Condamné, Navalny retire sa candidature à la mairie de Moscou

Crédit photo : Sergei Mikheev / RG

Crédit photo : Sergei Mikheev / RG

L'opposant Alexeï Navalny vient d'être condamné par le tribunal de Moscou pour détournement de fonds à 5 ans de camps de travail et 25 000 euros d'amende. Cette condamnation ne doit pas empêcher à Navalny de participer à l'élection du maire de Moscou pour laquelle il avait présenté sa candidature hier. Néanmoins, dans ce contexte, son équipe va retirer sa candidature après ce verdict.

Mercredi, la commission électorale municipale de Moscou a pris la décision d’accepter l’inscription de l’opposant Alexeï Navalny, investi par le parti RPR-PARNAS, comme candidat aux élections municipales dans la capitale. Selon les experts, la participation de l’opposant aux élections serait avantageuse pour les autorités.

Cependant, les supporteurs de Navalny on dit qu’il ne participerait pas aux elections.

« Nous avons pris la décision préventive de retirer la candidature à l'élection du maire de Moscou, a déclaré à Ria Novosti, Léonid Volkov, directeur de la campagne de l'opposant Alexeï Navalny. La décision finale sera prise quand le candidat aura signé les documents et les aura déposés aux autorités compétentes », a-t-il précisé. 

Selon le président de la commission électorale municipale de Moscou, Valentin Gorbunov, il n’a formulé aucunes remarques au sujet des documents fournis par Navalny, et ce dernier a enregistré sa candidature sans aucune difficulté. Conjointement avec Navalny, le leader du parti Iabloko Serguei Mitrokhine s’est également vu attribué le statut de candidat.

Ce dernier a remis 115 signatures valides d’élus municipaux, dont 114 ont été homologuées, le minimum requis étant de 110. Le maire de Moscou par intérim Serguei Sobianine a été autorisé à déposer sa candidature à la veille des élections. 

Aujourd’hui, il y a officiellement six candidats à l’élection municipale de Moscou : le chef de file de « Russie Juste » Nikolaï Levitchev, le député à la Douma d’Etat (parti LDPR), Mikhaïl Degtyarev, et le représentant du Parti Communiste de Russie, Ivan Melnikov. Au total, six candidats se présenteront donc aux élections.

Plus de 30 candidats avaient fait vœux de candidature et fournis les documents nécessaires à la commission électorale, cependant ils n’avaient pas pu réunir un nombre suffisant de signatures en leur faveur.

Selon les analystes politiques, Navalny etait l’un des candidats les plus puissants parmi tous les opposants s’étant lancés dans la course électorale. Cependant, il se trouve maintenant dans une situation assez compliquée.

Jeudi il est rendu coupable dans l’affaire « Kirovles », dans laquelle Navalny est inculpé. Il est accusé d’avoir détourné la production de cette usine publique pour un montant total de 16 millions de roubles. Le verdict est 5 ans dans le camp et 25 000 euros d'amende (soit un million de roubles).

Elle l'a dit

« Selon notre sondage, dans le meilleur des cas Alexeï Navalny aurait recueilli moins de 20% des voix pour à l'élection du maire, tandis que Sergueï Sobyanine recevrait déjà près de 60% des votes moscovites ». Olga Kryshtanovskaya, dirigeante du Centre d'études d'élite de l'Institut de sociologie de l'Académie russe des sciences

Navalny et ses partisans estiment que l’affaire a été fabriquée de toutes pièces et déclenchée en raison de ses activités d’opposant politique.

Le président de la Fondation « Politique de Saint-Pétersbourg » Mikhail Vinagradov estime au contraire que la participation d’Alexeï Navalny à la campagne électorale pourrait être un événement politique marquant et  qu’il pourrait constituer un concurrent sérieux pour Sobianine.

« Sur le plan des qualités oratoires et de débateur, il surpasse tous les autres candidats, tout dépendra de s’il obtient un accès libre à la télévision et de sa capacité à rallier le soutien de nouveaux groupes au sein de la population, comme les retraités.  Il a une capacité à prononcer des messages qui sont compris par des électorats très différents », a déclaré le politologue.

L’opposant a déjà dit qu’il était prêt à retirer sa participation aux élections dans le cas où il serait placé en détention dans la salle du tribunal. Cependant, il n’entend pas cesser de critiquer les autorités.

Mardi, Navalny a enjoint le président Vladimir Poutine à  vérifier si les circonstances dans lesquelles le président de la société OAO « Chemins de fer de Russie », Vladimir Yakounine est devenu propriétaire d’un certain nombre de biens immobiliers de grande valeur sont conformes à la loi.

Cet appel direct au président Poutine a été publié sur le blog de Navalny. Un message similaire a été adressé au comité d’enquête de la Fédération de Russie, au procureur général, au FSB, aux groupes parlementaires ainsi qu’à d’autres destinataires.

Sa demande est motivée par l’enquête qu’a menée sa fondation de lutte contre la corruption à la suite de la publication dans les médias d’informations sur la datcha de Yakounine dans la région de Moscou. 

La défense de Navalny va faire appel du jugement. 

Pour la préparation de cette publication, des informations provenant d’Interfax et de Lenta.ru ont été utilisées.

Lisez plus sur l'opposant Alexeï Navalny

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.