nous rappelons que le 26 janvier sur le site de la chaîne de télévision Dojd, un sondage a été réalisé : « Fallait-il donner Leningrad pour préserver des centaines de milliers de vies ». La question a provoqué des discussions houleuses et a été condamnée par une partie de la société russe. Plus tard, la chaîne de télévision a reconnu que le sondage était une erreur et a présenté pour cela des excuses. Les représentants de la télévision russe câblée ont exprimé leur indignation par rapport à la réalisation du sondage. En outre, les députés de Saint-Pétersbourg ont demandé au parquet de contrôler la chaîne de télévision et de la punir. Après, le plus grand opérateur de chaînes câblées en Russie Rostelekom et une série d'autres compagnies ont interrompu la diffusion de Dojd. A son tour, le Conseil présidentiel sur le développement de la société civile et les droits de l’homme (SPTch) a demandé au parquet général de contrôler les opérateurs de chaînes câblées interrompant la chaîne, en faisant remarquer que celles-ci « s'attribuent le rôle de censure de médias, ce qui est clairement interdit par la Constitution de Russie ».

La stratégie de développement de la chaîne

La direction de la chaîne de télévision Dojd a pris la décision de donner une conférence de presse à cause du scandale qui a éclaté. « Quand un opérateur interrompt, un autre, un troisième et ainsi de suite, et qu'il en reste très peu, il faut bien clore toute cette affaire. Mais nous le ferons pas. Nous travaillerons de façon identique, dans le même volume, au même rythme, avec le même nombre de personnes qui existe maintenant », a dit la directrice générale de Dojd Natalia Sindeeva. En outre, elle a rappelé que dans l'histoire de la chaîne de télévision il y a eu aussi avant des périodes difficiles : « Tout au long du parcours il y a eu beaucoup de problèmes. Il y a eu des difficultés et des interruptions au tout début de notre passage à l'antenne. Il y a eu précisément les mêmes appels aux opérateurs, et nous avons été supprimés du faible nombre de réseaux où nous étions alors. Ensuite, le temps a passé et nous sommes revenus. »

Selon la directrice général, la chaîne restructure actuellement le service commercial pour surmonter cette période. « Nous mettons l'accent non seulement sur la diffusion de publicités à la télévision, mais encore sur le site, sur Internet. Nous nous activons fortement sur la diffusion sur d'autres médias : dans quelques semaines nous serons sur Smart-TV, l'application pour Apple TV est déjà prête », a ajouté Natalia Sindeeva.

L'investisseur et le propriétaire de Dojd Alexandre Vinokourov a proposé la possibilité d'une transition vers un modèle d'abonnement payant, analogue à CNN. « La structure de nos revenus en 2014 est faite de la sorte que nous prévoyons de gagner 25% de revenus avec la vente du contenu aux opérateurs. L'interruption par la majorité des opérateurs signifie la fermeture de la chaîne, racontait l'homme d'affaire. Nous avons annoncé aussi une offre publique aux opérateurs d'une retransmission gratuite du contenu. Nous continuerons nos discussions avec les opérateurs avec lesquels jusqu'à présent nous ne pouvons pas être à l'antenne ». Nous rappelons que la direction de Dojd a proposé aux opérateurs de chaînes câblées russes d'accorder sa fréquence gratuitement jusqu'à fin 2014.

Pour commencer la réputation, après l'accès aux spectateurs

Le porte-parole de Rostelekom Valery Kostarev a déclaré, que « la compagnie accepte l'éventualité de pourparlers avec la direction de la chaîne de télévision Dojd pour une reprise de la collaboration, à la condition pour la chaîne de se refaire une réputation ».

Vinokourov a également fait remarquer que le nombre d'abonnés payants sur le site Dojd a augmenté de trois fois dans le cadre d'événements de deux dernières semaines. « Nous avons conclu 273 accords avec des opérateurs de chaînes câblées. Parmi eux, 252 continue à diffuser. Mais les plus importants nous ont retiré. Jusque-là, plus de 14 millions de fôyers nous regardaient ».

En commentant les rapports futurs avec les opérateurs de chaînes câblées, l'investisseur de la chaîne de télévision Alexandre Vinokourov a déclaré que les juristes de Dojd prépareront des réclamations pour les opérateurs qui retireraient la chaîne de leur antenne. Cependant, la décision définitive sur l'orientation des documents pour le tribunal n'a pas encore été prise. « Nous essayerons de demander aux opérateurs des dommages et intérêts, mais ce n'est pas notre objectif ».

Le délégué aux droits de l'Homme en Russie Vladimir Loukine et le représentant du SPTch (Conseil présidentiel sur le développement de la société civile et les droits de l’homme) Mikhaïl Fedotov considèrent qu'il faut mener des contrôles par rapport aux opérateurs qui ont retiré de l'antenne la chaîne de télévision Dojd. Les défenseurs des droits estiment qu'une conjuration d'un cartel e eu lieu. Mikhaïl Fedotov a dit que ce Conseil présidentiel adressera directement au ministre de l'Intérieur Vladimir Kolokoltsev une demande d'enquête préliminaire.

L'homme politique de l'opposition Alekseï Navalny a également exprimé son intention de poursuivre les opérateurs de chaînes câblées, qui ont enlevé Dojd de leur bouquet de chaînes. Navalny a déclaré que la société de défense des droits des consommateurs, faisant partie du Fonds de lutte contre la corruption créé par lui, déposera plainte pour la défense d'un ensemble indéterminé de consommateurs, dont les droits ont été bafoués par les actes des opérateurs de télévision câblée.

D'après les sources Gazeta.ru et RIA Novosti

 

Et vous qu'en pensez-vous ? Donnez-nous votre avis en tweetant @larussie #médias


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.