Musique folklorique russe sur fond de cornemuses

Un groupe de musique atypique – le Moscow & District Pipe Band – a organisé un concert au club de jazz d’Alexeï Kozlov à Moscou

Il est rare de pouvoir entendre des mélodies folkloriques russes et des marches militaires écossaises dans un club de jazz. Pourtant, le Moscow & District Pipe Band a récemment régalé le public avec une soirée entière consacrée aux deux styles et bien d’autres mélodies jouées sur des cornemuses pour célébrer son 10e  anniversaire et la sortie d’un nouvel album.

En 2004, le multi-instrumentaliste Artemi Vorobiev a réuni un petit groupe d’amateurs de musique pour se former aux cornemuses, un instrument jugé plutôt exotique en Russie. Ils ont cherché des musiciens talentueux partageant les mêmes intérêts et se sont demandé comment marier les mélodies familières à l’âme russe avec celles des cornemuses écossaises.

Quatre joueurs de cornemuse et quatre batteurs, vêtus de kilts du Royal Stewart tartan, sont le visage du groupe. En tout, il compte douze membres, dont Marina Alexeeva, la seule joueuse de cornemuse non seulement du groupe, mais aussi du pays entier.

« Bizarrement,tout le monde pense que les cornemuses ne sont pas faites pour les femmes. C’est vrai, au début c’était difficile pour moi, j’ai même abandonné pendant un moment, mais à la fin, j’ai déjoué les stéréotypes. La cornemuse peut être un instrument féminin », raconte Marina.

Le groupe a acquis une riche expérience au cours de la dernière décennie. Il a joué dans des lieux très différents, du festival Spasskaia Bachnia (Tour Spasskaia) au Festival international du film de Moscou. 

Les membres du groupe considèrent que leurs professeurs sont les meilleurs joueurs de cornemuse au monde, bien qu’ils aient joué avec une multitude de groupes, dont les Chœurs de l'Armée Rouge et des ensembles folkloriques russes. Selon ses membres, la musique du Moscow & District Pipe Band (et particulièrement son nouvel album) est un « pont culturel ».

« Notre style combine l’énergie russe particulière et le son des cornemuses écossaises », explique le leader et fondateur du groupe Artemi.

Le groupe rêve de participer au Championnat du monde de pipe band au Royaume-Uni. Toutefois, il leur faudra pour cela faire beaucoup d’efforts, car le groupe aura besoin d’un répertoire plus large et de membres supplémentaires. Il n'est pas simple d’apprendre à jouer de la cornemuse en Russie, c’est pourquoi les membres du groupe ont même ouvert une école de cornemuse. 

« Nous avons décidé de cultiver le terrain et de former de nouveaux musiciens pour notre orchestre »,  explique Artemi.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.