Femmes russes : plus vénales que les hommes ?

« L'argent ne fait pas le bonheur ». Crédit photo : Lori

« L'argent ne fait pas le bonheur ». Crédit photo : Lori

D'après un récent sondage, près de la moitié des femmes russes interrogées accepteraient de vivre avec un homme qui gagnerait sensiblement moins bien sa vie qu'elles. En revanche, une femme sur quatre n'envisage pas de faire sa vie avec un homme au salaire peu avantageux.

Un sondage mis en place par le centre de recherches de recrutement en ligne Superjob.ru révèle que la majorité des hommes sont prêts à construire une relation avec une femme gagnant bien moins sa vie qu’eux, quand une femme sur deux seulement est prête à accepter que son conjoint gagne moins qu'elle. 

« La femme est avant tout la gardienne du foyer. S'il elle travaille, elle peut exercer n'importe quelle activité, peu importe le salaire », expliquent-ils. Pour 90% des hommes, « un mari doit bien sûr mieux gagner sa vie que sa compagne! ». Moins de 3% d’entre eux n'envisagent pas de s'engager dans une relation où leur partenaire ne gagnerait pas sa vie.  7% ne se sont pas prononcés.

Vivre avec un homme dont le salaire serait nettement inférieur ne dérangerait pas près de la moitié des représentantes du beau sexe (45%). 25% d'entre elles ne seraient néanmoins pas prêtes à vivre aux côtés d'un époux au salaire peu lucratif. 30% des sondées se sont abstenues de répondre à cette question délicate.

Il est légitime que les femmes qui s'inquiètent avant tout de l'avenir de leurs enfants présentent des exigences plus élevées en ce qui concerne le salaire de leur conjoint potentiel. 80% des sondées pourraient envisager une relation où l'homme aurait un salaire important. Ce déséquilibre entre les salaires serait dans l'intérêt de la famille. « Je cherche un tel homme depuis bien longtemps »« Il doit gagner au moins deux fois plus que son épouse », témoignent ces dames. 

A peine 4% des sondées n'accepteraient pas de se rapprocher d'un homme qui gagnerait bien plus d'argent qu'elles: « Je ne veux pas m'entendre dire par la suite qu'on m'a tirée d'affaires ». « S'appuyer sur un homme n'est pas un objectif ». 16% d'entre elles n'ont pas su donner une réponse nette. 

Pour leur part, 61% des hommes accepteraient de vivre avec une femme qui gagnerait mieux sa vie qu'eux. « Des reproches à propos du salaire de son partenaire n'ont pas leur place dans la vie de famille ». « L'argent ne fait pas le bonheur », ajoutent-ils. 

14% d'entre eux ne supporteraient pas de vivre avec une femme au salaire plus élevé, ce qui porterait atteinte à la dignité masculine.  25% des hommes ne savent pas ce qu'ils feraient face à une telle situation.

35% des femmes russes ont déjà vécu avec un homme gagnant moins qu'elles. Près de la moitié d'entre elles (49%) reconnaissent avoir refusé de construire une relation stable avec un homme, gagnant beaucoup moins qu'elle.

42% des femmes ont déjà fréquenté ou vécu avec un homme qui gagnait mieux sa vie qu'elles. Pour certaines, cette expérience fut positive, quand d'autres n'en gardent pas un bon souvenir : « Je dépendais de lui et j'ai cessé de travailler. Au final, il n'a pas voulu m'entretenir et nous avons dû nous séparer! », « Cette relation m'a poussée à gagner mieux ma vie », expliquent-elles.

Plus de 44% des jeunes femmes de plus de 18 ans n'ont jamais été en couple avec un homme qui gagnait mieux sa vie qu'elles. 14% n'ont pas répondu à la question.

53% des hommes russes ont déjà eu une partenaire au salaire inférieur. Les impressions sont très variées: « Ma femme n'a jamais travaillé. C'est peut-être grâce à cela que notre famille est si soudée », « Nous nous sommes séparés après 14 ans de vie commune du moment où son salaire a dépassé le mien ».  28% des hommes n'ont pas fréquenté de femmes gagnant moins qu'eux. 19% ne se sont pas prononcés.

Près de 26% des hommes russes peuvent se vanter d'avoir fréquenté une femme plus puissante d'un point de vue financier: « Au final, nous avons rompu », « Actuellement, ma fiancée gagnent deux à trois fois mon salaire ! », « Cela me stimule, j'essaye de mieux travailler pour obtenir une augmentation! », témoignent les sondés. 62% des hommes n'ont jamais fréquenté une femme gagnant mieux sa vie. 12% des sondés ne sont pas prononcés.

Source : RIA Novosti

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.