L’ancien ministre finalement inculpé

A la suite des actions de l’ancien ministre de la Défense, l’Etat a subi des dommages qui s’élèvent à plus de 1,2 million d'euros. Crédit : Itar-Tass

A la suite des actions de l’ancien ministre de la Défense, l’Etat a subi des dommages qui s’élèvent à plus de 1,2 million d'euros. Crédit : Itar-Tass

L’ancien ministre de la Défense russe Anatoli Serdioukov est poursuivi pour « négligence ». Il encourt jusqu’à un an de travaux d’intérêt général ou trois mois d’emprisonnement. Les experts estiment, toutefois, qu’au cours de l’investigation la peine pourrait être alourdie.

Anatoli Serdioukov est cité depuis un an comme témoin dans l’affaire de corruption Oboronservice qui porte sur le détournement de fonds publics à hauteur de 7 milliards de roubles. L’enquête a débuté lorsqu’il s’est avéré que les fonctionnaires du ministère de la Défense vendaient la propriété du ministère aux entreprises et particuliers à des prix considérablement sous-estimés. Au cours de l’enquête, une amie proche de l’ancien ministre Evguenia Vassilieva a été inculpée pour fraude, aussi les observateurs pensaient qu’Anatoli Serdioukov, limogé entre-temps, n’échapperait pas aux accusations graves. Dans ce contexte, l’accusation de négligence ressemble à une mauvaise blague.

Les enquêteurs ont établi que lorsqu’il occupait le poste de ministre de la Défense, Anatoli Serdioukov a verbalement chargé ses subordonnés de construire, aux frais du ministère, une autoroute reliant un complexe touristique dans la région d’Astrakhan dans le Sud de la Russie.  En outre, Anatoli Serdioukov a également ordonné des travaux d’aménagement du complexe touristique. « Les travaux d’aménagement des espaces verts ont été réalisés par les appelés de l’aviation, alors que l’autoroute a été construite par un bataillon de troupes ferroviaires », a annoncé le représentant de la Commission d’enquête russe Vladimir Markine sur le site officiel de la Commission.

Aussi, plutôt qu’exécuter leur service ou suivre une formation militaire, certains soldats plantaient des peupliers dans les steppes d’Astrakhan, tandis que d’autres construisaient non des chemins de fer mais des autoroutes.

A la suite des actions de l’ancien ministre de la Défense, l’Etat a subi des dommages qui s’élèvent à plus de 56 millions de roubles (1,2 million d'euros) précise la Commission d’enquête russe. Ce n’est qu’au cours de l’enquête pénale sur la fraude portant sur la propriété du ministère de la Défense russe, que le complexe touristique et l’autoroute ont été inscrits dans le bilan du ministère en 2013.

Néanmoins, l’accusation contre Serdioukov pourrait être reclassée et alourdie. Le directeur adjoint du groupe parlementaire Russie juste à la Douma Mikhaïl Emelianov estime qu’outre les accusations de négligence, Serdioukov pourrait faire l’objet d’autres inculpations. « Je pense que l’affaire ne se réduira pas à cet épisode », déclare Mikhaïl Emelianov.

Sources : Newsru.com, RIA Novosti, RBC, Itar-Tass


Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook


Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.