Les policiers de Moscou patrouilleront à vélo

L'adoption des vélos par la police ne se limitera pas au sud-ouest de la capitale mais sera appliqué dans toute la ville. Crédit : Itar-Tass

L'adoption des vélos par la police ne se limitera pas au sud-ouest de la capitale mais sera appliqué dans toute la ville. Crédit : Itar-Tass

La vague de cyclophilie qui balaie la capitale russe, activement promue par la mairie cet été, n'a pas épargné la police de Moscou. Début juin, un régiment cycliste spécial a commencé son travail dans le sud-ouest de la capitale. Pour le moment, les agents sur deux roues en uniforme ne parcourent que le parc Bitsevski. Dans un avenir proche, des patrouilles cyclistes apparaîtront dans d'autres parcs de Moscou, et inspecteront des sites inaccessibles aux véhicules.

Le 1er juin à Moscou a été lancé un projet conjoint de l'Hôtel de Ville et de la Banque de Moscou : Velobike. Des garages à vélo, où vous pouvez louer une byciclette, sont déjà apparus à Moscou. Cependant, depuis deux semaines, déjà huit Velobike ont été volés, et environ 20 cassés, les Moscovites se plaignant en outre de la complexité inutile liée au paiement de la location de vélos via enregistrement de la carte de crédit sur un site web. Dans le même temps, comme l'a appris RBC Daily, les plans de l'Hôtel de Ville en matière de conversion de la population aux deux roues ont été soutenus par la police de Moscou.

« Les employés à vélo sont plus mobiles, le temps de déplacement vers le lieu d'appel est beaucoup plus réduit, a expliqué le chef du département de la police en charge de la protection de l'ordre public dans le parc Bitsevski, Dmitri Lazorenko. Les contrevenants potentiels y réfléchiront à deux fois avant de commettre une infraction. Les promeneurs se sentiront certainement plus en sécurité. Et c'est agréable pour le personnel, qui sera ainsi toujours en bonne forme physique. Les uniformes de ces « cyclo-policiers » sont les mêmes que les autres, et ils porteront en permanence un pistolet de service, une lampe de poche, une radio et des menottes ».

Pour rappel, le criminel qui a longtemps sévi dans cette zone, le « maniaque de Bitsevski » Alexander Pitchouchkine, qui a tué dans le parc 48 personnes (en 2007, il a été condamné à la prison à vie), a pendant de nombreuses années profité du fait que cette étendue d'espaces verts n'était patrouillée que par des policiers à pied.

Jusqu'à présent, seules huit bicyclettes sont en possession de la police du sud de Moscou. « Dans un futur proche, des deux roues seront fournis à d'autres policiers chargés de réaliser des patrouilles, a confié à RBC Daily le chef du service de presse du district, Ioulia Anossova. Ils vont patrouiller dans d'autres parcs, jardins et cours, où les voitures ne peuvent pas entrer. »

Selon Mme Anossova, l'adoption des vélos par la police ne se limitera pas au sud-ouest de la capitale. « Nous parlons de l'ensemble de Moscou, le ministère de l'Intérieur de la capitale a déjà évoqué cette idée », a-t-elle indiqué.

« Si à Tsaritsyno les policiers travaillent sur des motos, il est plus facile de travailler à vélo dans le parc Bitsevski », a commenté le service de presse du conseil central de la capitale.

Article original (en russe) publié sur le site de RBC Daily.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.