Quelles menaces font peur aux Russes ?

Il s’est avéré que les migrants font plus peur aux habitants du pays que le terrorisme, l’épuisement des ressources pétrolière et gazière, la baisse de la natalité et les problèmes écologiques. Crédit photo : ITAR-TASS

Il s’est avéré que les migrants font plus peur aux habitants du pays que le terrorisme, l’épuisement des ressources pétrolière et gazière, la baisse de la natalité et les problèmes écologiques. Crédit photo : ITAR-TASS

Les sociologues ont découvert que la plus grande peur concerne les migrants. La Russie d'Aujourd'hui vous présente et analyse les sujets majeurs qui préoccupent le plus la société russe contemporaine.

Selon le sondage du Centre russe d’étude de l’opinion publique, pour les Russes la plus grande menace pour l’Etat consiste en la colonisation du pays par des représentants d’autres nationalités. Parmi les personnes interrogées, 35% sont concernées par cette crainte.

Il s’est avéré que les migrants font plus peur aux habitants du pays que le terrorisme, l’épuisement des ressources pétrolière et gazière, la baisse de la natalité et les problèmes écologiques.

La deuxième place est occupée par la dégradation du niveau culturel, de la science et de l’éducation (33%). Le top-3 des préoccupations des citoyens russes est clôturé par les « catastrophes écologiques » et les « actes terroristes » (28% chacun).

Une personne interrogée sur quatre (25%) est surtout inquiétée par l’épuisement des ressources de pétrole et de gaz ainsi que la scission parmi les élites au pouvoir. Pour 23% des Russes la baisse de la natalité est perçue comme la menace principale pour la Fédération de Russie. 

« La plupart des personnes interrogées pensent que les migrants ne veulent pas prendre en compte les coutumes et les normes de comportement. La menace du terrorisme et la hausse de la criminalité occupent la deuxième place parmi les raisons citées le plus souvent par les sondés. Environ un tiers notent que les migrants sont incapables de maintenir le niveau minimum culturel admis dans notre société », - a expliqué Stepan Lvov, chef du département des études sociopolitiques du Centre russe d’étude de l’opinion publique. 

Il est intéressant de noter qu’en février 2013, les personnes interrogées pour un sondage similaire ont évoqué la crise économique et financière en tant que menace principale pour le pays (46%). Les Russes ont également cité la perte des valeurs morales (33%) et les conflits interethniques (28%) parmi les menaces les plus sérieuses.

Les problèmes de la politique étrangère faisaient moins peur : l’implication du pays dans le conflit entre les Etats-Unis et les pays musulmans (18%) ainsi que le renforcement de la dépendance politique vis-à-vis des Etats-Unis (12%).

Les problèmes de politique intérieure ne paraissaient pas trop menaçants non plus, comme l’anarchie et le chaos politique (17%), la désintégration de l’Etat (11%), l’établissement de la dictature (9%), le retour au régime soviétique (4%). 

Rappelons que selon les résultats du même sondage du Centre russe d’étude de l’opinion publique effectué en 2005, les Russes étaient surtout préoccupés par la désintégration possible de la Russie en quelques Etats indépendants et la révolution accompagnée d’une guerre civile (actuellement, seulement 9 et 10% respectivement croient à la possibilité du scénario pareil). 

Synthèse réalisée à partir des données du Centre russe d’étude de l’opinion publique, du journal « Moskovski komsomolets », RBC

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies