Un hélipad au Kremlin

La durée d'un vol en hélicoptère depuis l'aéroport gouvernemental de Vnoukovo jusqu'au Kremlin sans compter l'atterrissage et le décollage est de 5-7 minutes. Crédit : Alexeï Filippov/RIA Novosti

La durée d'un vol en hélicoptère depuis l'aéroport gouvernemental de Vnoukovo jusqu'au Kremlin sans compter l'atterrissage et le décollage est de 5-7 minutes. Crédit : Alexeï Filippov/RIA Novosti

Une plateforme d'atterrissage pour hélicoptères a été construite en plein centre de Moscou, derrière le mur du Kremlin. Elle est en mesure d'accueillir les appareils de différentes classes et de fonctionner à n'importe quelle période de l'année. L'un des objectifs de cette piste est de réduire l'impact des déplacements des cortèges du président et du premier ministre sur la circulation à Moscou.


L'ensemble du projet avec l'étude, la modélisation et le chantier atteint 200 millions de roubles (5 M eur), a répondu le chef de l'administration du président Vladimir Kojine à la question d'Izvestia. Par ailleurs, le chef de l'administration a déclaré que les cortèges du président et du premier ministre se rendaient de moins en moins souvent dans la capitale, la situation sur les routes de la capitale ne s'étant pas améliorée pour autant.

L'hélisurface d'une superficie totale de 4.162 mètres carrés a été construite près du mur du Kremlin, à côté du jardin Taïnitski. L'administration du président assure que les vols d'hélicoptères n'endommageront pas le mur du Kremlin et le Kremlin lui-même. Des capteurs ont été installés sur les tours pour surveiller l'impact sur le mur. La piste elle-même est située dans une zone protégée, mais, comme l'a expliqué le porte-parole de l'administration du président Viktor Khrekov, le ministère de la Culture a donné son feu vert à la construction.


Selon Vladimir Kojine, la durée d'un vol en hélicoptère depuis l'aéroport gouvernemental de Vnoukovo jusqu'au Kremlin sans compter l'atterrissage et le décollage est de 5-7 minutes. Les dirigeants d'autres pays pourront se rendre par le même moyen jusqu'au centre de Moscou au cours de leurs visites en Russie. Après tout, lors de leurs visites à Sotchi, les présidents étrangers volent souvent à bord d'hélicoptères russes.


Cette possibilité est envisagée, mais tout dépend du protocole et de la réglementation des autres pays, explique Vladimir Kojine. Par exemple, pour des raisons de sécurité, le président chinois ne peut pas utiliser d'hélicoptères à l'étranger.

Le président russe Vladimir Poutine se rendra au Kremlin à bord d'hélicoptères lourds Mi-8. Cette année, une hélisurface est également apparue près du siège du gouvernement. Le premier ministre Dmitri Medvedev vole déjà à la Maison Blanche à bord d'un hélicoptère italien Agusta AW-139. Le président n'a pas encore utilisé son nouveau moyen de transport pour se rendre au Kremlin.

Texte original (en russe) publié sur le site de Izvestia.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.